Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 204 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 494 588
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FREAKS - Too sensitive to be pure
/ paru le 28-02-2012 /

Il aura fallu sept ans à Freaks pour réaliser un deuxième album, ce qui n'est pas rien. Ce groupe belge mené par Gian Paolo Marotta s'était fait connaître en 2004 avec son premier album "Just a boy", qui contenait entre autres la chanson "My bloody animal", beau petit succès ayant envahi les ondes de Pure FM à l'époque. On pouvait trouver dans ce titre des atmosphères rappelant les Smiths, avec un chant proche de celui de Morrissey, grande influence de Gian Paolo Marotta.

Aujourd'hui, avec "Too sensitive to be pure", Gian Paolo Marotta revient avec un concept musical toujours plus audacieux et intéressant. L'album se présente comme la première partie d'une trilogie qui devrait donc se poursuivre d'ici les prochains mois. L'histoire est celle d'un personnage qui sombre peu à peu dans la folie, autant dire que les atmosphères distillées ici vont être sombres à souhait. Par rapport au premier album, Freaks a mis ici des ambiances électroniques renforcées et des volutes de tristesse qui s'insinuent dans les cerveaux. De petits intermèdes sombres et beaux récités en italien s'interposent entre certains morceaux, ce qui marque encore davantage la solennité et la mélancolie qui hantent ce disque de son début à sa fin.

L'influence Smiths du premier album a laissé place à des chansons beaucoup plus ancrées dans une philosophie musicale proche de Nine Inch Nails ("Blackbird"), Kasabian ("I'll get down", "Thoughtless") ou même Marilyn Manson quand les titres se font plus menaçants ("Shocking", "Ordered"). On n'est pas loin non plus des Smashing Pumpkins quand les ambiances passent dans une solennité déchirée ("Earth").

Gian Paolo Marotta et ses musiciens parviennent ici à une architecture musicale intense et froide, une allégorie de la tristesse drapée d'une indéniable grandeur. Chaque titre développe par sa personnalité des atmosphères riches et variées. Il n'y a pas ici de place pour la fine plaisanterie, la morosité inspirée est de rigueur. Si c'est cela le premier volet de cette trilogie sur la folie, il y a de quoi s'impatienter en attendant la suite. À quelle sauce notre subconscient va-t-il bien pouvoir être mangé ?

François Becquart
Pays: BE
LipsInk Records
Sortie: 2012/01/27


Lu: 2154
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 28
• Semaines de présence au Top 30: 1
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

youdontsay
le 03/04/2012
Non, simplement très très mauvais.

Ce n'est pas possible là.

Quelle horreur ce type, ce "groupe"...

Ça pue.


Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium