Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Kim Fowley (1939)
  • Barry Whitham (1946)
  • Cat Stevens (1947)
  • Howie Epstein (1955)
  • Henry Priestman (1958)
  • Jim Martin (1961)
  • Terry Caldwell (1974)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 032 721
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BAIRD, Meg - Seasons On Earth
/ paru le 27-12-2011 /

Lorsque l'on parcourt la liste des signatures du dynamique label britannique Wichita (Bloc Party, The Cribs, Los Campesinos!,…), on a plutôt tendance à dégager une direction indie rock assez marquée. C'est la raison pour laquelle la présence de Meg Baird parmi ces artistes à de quoi surprendre. Encore que, le fait qu'elle soit la fondatrice et la chanteuse d'Espers (groupe également distribué par la maison de disques en question) explique en partie la filiation. Parallèlement et au fil des ans, elle a également prêté sa voix à Will Oldham, Sharon Van Etten ou encore Kurt Vile. Elle profite aujourd'hui d'un break de son groupe principal pour tenter une seconde escapade en solitaire en publiant "Seasons On Earth", un album plus personnel que le précédent.

En effet, "Dear Companion", son premier opus solo sorti en 2007, mis à part deux chansons originales, n'était composé que de reprises folk. Cette fois, elle a inversé la tendance en n'en proposant que deux. "Friends", tout d'abord, qui reste assez fidèle à l'original de Mark-Almond (le groupe de jazz rock, pas le leader de Soft Cell) tout en y injectant une dynamique retenue et une émotion à la Nick Drake. "Beatles And The Stones" ensuite, qui propose une délicatesse aussi bouleversante que la version signée par Guy Chadwick au sein de House Of Love en 1990.

Puisque le dénominateur commun de cet album se partage entre la voix de la belle et sa guitare sèche, deux impressions radicalement opposées font leur apparition. L'adepte de country folk prendra son pied alors que celui qui appréhende le style ou qui n'y est pas familier risque de le perdre assez rapidement. En effet, l'uniformité du son finit par devenir dérangeante et la longueur des morceaux n'arrange rien (la moitié des plages dépasse allègrement les cinq minutes). Les titres courts ("Babylon" et "Even Rain") sont d'ailleurs ceux qui tirent le mieux leur épingle du jeu. Cela dit, si on prend la peine de les écouter attentivement, les très réussis "Share" et "Song For Next Summer" finissent pas être adoptés eux aussi. Néanmoins, les chances que ce disque parvienne à convertir les auditeurs des groupes cités au début de cette chronique apparaissent comme très faibles…

Olivier Wouters
Pays: US
Wichita WEBB306CD
Sortie: 2011/09/26


Lu: 1483
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 84
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Prochain(s) concert(s)
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium