Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Anniversaires

  • Bobby Colomby (1944)
  • Peter Criss (1947)
  • Stephen Carlton Wright (1948)
  • Anita Baker (1957)
  • Billy Bragg (1957)
  • Chris Robinson (1966)
  • †Bobby Darin (1973)
  • Graham Hopkins (1975)
  • †Hank Snow (1999)
  • †Frank Seals (2004)
  • †James Gurley (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6268 membres.
- En ligne, nous sommes 106 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
77 803 204
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CENTRIC JONES - The Antikythera Method
/ paru le 07-04-2012 /

Projet musical américain issu du Colorado, Central Jones se compose en fait de deux compères qui sont à mon avis aussi allumés l'un que l'autre ! Car la démarche dans la recherche des sons de Chris Fournier et Tobe London sort largement des sentiers battus avec un rock à la fois progressif et électronique. Tous deux multi-instrumentistes et compositeurs, ils jonglent avec les claviers, les percussions électroniques, les guitares ainsi qu'avec une section rythmique traditionnelle. Pour les accompagner dans leur délire, seule Laurie Larson les secondera pour le chant. Sachez que c'est en fait le second album du duo puisque "Foreign Tea" fût produit en 2009. Ici les compositions datent de 2011, excepté une datant de 2000 ainsi qu'une reprise de 1970. Notons également le très beau travail et le soin apportés à la pochette où c'est une illustration futuriste qui accompagnera cette galette spatiale !

C'est une guitare acoustique qui introduira un chant aérien pour "Crushed", première plage envoûtante où les claviers coloreront le fond sonore. Les percussions viendront par la suite donner le ton. Percussions et claviers pour introduire "Shadow Song" avec toujours ce chant féminin qui ouvrira pour une guitare psychédélique. Le ton se fera dans l'ensemble vintage. Un passage central plus aérien nous rapprochera du Floyd, un moment fort envoûtant. Piano classique pour lancer "All For One", une nouvelle plage aérienne où la batterie, la basse et la guitare électrique apporteront du rythme. Magnifique travail au piano avant l'arrivée d'un passage plus rock, mais ne nous y trompons pas, ce beau piano reviendra très vite. "Boomer" démarrera façon grunge ou hard-core, les claviers donnant une dimension plus spatiale. Bruitages de synthés et guitare électrique viendront compléter le tableau musical. On percevra une belle guitare aérienne au coeur de ce morceau. Au départ d'un rock embrumé, "Dream in Threes" évoluera vers l'aérien et la profondeur grâce à nouveau au piano et au chant féminin. Passages seventies façon Deep Purple par la suite, puis évolution vers un passage proche du Genesis première période avant de s'évanouir dans l'inconnu ! Courte plage avec "Pyrrhic Victory" où la profondeur sera encore de mise avec des claviers futuristes et une batterie bien présente.

"Fading Time" sera lui aussi encré dans les seventies avec une belle association claviers-guitare qui rappellera la grande époque de Genesis, Yes ou King Crimson. Une ambiance très proche du grand "Seconds Out" pour une composition magique et intense qui vous fera certainement planer ! On reste dans une ambiance planante pour "Morphogenic" où le chant féminin fera son retour. On notera ici une belle présence de la section rythmique. "Save Me" nous placera au coeur d'un morceau plus enjoué où la batterie et la basse donneront du punch à revendre. Bien sûr, les synthés futuristes et aériens ne seront pas loin, je vous rassure. Pour suivre, une reprise de Jon Anderson, "Then", qui sera plus difficile à appréhender au départ, car la fusion y sera profonde avec entre autres des claviers et orgues vintage, une guitare psyché et une basse hargneuse. Mais, finalement, tout cela va exploser avec des orgues façon Deep Purple ainsi qu'un tempo d'enfer avant le final apaisant. Section rythmique sautillante et chant plus poussé pour "Pulse", une composition proche des B52's où tout sera fort déjanté. Dernière ligne droite avec "Antikythera Mechanism" où les instruments de tous bords vont littéralement s'éclater et partir en tous sens. Une plage démonstrative où les décennies musicales vont défiler dans un kaléidoscope sonore ! Très belle fin de parcours pour cet atypique mais fabuleux opus.

Oh mes amis, que dire de cette mystérieuse et envoûtante galette qui, telle une météorite venue d'une autre galaxie, nous apporte un souffle nouveau pour le plus grand plaisir de nos oreilles. Au même titre que sa spatiale pochette, le contenu musical nous vient tout droit du fin fond de l'espace. Félicitations à ces ingénieux musiciens et compositeurs qui ont su réaliser l'amalgame des fondements du progressif et d'une musique expérimentale du futur. Quel magnifique voyage que voilà pour un achat qui sera peut-être compulsif, mais amplement justifié !

Thirionet
Pays: US
ProgRock Records PRR077
Sortie: 2012/03/08


Lu: 1200
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 12
• Semaines de présence au Top 30: 7
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2014 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2014 by Music in Belgium