Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 407 362
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AUBURN - Indian summer
/ paru le 11-05-2012 /

Auburn est un groupe anglais qui s’est formé en 1999, a réalisé un EP "Sweet Sebastian" la même année et un premier album "Dreams" en 2003. Après être entré dans une phase de somnolence en 2005, Auburn revient ici avec un second album, entièrement écrit par Liz Lenten et Max Gilkes, respectivement chanteuse et guitariste du groupe. La période d’inactivité de son groupe Auburn a été mise à profit par Liz Lenten pour élever ses enfants, donner des cours de chant, manager des artistes, écrire des chansons et diriger une chorale.

À entendre le timbre vocal de Liz Lenten, on se demande quel genre de cours de chant elle pouvait bien donner. Une voix fluette, aigrelette, cassée comme celle de Marianne Faithfull, opérant sur un registre mezzo voce dépourvu de coffre, caractérise l’organe de la délicate Liz Lenten. D’emblée, on comprend rapidement que c’est une affaire de goût. Certains adhéreront à ces vocalises décharnées et d’autres préféreront le doux son de la scie sauteuse plutôt que de supporter le crincrin délicat et timide en provenance de la gorge de cette chanteuse.

La voix de Liz Lenten apparaît d’autant plus inévitable sur cet album que l’instrumentation derrière elle se réduit à un minimalisme musical qui ne cherche à aucun moment à sortir de l’endroit bien confiné où il se trouve, ne serait-ce que pour déborder un peu la chanteuse sur ses ailes. Tout est donc bien maîtrisé, ficelé dans un registre folk acoustique, mais le défaut principal de la cuirasse résiderait dans une absence d’aventure, dans un conformisme qui aurait pu offrir une certaine intemporalité aux chansons mais qui, pour je ne sais quelle raison, rate ce coche et aboutit à des morceaux déjà datés avant même d’être publiés. On dirait qu’Auburn a passé les années 2005-2012 en hibernation et reprend son œuvre là où il l’avait laissée, ignorant totalement les courants musicaux qui ont pu s’imposer entre-temps.

Néanmoins, il ne s’agirait pas de torpiller cet album en pleine mer sans recueillir quelques survivants. "Too far from home" et sa rythmique un peu plus dynamique, le bluesy "All comes back to you" ou le mélancolique "This is the life" sortent un peu du lot, mais l’ensemble reste fade et l’album a du mal à marquer les esprits.

François Becquart
Pays: GB
Scarlet Records SR030CD
Sortie: 2012/05/07


Lu: 1366
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 131
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium