Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Screamin' Jay Hawkins (1929)
  • Papa Dee Allen (1931)
  • Brian Auger (1939)
  • Martha Reeves (1941)
  • Lonnie Mack (1941)
  • Robin McDonald (1943)
  • Danny McCulloch (1945)
  • Tim Lynch (1946)
  • Phil Harris (1948)
  • Wally Bryson (1949)
  • Cesar Zuiderwijk (1950)
  • Richard Branson (1950)
  • Glenn Hughes (1950)
  • Terry Chambers (1955)
  • Nigel Twist (1958)
  • Jack Irons (1962)
  • †Bobby Fuller (1966)
  • †Christa Paffgen (Nico) (1988)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 177 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 978 945
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BLACK COUNTRY COMMUNION - Live over Europe (DVD)
/ paru le 30-01-2012 /

En novembre 2009, lorsque Joe Bonamassa et Glenn Hughes (Trapeze, Deep Purple, Hughes/Thrall, Iommi, Hughes Turner Project, …) se rencontrent et jouent ensemble, le courant passe tellement bien que la décision de tenter une aventure commune est rapidement prise. Bien connu des deux hommes, toujours avisé et efficace, le producteur Sud-Africain Kevin Shirley (Aerosmith, Joe Bonamassa, Dream Theater, Iron Maiden, Journey, …) met l’huile nécessaire dans les rouages. Jason Bonham est recruté, puis Derek Sherinian (Dream Theater, Planet X), la formule du trio n’étant pas souhaitée.

L’inspiration des deux leaders est telle que, dès septembre 2010, un premier enregistrement est publié, suivi d’un second neuf mois plus tard. Le public ne s’y trompe pas et leur réserve directement un bon accueil. Il faut dire que cette union et, surtout, la solidité de leurs compositions impressionnent, d’autant que, dans le même temps, ils ont poursuivi leur carrière solo respective et achevé leurs tournées en cours. Excepté la reprise de Trapeze, « Medusa », la totalité des compositions est originale.

D’excellente qualité technique, impeccablement réalisé et filmé sans mouvements de caméras inutiles, ce « Live over Europe » fut enregistré lors de différents concerts en Allemagne. Il montre un quatuor en pleine forme, dévoué au bon vieux Hard-Rock typique des années septante. La part du Blues chère au guitariste ainsi que celle de la Soul et du Funk chère au bassiste-chanteur ont été fortement réduites par rapport aux enregistrements en studio. Les liens avec Deep Purple, époque Ritchie Blackmore, Bad Company, Hughes Turner Project et Led Zeppelin sont évidents.

Sur les vingt-trois titres des deux premiers CDs, quinze ont été sélectionnés sur les dix-sept de ce DVD, preuve de la valeur du matériel original. Au final, on regrettera même l’absence de deux petites perles du second CD, l’une chantée par Bonamassa, « An Ordinary Son », l’autre par Hughes, « Little Secret ». Pour le reste, « Burn » était incontournable sur scène et le petit chef-d’œuvre, « The Ballad of John Henry », incarnait au mieux tout le talent de Joe Bonamassa.

À soixante ans, Glenn Hughes déborde de punch et d’énergique. Il bouge beaucoup, plus qu’à l’habitude. Plus important, il n’a rien perdu de cette voix exceptionnelle, inimitable et immédiatement reconnaissable, qu’il peut toujours pousser aux extrémités. À la basse, il assure à la perfection, mais ne montre vraiment son potentiel que lorsqu’il quitte son rôle de chanteur.

Un quart de siècle plus jeune, Joe Bonamassa aime les guitares. Il en change à chaque titre. Sans vraiment posséder un son typique, cet as de l’instrument est autant capable de prouesses techniques que d’extrême finesse. Ses envolées en solo sont un délice. Ici, l’influence de Ritchie Blackmore et parfois de Jimmy Page est marquée. Les rares titres où il chante, il est divin. « Song of Yesterday », en duo avec Hughes, et « The Ballad of John Henry » sont de petits chefs-d’œuvre.

Originaire de la Black Country anglaise comme Glenn Hughes, Jason Bonham, fils du batteur de Led Zeppelin, ne peut cacher sa lignée et ses influences. Il apporte force et consistance par un jeu riche et spectaculaire, une frappe vigoureuse et un talent de voltigeur. Son soutien vocal est aussi de qualité.

Incontestable virtuose des claviers, Derek Sherinian laisse en général la vedette. Dans ce projet comme sur scène, il joue plutôt un rôle d’accompagnateur de haut vol. D’ailleurs, sa contribution en tant que créateur est réduite, en dessous de son potentiel réel. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter son dernier album solo, sorti en 2011, « Oceana », auquel participe aussi Joe Bonamassa.

D’ores et déjà, il est certain que ce « Live over Europe » restera dans les mémoires, tout comme le nom de Black Country Communion : un régal pour les amateurs de Hard-Rock classique qui retrouveront enfin un grand répertoire magnifié par un grand groupe.

DVD 1 (108’42) :

  1. Revolution of the Machine (Intro)(Shirley/Bova)(1’46)
    +
  2. Black Country (Hughes/Bonamassa)(A)(3’52)
  3. One Last Soul (Hughes/Bonamassa)(A)(4’01)
  4. Crossfire (Hughes)(B)(6’33)
  5. Save Me (Bonham/Blackwell/Bonamassa/Sherinian/Hughes/Shirley)(B)(8’08)
  6. The Battle for Hadrian’s Wall (Bonamassa/Hughes/Shirley)(B)(4’51)
  7. Beggarman (Hughes/Bonamassa)(A)(5’13)
  8. Faithless (Hughes/Bonamassa/Shirley)(B)(5’21)
  9. Song of Yesterday (Bonamassa/Shirley/Hughes)(A)(9’10)
  10. I Can See Your Spirit (Hughes/Bonamassa/Shirley)(B)(5’07)
  11. Cold (Hughes/Bonamassa/Shirley)(B)(5’07)
  12. The Ballad of John Henry (Bonamassa)(C)(7’56)
  13. The Outsider (Hughes/Bonamassa/Sherinian/Shirley)(B)(10’45)
  14. The Great Divide (Hughes/Bonamassa)(A)(5’22)
  15. Sista Jane (Hughes/Bonamassa/Shirley)(A)(4’48)
  16. Man in the Middle (Hughes/Bonamassa/Shirley)(B)(7’53)
  17. Burn (Blackmore/Hughes/Coverdale/Lord/Paice)(D)(4’49)
    +
  18. Smokestack Woman (Hughes)(B)(8’00)

(A) Black country Communion (2010)
(B) Black Country Communion 2 (2011)
(C) The Ballad of John Henry (Joe Bonamassa)(2009)
(D) Burn (Deep Purple)(1974)

DVD 2 (bonus) :
  • Forging BCC - The Making of « Live over Europe » et photos

Le groupe :
  • Glenn Hughes : Basse & Chant
  • Joe Bonamassa : Guitares & Chant
  • Jason Bonham : Batterie & Chant
  • Derek Sherinian : Claviers

JPS1er
Pays: US
Mascot Records MVD 7355 7
Sortie: 2011/10/24


Lu: 2075
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 4
• Semaines de présence au Top 30: 13
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium