Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 30-10-2014
› CANNIBAL CORPSE + REVOCATION + AEON (Borgerhout)
› FATES WARNING + MAXPIE + HEADLESS (Eisen-Maasmechelen)
› CHEVELLE (Borgerhout)
› FUTURE ISLANDS + CELEBRATION (Bruxelles)
› OSCAR AND THE WOLF (Gent)
› LA LUZ (Bruxelles)
› WILD CHILD (Hasselt)
› Virgil DONATI BAND (Verviers)

Les 7 prochains jours:
31-10 Robert CRAY (Leuven)
31-10 HORISONT + SPIDERS + VIDUNDER (Borgerhout)
31-10 DEAF HAVANA + BLITZ KIDS (Aarschot)
31-10 Dorian WOOD (Bruxelles)
31-10 DEATHTURA + SEPULCHRAL VOICES + NO FATALITY + FADING BLISS (Fontaine L'Évêque)
31-10 WOLF MAIL (Liège)
31-10 CARPET CRAWLERS (Verviers)
01-11 GET YOUR GUN (Bruxelles)
01-11 PROCESSION + DREAD SOVEREIGN (Bruxelles)
01-11 CONCEALED REALITY + REACH THE SHORE + FAKE MESSIAH + INDUST. (Fontaine L'Évêque)
01-11 METAL AGAINST CHILD CANCER (Deerlijk)
01-11 LACRIMAS PROFONDERE + GRAIL KNIGHT + JADED HEART + NIGHTMARE (Eisen-Maasmechelen)
01-11 TYGERS OF PAN TANG (Verviers)
01-11 BLACK-OUT-BASH FESTIVAL 2 (Geraardsbergen)
01-11 Phil RIZA (Liège)
01-11 DEATHSTARS (Vosselaar)
01-11 ANIMALS AS LEADERS + TESSERACT (Bruxelles)
01-11 DAAN (Bruxelles)
01-11 FINK + Douglas DARE (Gent)
02-11 SERENITY + DIARY OF DESTRUCTION + SYTHERA + HAIRCUTS THAT KILL + THE LOSTS + DUCKBILL CRISIS (Mourcourt)
02-11 HE IS LEGEND + ZOAX (Antwerpen)
02-11 The WAR ON DRUGS + Steve GUNN (Bruxelles)
03-11 The GASLIGHT ANTHEM + DEER TICK + BAYSIDE (Bruxelles)
03-11 Stevie NIMMO BAND (Verviers)
03-11 CROSSFAITH (Aarschot)
03-11 FOXYGEN + Haley BONAR (Bruxelles)
03-11 SEBADOH (Borgerhout)
04-11 DAAN (Bruxelles)
04-11 The DATSUNS (Hasselt)
04-11 CHILDHOOD (Bruxelles)
04-11 AIRBOURNE (Borgerhout)
05-11 SAXON + SKID ROW (Borgerhout)
05-11 SPOON (Gent)
05-11 DAAN (Bruxelles)
06-11 CONDOR GRUPPE + FUTURE OLD PEOPLE ARE WIZARDS (Bruxelles)
06-11 LIVE (Borgerhout)
06-11 OPETH (Bruxelles)
06-11 CEILÍ MOSS (Bruxelles)

Mois en cours:
Octobre 2014
 
LuMaMeJeVeSaDi
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Anniversaires

  • Grace Slick (1939)
  • Otis Williams (1939)
  • Eddie Holland (1939)
  • Otis Miles (1941)
  • Chris Slade (1946)
  • Timothy B. Schmit (1947)
  • David Green (1949)
  • Geoff Beauchamp (1962)
  • Jerry De Borg (1963)
  • Gavin Rossdale (1967)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6243 membres.
- En ligne, nous sommes 134 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
76 692 522
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


EARTHEN GRAVE - Earthen Grave
/ paru le 24-06-2012 /

Nous avons déjà retracé la biographie d’Earthen Grave dans ses moindres détails lors de notre chronique du E.P. "Dismal Times" parue fin 2010. Afin de vous éviter un retour à notre prose antérieure, voici, en quelques lignes, la carte de visite de ce groupe doom métal pas comme les autres.

Earthen Grave est constitué de six musiciens, dont cinq sont des vétérans de la scène doom/heavy métal de Chicago. Nous ne nous étendrons pas sur la carrière de ces derniers (NDR : bien que nous éprouvions une admiration sans bornes pour le mythique Trouble au sein duquel le bassiste Ron Holzner a officié pendant plus de quinze ans) et nous préférerons rendre hommage au sixième membre du groupe : l’admirable Mrs Rachel Barton Pine.

Ce n’est pas tous les jours qu’une virtuose du violon de renommée internationale se targue d’éprouver une passion viscérale pour le heavy métal. En explorant la toile afin de préparer cette chronique, nous avons découvert un personnage extraordinaire dont la vie est un véritable roman.

Née en 1974, Rachel est ce qu’il est convenu d’appeler un ‘enfant prodige’. Elle débute le violon à l’âge de 3 ans et fait sa première apparition avec l’orchestre symphonique de Chicago à dix ans. À quatorze ans, les circonstances de la vie l’obligent à travailler pour de petits orchestres afin d’apporter une contribution nécessaire aux finances familiales ; ceci ne l’empêche pas de pratiquer son instrument fétiche plus de huit heures par jour. À 17 ans, Rachel Elizabeth Barton (c’est son nom de jeune fille) est la plus jeune participante (et la première Américaine) à remporter la médaille d’or de la compétition internationale Johann Sebastian Bach de Leipzig. Ce prix n’est que le premier d’une impressionnante série. C’est à peu près à cette époque que Rachel découvre le heavy métal. Un genre musical qu’elle apprécie, dit-elle, parce que cela la change de la musique qu’elle écoute dans le cadre de ses études. Ses groupes favoris sont Metallica, Van Halen, Slayer et Pantera. C’est en 1995, alors qu’elle prend le métro pour donner un cours de violon que son monde s’écroule. L’étui de son instrument reste coincé dans les portes de la rame et notre virtuose est traînée sur une dizaine de mètres avant de retomber sur les rails. Les roues du métro lui sectionnent une jambe et abîment fortement la seconde. Cependant, Rachel est une battante. Après deux ans de convalescence et de rééducation, notre héroïne est de nouveau sur les planches et les critiques musicaux s’accordent à lui trouver encore plus de talent qu’avant son accident. Rachel explore la planète entière en tant que soliste au sein d’une multitude d’orchestres classiques internationaux. Elle enregistre une quinzaine d’albums de musique classique, mais aussi un album de reprise métal au violon. Sa passion pour la ‘musique du diable’ ne l’a jamais abandonnée. Philanthrope, Rachel crée la ‘Rachel Elizabeth Barton Foundation, un organisme avec lequel elle s’est fixé plusieurs objectifs, et notamment celui d’aider de jeunes musiciens défavorisés (par le biais de prêts d’instruments et de bourses d’études). Nous pourrions encore discourir quelques heures sur les accomplissements de Rachel Barton Pine et nous vous conseillons fortement d’explorer la toile car de nombreux articles, interviews et vidéos ‘youtube’ lui sont consacrés.

En 2009, suite à une jam endiablée, Rachel est officiellement intégrée à Earthen Grave avec lequel elle enregistre l’EP "Dismal Times" et se produit en concert à chaque fois que son emploi du temps le lui permet. Et l’association, que l’on aurait pu croire éphémère, perdure encore de nos jours puisque le sextette publie enfin "Earthen Grave" son premier opus.

Petite mise au point : Earthen Grave n’a rien de l’une de ces tentatives de mariage forcé entre le métal et la musique classique. Lorsque Madame Pine fait du métal, elle fait du métal ! Et, jamais un violon n’a sonné aussi heavy que le sien ! Fort de ses rythmes down- et mid-tempo, le ‘style Earthen Grave’ est manifestement bien ancré dans le doom métal, cependant l’attaque des six-cordes de Jason Muxlow et Tony Spillman est bien plus énergique que celle du commun des formations du genre. Leurs riffs musclés et précis tiennent d’ailleurs plus souvent de Metallica que de Saint Vitus ou Trouble. Loin de vouloir ajouter une couche symphonique à l’ensemble, le violon électrique de Rachel Barton Pine s’applique à renforcer la puissance des six-cordes tout en ajoutant aux compositions une luxuriance de subtilités soniques. Quant aux interventions en solo de la dame, ce sont de véritables déflagrations techniques, un déluge de notes inégalé dans le monde du violon métallique !

Si, en tant que fan de la première heure, nous conservons une affection toute particulière pour les cinq titres du EP "Dismal Times", ici reboostés et rafraîchis par un réenregistrement aux petits oignons, nous ne pouvons qu’admirer la puissance délicate que dégagent les cinq nouvelles compositions et le soin tout particulier apporté par Mark Weiner à ses lignes vocales. Le frontman, dont nous avions comparé l’organe à un surprenant amalgame des timbres de Chris Cornell (Soundgarden) et Tom Araya (Slayer) dans notre article précédent, semble s’être forgé une identité personnelle où la rage cède souvent la place à une sulfureuse mélancolie.

S’il est encore un peut tôt pour affirmer que nous tenons là notre album métal de l’année, nous pouvons en tout cas affirmer qu’"Earthen Grave" se trouve très loin devant tous les autres prétendants au titre. La perfection faite doom, tout simplement !

L’album (62’39) :

  1. Earthen Grave (7’54)
  2. Life Carries On (5’16)
  3. Burning A Sinner (Cover Witchfinder General) (3’12)
  4. Blood Drunk (6’24)
  5. Dismal Times (6’48)
  6. Tilted World (5’40)
  7. Beneath A Shovel Load (5’44)
  8. Fall In (7’08)
  9. Relentless (Cover Pentagram) (3’57)
  10. Death On The High Seas (10’31)
Le groupe :
  • Ron Holzner : Basse
  • Rachel Barton Pine : Violon électrique
  • Mark Weiner : Chant
  • Tony Spillman : Guitares
  • Jason Muxlow : Guitares
  • Scott Davidson : Batterie

Michel Serry
Pays: US
Claude and Elmo Music CECD001
Sortie: 2012/04/24


Lu: 1776
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 6
• Semaines de présence au Top 30: 14
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2014 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2014 by Music in Belgium