Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • June Carter (1929)
  • Stuart Sutcliffe (1940)
  • Terry Nelhams (1940)
  • Rosetta Hightower (1944)
  • Paul Goddard (1945)
  • Myles Goodwyn (1948)
  • Glenn Danzig (1955)
  • Lee John (1957)
  • Richard Coles (1962)
  • Steve Shelley (1962)
  • Paul Arthurs (1965)
  • James MacPherson (1966)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 146 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 537 054
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ABORTED - Global flatline
/ paru le 19-01-2012 /

Après le foie gras des fêtes de fin d'année, voici la viande rouge et saignante, celle qui est hachée menu par les charcutiers maudits d'Aborted. Les Flamands spécialistes d'un death metal / grindcore particulièrement venimeux sont de retour quatre ans après leur dernier album "Strychnine 213" et deux ans après leur EP "Coronary reconstruction". Cette dernière galette avait révélé de profonds changements de personnel chez un groupe dominé depuis plus de seize ans par le chanteur Sven de Caluwé. Celui-ci se retrouve désormais entouré de Michael Wilson (guitare), Eran Segal (guitare), JB van de Wal (basse) et Ken Bedene (batterie).

Cette équipe a pris son temps pour concocter ce nouveau "Global flatline" et le résultat est à la hauteur des espérances de ceux qui aiment Aborted et le death metal en général. Le groupe de Sven de Caluwé a retrouvé une hargne qu'il semblait avoir un peu estompée dans ses dernières livraisons. Ici, la violence se déchaîne, rapide, impitoyable, servie par un gang de guitaristes sanguinaires et une section rythmique hors d'elle. Aborted impose immédiatement une ambiance lugubre et malsaine, chauffée au rouge et renforcée par la pochette particulièrement effrayante de l'album, signée Justin Osbourn.

Côté production, c'est Jacob Hansen qui a forgé le fer dans ses studios danois, apportant à Aborted un son particulièrement massif, ne laissant aucune chance aux tympans. Il en résulte treize morceaux qui sont autant d'illustrations de la mort et de la dévastation qui illustrent la vision qu'a Aborted de l'humanité. Parmi les titres phares, on remarque un "Coronary reconstruction" surchargé en solos tueurs, un "Fecal forgery" sinistre et hurleur, un "Expurgation euphoria" funéraire gangréné par des accords en quarte augmentée, une contre-attaque death old school avec "From a trepid whiff" et "The Kallinger theory", une coulée de thrash sur "Grime" et le long "Endstille" qui termine l'album avec ses six minutes trente d'angoisse sidérurgique.

Si vous avez du mal à émerger le matin, "Global flatline" vous réveillera en vous collant au plafond. Si vous avez des craintes pour l'avenir de l'humanité, il terminera de vous désespérer. Mais en tous les cas, vous n'aurez pas été indifférents à la musique particulièrement violente et pessimiste qui jaillit de ce dernier Aborted.

François Becquart
Pays: BE
Century Media
Sortie: 2012/01/23


Lu: 1943
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 38
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium