Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 367 576
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BELL, Eric - Belfast blues in the jar
/ paru le 02-03-2012 /

On ne parle pas d'Eric Bell au journal télévisé et on ne voit pas son portrait sur Times Square, mais ce personnage mérite néanmoins bien des égards pour avoir posé quelques pavés non négligeables sur la grande route du rock et du blues depuis une quarantaine d'années. Eric Bell est un rocker irlandais et quand on pense rock irlandais, on pense immédiatement à Thin Lizzy (ceux qui ont dit U2 sont priés de sortir, ceux qui ont dit Rory Gallagher peuvent rester). Et c'est effectivement avec Thin Lizzy qu'Eric Bell fait ses débuts, précisément sur les trois premiers albums réalisés à l'époque par la formation menée par le légendaire et regretté Phil Lynott : "Thin Lizzy" (1971), "Shades of a blue orphanage" (1972) et "Vagabonds of the western world" (1973). Ces trois disques sont tout simplement magnifiques, témoins des débuts de Thin Lizzy, entre rock dur, poésie celtique et psychédélisme costaud. Et je ne peux m'empêcher de recommander chaudement ici ces trois albums de Thin Lizzy, ainsi que les autres d'ailleurs, puisque Thin Lizzy a toujours été un groupe fabuleux, au destin subitement interrompu par le décès de Phil Lynott en 1986. Le groupe est toujours actif aujourd'hui, mais sans Phil Lynott, c'est un peu comme si Paul McCartney remontait les Beatles avec Ringo Starr, un voisin de palier et son chauffeur, ça ne le ferait pas trop.

Mais revenons à Eric Bell et ses incroyables talents guitaristiques. À l'époque de Thin Lizzy en 1973, il signe un des meilleurs solos échevelés de tous les temps, celui de "The rocker", un hard épique qui est devenu un classique d'entre les classiques chez Thin Lizzy. Eric Bell quitte Thin Lizzy fin 1973, pour être remplacé brièvement par Gary Moore, avant que Phil Lynott ne trouve l'américain Scott Gorham pour tenir la six-cordes et n'ajoute Brian Robertson comme second guitariste. Eric Bell trouve alors un emploi dans le Noel Redding Band, formation menée, comme son nom l'indique, par l'ancien bassiste de Jimi Hendrix. Il participera ainsi aux albums "Clonakilty cowboy" (1975) et "Blowin'" (1976), des albums sympathiques mais pas forcément indispensables. Durant les années 80, Eric Bell monte Mainsqueeze mais à part un album live et une tournée en compagnie de Bo Diddley, rien de très conséquent ne ressort de cette expérience.

Eric Bell retourne alors vers le blues et fonde son propre groupe, l'Eric Bell Band, qui sort un album de temps en temps. Le label Blues Boulevard sort ici un nouvel album d'Eric Bell enregistré en concert en Suède pour une part et au studio Barnstorm en Angleterre pour une autre part. Comme le titre "Belfast blues in the jar" l'indique, les propos sont essentiellement centrés autour du blues, avec une série de reprises bien connues : "The stumble" (Freddie King), "Oh pretty woman" (A.G. Williams), "Things I used to do" (Guitar Slim), "Baby please don't go" (Muddy Waters), par exemple. À côté de cette grosse artillerie blues classique, Eric Bell interprète aussi "Madame George" de Van Morrison, une autre légende du rock irlandais avec les Them. Il place aussi quelques-unes de ses propres compositions, comme "Walk on water" et surtout "Whiskey in the jar" et "The rocker", écrits à l'époque de Thin Lizzy. "Whiskey in the jar" dure plus de 10 minutes et est tout simplement somptueux. Quant à "The rocker", la version jouée ici montre qu'Eric Bell n'a rien perdu de son doigté rapide et carnassier.

L'album contient également quelques titres enregistrés en studio, également des classiques blues insurmontables comme "Shake your money maker" (Elmore James), "Hoochie coochie man" (Willie Dixon) et une reprise magnifique du "Dallas" de Johnny Winter, presque impossible à distinguer de l'original. Tout cela est donc recommandable, tant pour le jeu de guitare d'Eric Bell que pour ces nouvelles visites de vieux monuments du blues.

François Becquart
Pays: IA
Blues Boulevard 250305
Sortie: 2012/02/15


Lu: 1393
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 79
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium