Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Pinkney (1925)
  • Bobby Helms (1933)
  • Floyd Ashton (1933)
  • Mike Seeger (1933)
  • Nesbert Hooper (1938)
  • Johnny Thunder (1941)
  • Pete York (1942)
  • Tommy Aldridge (1950)
  • Rick Price (1951)
  • Matt Johnson (1961)
  • Marcia Schofield (1962)
  • †Jackie Edwards (1992)
  • †Jerry Wexler (2008)
  • †Johnny Moore (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 168 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 531 033
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CRAVING DEER (The) - EYE-shaped spots
/ paru le 18-04-2012 /

The Craving Deer est issu de la rencontre entre Rein Vanvinckenroye et Natalie De Man en 2010. Ces deux-là se trouvent des affinités pour composer un folk acoustique d’une extrême simplicité et exprimer leur vision du monde, des sentiments, de la cuisine macrobiotique et de l’élevage des oiseaux en volière. Bref, ils se trouvent sur la même longueur d’onde et fusionnent leur inspiration dans leur musique.

Le couple remplit une camionnette de matériel un beau matin de 2011 et part en direction du sud de la France enregistrer son premier album aux Brousses, un petit bled de la Dordogne où il fait bon vivre et flâner dans les champs. Cet environnement sied parfaitement aux chansons de ce premier opus, bien tranquilles dans un écrin de folk campagnard dénué de tout effet superflu.

C’est cette même recette qui se retrouve sur le deuxième album de The Craving Deer, un "EYE-shaped spot" enregistré dans les mêmes conditions. Avertissement : même les amateurs de folk le plus pépère et le plus nonchalant risquent de trouver cet album un rien neurasthénique et monotone. Rein Vanvinckenroye et Natalie De Man chantonnent un folk slowcore dans le dénuement le plus total, juste revitalisé de temps en temps par l’harmonica de Steven Troch, chanteur et harmoniciste des bluesmen belges de Fried Bourbon.

Cet album est une solution au déficit de la sécurité sociale, car il remplacera avantageusement n’importe quel somnifère. Songez aux économies faites par l’État, mais ne vous aventurez pas trop dans la musique minimaliste et répétitive de The Craving Deer si le folk acoustique nu comme un ver n’est pas votre tasse de thé. Certains y trouveront leur compte, mais je dois quand même avouer que la succession de cette douzaine de morceaux se ressemblant presque tous, servis par des voix presque atonales, finit par laisser une impression de sécheresse et de monotonie proche de la narcolepsie. Ce n’est pas mauvais musicalement, mais ça nécessite une approche quasi sacerdotale du folk.

François Becquart
Pays: BE
Green LFant
Sortie: 2012/04/26


Lu: 1151
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 163
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium