Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Cleveland Duncan (1935)
  • Madeline Bell (1942)
  • Tony Joe White (1943)
  • Dino Danelli (1944)
  • Andy Mackay (1946)
  • David Essex (1947)
  • Blair Thornton (1950)
  • Ian Thomas (1950)
  • Janis Siegel (1952)
  • Dennis Greaves (1957)
  • Martin Gore (1961)
  • Tim Kellett (1964)
  • Nick Menza (1964)
  • Saul Hudson (1965)
  • Rob Dickinson (1965)
  • Alison Krauss (1971)
  • †Keith Godchaux (1979)
  • †Rob Collins (1996)
  • †Amy Winehouse (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 156 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 080 636
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CALIBAN - I am Nemesis
/ paru le 28-01-2012 /

Les Allemands de Caliban ont maintenant un solide passé dans le genre metalcore ou death mélodique. Actifs depuis 1997, les membres de Caliban abordent doucement mais sûrement leur quinzième année d'existence et l'heure du bilan tombe très bien avec la sortie de leur nouvel album "I am Nemesis", huitième de la série.

Formé à Essen, Caliban s'appelle d'abord Never Again et change de nom peu après, en référence à un personnage de Shakespeare (un monstre apparaissant dans la pièce "La tempête" et dont le nom viendrait lui-même d'un mot tzigane signifiant ténèbres). Caliban, le groupe, s'impose rapidement dans une veine metalcore avec ses premiers albums "A small boy and a grey heaven" (1999) et "Vent" (2001). À partir de son troisième album "Shadow hearts" (2002), Caliban insuffle de larges doses de mélodies dans ses chansons. La tendance perdure au long des albums "The opposite from within" (2004) et "The undying darkness" (2006).

C'est avec le bien nommé "The awakening" (2007) que Caliban trouve une voie intéressante entre mélodie et métal particulièrement brutal et bien produit. Cette saine tendance sera confirmée sur "Say hello to tragedy" (2009), accueilli comme son meilleur album par le public et la critique. Avec "I am nemesis", Andy Dörner (chant), Marc Görtz (guitare), Denis Schmidt (guitare et chant), Marco Schaller (basse) et Patrick Grün (batterie) confirment la grande forme de leur inspiration et de leur son.

L'alternance de riffs brutaux et de chant hurlé est toujours de mise et Caliban impressionne littéralement par une production massive et impeccable. La production de Benny Richter, le mixage de Klaus Scheuermann au B.B. Serious Studio de Berlin, ainsi que la mastérisation signée J. Oliver Wiebe au Nullzweistudio de Hambourg sont pour beaucoup dans la qualité de cet album. Le guitariste Marc Götz explique qu'il était important pour le groupe de composer un album pourvu en bons titres musclés et directs, en évitant le remplissage. Il était aussi important pour le groupe de continuer la logique entamée dans "Say hello to tragedy", tant du point de vue musical que du point de vue des textes, avec des thèmes évoquant des sujets importants souvent négligés par la société contemporaine.

C'est ainsi que Caliban sort de sa forge encore fumante une douzaine de titres accrocheurs, méchants et en même temps gainés de mélodies bien équilibrées. On ne sent pas les pleurnicheries qui viennent souvent polluer le genre metalcore et le groupe décoche des titres frappeurs avec une régularité de mitrailleuse lourde : "We are the many", "Memorial" (premier single sorti en vidéo), "Davy Jones", "Deadly dream", "Open letter", "Dein R3.ich" (deuxième single) ou le final "Modern warfare", sont les moments de pointe de cet album qui est une bonne surprise.

Caliban viendra faire valoir ses droits sur scène lors de la tournée Get Infected qui doit ravager l'Europe en février prochain, en compagnie de groupes comme Winds Of Plague, We Butter The Bread With Butter, Eyes Set To Kill et Attila. La Belgique subira l'assaut le 24 février prochain au Muziekodrom d'Hasselt. À vos agendas !

François Becquart
Pays: DE
Century Media
Sortie: 2012/02/03


Lu: 2176
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 36
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium