Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

7 derniers jours:
Arrivée du nouvel album de Mystery !
30 derniers jours:
News en vrac : volume 455

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Tony Jackson (1940)
  • Desmond Dekker (1941)
  • Tom Boggs (1947)
  • Ray Major (1949)
  • Stewart Copeland (1952)
  • Nancy Griffith (1954)
  • Ed Kowalczyk (1970)
  • †John Panozzo (1996)
  • †Jon Lord (2012)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 140 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 936 467
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DIVERSION VOICE - Underwater
/ paru le 07-02-2012 /

Chez Music In Belgium, on pourra bientôt se flatter d'être connus dans le monde entier puisque c'est un groupe russe qui nous a envoyé son premier album dans l'attente de notre avis sur cette œuvre. Ce n'est pas tous les jours que l'on a l'occasion de découvrir ce qui se fait en matière de rock dans cette Russie longtemps soumise à une longue traque de tout ce qui pouvait représenter les valeurs culturelles occidentales. Aujourd'hui, les choses ont changé et les groupes de rock russes commencent à se développer et s'étendre au-delà de leurs frontières naturelles.

Diversion Voice est un de ces combos. Il officie résolument dans une veine progressive, avec des morceaux entièrement instrumentaux habités par le souci du solo bien fait, de l'enregistrement aux petits oignons et des ambiances soigneusement mises en scène. Le peu d'information que l'on trouve sur Diversion Voice permet quand même de dire que le groupe s'est formé, sans doute à Moscou, en juin 2009 à partir de Matvey Ushakov (guitare), Ilya Bolkisev (saxophone, électronique), Dimitry Krasov (guitare et percussions), Ivan Dorokhov (basse, remplacé par Vladimir Nikulin) et Alexey Kryushkov (batterie). Tous ces gens jouaient déjà ensemble dans le groupe Kitaygorod. Alexey Kryushkov et Matvey Ushakov aidaient aussi un certain Félix Tokarev dans son groupe Offшopы (ne me demandez pas ce que ça veut dire). Ivan Dorokhov est membre du projet Danke Schön et Ilya Bolkisev se produit sur scène avec des DJs. Dimitry Krasov a joué avec la Global Beat School et est maintenant membre du groupe Udailennie Faily (que rejoindront aussi Alexey Kryushkov et Matvey Ushakov).

Voilà pour le parcours de ces musiciens qui semblent bien toucher leur bille en matière de technique musicale, si l'on en juge par le travail d'orfèvre commis sur le premier album de Diversion Voice. Pour qualifier leur musique, on pourrait dire que Diversion Voice joue un rock progressif d'esprit seventies avec des moyens d'aujourd'hui. La production est léchée et les membres de Diversion Voice se laissent aller à de longues envolées de guitares et de saxophone sur des morceaux qui flirtent tous allègrement avec les sept ou huit minutes de moyenne. Les choses démarrent assez classiquement avec "Source" (une petite introduction) et "Red river". Puis on sent que ces gaillards ont quand même du style et de la tenue avec "Feeling of snow" qui lâche de plus grosses guitares dans la mêlée. "Rain" est aussi très sympathique et "Underwater" offre un travail élaboré du saxophone. On peut déceler dans cet album des influences progressives classiques comme King Crimson, Yes ou même le Mahavishnu Orchestra. Les titres de l'album ont tous un rapport à l'eau ("Source", "Red river", "Aqua", "Rain", "Underwater", "Stream"), ce qui fait de cet album une sorte de concept album aquatique qui sait néanmoins se faire dansant et électrique ("Aqua", "Underwater", l'excellent "Black milk"). Le dernier morceau "Stream" rassemble près de dix minutes de majesté musicale où Diversion Voice met tout son savoir-faire.

L'album de Diversion Voice est livré avec des lunettes spéciales qui permettent de regarder la pochette et les photos du disque en 3D. C'est le petit plus qui rajoute de l'originalité à un album qui n'en avait pas forcément beaucoup, mais qui sait retenir l'attention avec ses ambiances bien menées, son rythme solide et dansant et de brillantes interventions de solistes chevronnés.

François Becquart
Pays: RU
Diversion Voice (autoproduction) / Mals
Sortie: 2011/11/05


Lu: 1799
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 59
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium