Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • William "Count" Basie (1904)
  • Kenny Rogers (1937)
  • James Burton (1939)
  • Harold Reid (1939)
  • Tom Coster (1941)
  • Jackie DeShannon (1944)
  • Carl Giammarese (1947)
  • Joe Strummer (1952)
  • Glenn Hughes (1952)
  • Nick Kane (1954)
  • Steve Smith (1954)
  • Budgie (1957)
  • Liam Howlett (1971)
  • †Robert Moog (2005)
  • †Dean Turner (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 180 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 701 421
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BOOGERS - More better
/ paru le 16-12-2011 /

Stéphane Charasse, alias Boogers, originaire de Tours, livre avec "More Better", sorti dans les bacs le 26 septembre un album pop surprenant fait de bric et de broc. Boogers se fait remarquer suite à son passage à de nombreux festivals, comme les Vieilles Charrues et même le Montreux Jazz Festival.

Début novembre, il a fait la première partie de Stupéflip à l’Olympia. Dans cet album, on trouvera du M83, chroniqué récemment ici, et une légèreté qui rappelle les mélodies enjôlées de Mika. Mais d’abord pourquoi ce nom ? D’après l’intéressé, il y a au départ une fascination pour les mots en « oo ». Et ça ne s’arrête pas là. Le chien de la pochette est une photo prise avec un téléphone Nokia. Chez Boogers, l’aspect ludique prime.

Côté musique, il faut chercher les influences chez Pavement, Weezer ou Nirvana pour le côté anglo-saxon, et pour le reste, il semblerait que Richard Gotainer ait trouvé un digne successeur. L’aspect artisanal est peut-être trop prononcé sur les premiers titres, mais on est agréablement surpris par "Fishing with Daddy" qui sonne très Beck, et les prétentions psychédéliques voire psychotropes de "Broke My Bones". "How do you feel now" est également une bonne surprise. L’album s’achève sur une construction musicale autour d’une voix qui donne une leçon d’anglais, "Easier and easier".

Mais si Boogers est un artiste qu'on se plaît à écouter, c'est sur scène qu'il se révèle pleinement. Donnant tout son sens à l'expression "renouveler le genre", il désenclave les styles, abolit les limites, mixe et réassortit pour créer son propre paysage musical.

Olivier Dahon
Pays: FR
Wagram / AT(h)OME
Sortie: 2011/09/26


Lu: 3024
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 30
• Semaines de présence au Top 30: 1
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium