Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 152 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 433 306
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


SMITH, Patti - Banga
/ paru le 15-06-2012 /

Huit ans déjà que Patti Smith avait sorti "Trampin'", son dernier album studio composé de nouveaux titres. Bien sûr, il y a eu aussi "Twelve" en 2007, mais il s'agissait là d'un opus de reprises. Mais quelles reprises ! Du très haut de gamme ! Bref, revoilà notre Patti Smith avec dix nouvelles chansons et une reprise en guise de point d'orgue.

Outre ses musiciens habituels que sont le guitariste Lenny Kaye, le bassiste Tony Shanahan et le batteur Jay Dee Daugherty, on trouve quelques invités. Parmi eux, il y a l'ami de longue date Tom Verlaine, l'acteur Johnny Depp, le regretté batteur Louie Appel et les enfants de Patti, Jesse Smith et Jackson Smith.

L'album débute sur le sombre et puissant "Amerigo". Elle imagine le navigateur Amerigo Vespucci découvrant le Nouveau Monde. Patti joue la conteuse en plus d'être la chanteuse. Mais ce début d'album est plutôt en mode mineur. Le plus pop "April Fool", avec Tom Verlaine et Jackson Smith aux guitares, n'emballe pas trop, tout comme "Fuji-san" écrite en hommage au peuple japonais suite au tsunami de mars 2011. Le pire est peut-être ce "This Is The Girl", autre hommage cette fois pour Amy Winehouse, qui frise la variété pure et simple.

Mais passé ce premier tiers, cet opus reprend des couleurs. "Banga" débute avec Johnny Depp tant à la guitare qu'à la batterie, puis Patti reprend les rênes avec ses musiciens, tandis que son fils Jackson imite parfaitement les aboiements d'un chien. Patti avait rencontré Maria Schneider lors de sa tournée de l'album "Horses" en 1976. Elle a donc été touchée par la mort de l'actrice française et elle lui dédie "Maria", chanson intense et vibrant hommage. "Mosaic" prend des tons folk. Le batteur Jay Dee Daugherty jouant de la mandoline.

On entre alors dans un dernier tiers qui hisse ce disque parmi les plus grandes réussites de l'artiste. "Tarkovsky" a été écrite en souvenir du réalisateur russe Andrei Tarkovsky. Elle retrouve son côté poétesse et conteuse. C'est un titre d'une grande intensité qui nous captive d'un bout à l'autre. Jesse Smith est au piano. "Nine" lui est venue lors de l'anniversaire de Johnny Depp. Tom Verlaine se charge du solo. Le sombre et mélancolique acoustique "Seneca" a été écrit sur le Costa Concordia (oui, celui qui a depuis fait naufrage…) avec Lenny Kaye. Et puis, il y a ce chef d'oeuvre qu'est "Constantine's Dream". Elle reçoit une carte postale d'un ami et cherche pendant des années l'oeuvre originale dont elle n'a qu'un extrait. Elle finit par la trouver dans une basilique italienne. Un morceau captivant qui vous prend par les tripes. Patti s'y révèle une conteuse hors pair et les arrangements sont d'une grande intensité.

L'album se termine sur la reprise du légendaire "After The Gold Rush" de Neil Young. Sa fille est au piano, son fils à la guitare et le neveu de Tony Shanahan et ses amis aux choeurs. Les enfants terminent ce disque, eux qui sont l'avenir de notre monde, nous confie Patti.

En résumé, voilà un nouvel album très attendu par les fans. Ils ne seront pas déçus, Patti est toujours bien dans son élément, à la fois artiste, poétesse et musicienne. Elle agrémente d'ailleurs le livret de ses commentaires et de ses photos. Malheureusement, il y manque les paroles… Pour cela, il vous faudra vous rabattre sur une édition spéciale plus coûteuse. Dommage !

JPL
Pays: US
Columbia 88697 22217 2
Sortie: 2012/06/04


Lu: 2127
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 11
• Semaines de présence au Top 30: 9
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium