Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Vikki Carr (1941)
  • George Frayne (1944)
  • Allan Gorrie (1946)
  • Brian May (1947)
  • Bernie Leadon (1947)
  • Keith Godchaux (1947)
  • Allen Collins (1952)
  • Kevin Haskins (1960)
  • Leroy Wolfgramm (1966)
  • Ged Lynch (1968)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 173 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 004 256
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BONDY, A.A. - Believers
/ paru le 08-12-2011 /

Auguste Arthur Bondy a commencé sa carrière avec Verbena, un groupe ayant publié trois albums de rock plutôt agressif sur le label Capitol. D’aucuns ont été surpris lorsqu’il a entamé une carrière solo sur un mode acoustique, voire folk, avec les albums "American Hearts" en 2007 et "When The devil’s loose" en 2009.

Sur son dernier album "Believers", il tente de marier les deux styles, les tensions rock avec le registre discret et intime. Il dit avoir trouvé son inspiration pour l’album chez Brian Eno, dans le gospel et chez Motown. "Scenes from a circus" est un titre qui sonne comme effectivement du Brian Eno, tandis que d’autres titres semblent plus influencés par Echo & The bunnymen et Leonard Cohen, ce qui en fait un parent proche des Felice Brothers (de qui Bondy jouera en première partie très prochainement à l’Ancienne Belgique) et de Phosporescent.

Certaines chansons sont effectivement des perles, mais c’est leur habillage qui les fait briller. Car c’est un album où l’atmosphère a toute son importance : beaucoup de titres incluent des arrangements ambient qui, pris collectivement, créent une ambiance étrange, à la fois irrésistible et troublante. Mais de toutes ces chansons, celle qui sort du lot est, sans aucun doute, "The Twist", qui arrive en fin de parcours, magnifique en tout point et qui résume en quatre minutes le talent de Bondy, avec cette guitare lourde et obsédante, coincée entre The Cure et Richard Hawley, un morceau hors du temps, aussi beau que la pochette nocturne de l’album et qui inscrit Bondy dans la tradition des crooners. Un coup de foudre instantané qui rend obligatoire l’acquisition de cet album.

Olivier Dahon
Pays: US
Fat Possum Records FTPS001
Sortie: 2011/11/28


Lu: 1506
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 26
• Semaines de présence au Top 30: 1
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium