Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Vikki Carr (1941)
  • George Frayne (1944)
  • Allan Gorrie (1946)
  • Brian May (1947)
  • Bernie Leadon (1947)
  • Keith Godchaux (1947)
  • Allen Collins (1952)
  • Kevin Haskins (1960)
  • Leroy Wolfgramm (1966)
  • Ged Lynch (1968)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 189 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 002 715
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BACKTRACK LANE - Black Truth & White Lies
/ paru le 11-07-2012 /

Backtrack Lane est, pour ainsi dire, une ‘entreprise’ familiale puisque le groupe est constitué d’un côté par les frères Gatti (NDR : Raphaël au chant et à la basse et Stefan à la guitare rythmique) et de l’autre par les frères Crestey (NDR : Adrien à la guitare lead et Guillaume à la batterie).

Le quatuor, originaire de la région parisienne, connaît un démarrage plutôt fulgurant. Formé en janvier 2009, il enregistre son premier EP ("It’s Not Like…") dans le courant de l’été qui suit. Sur sa lancée, le combo francilien remporte la finale du tremplin Fallenfest qui se déroule en janvier 2010. Les sessions d’enregistrement du LP "Black Truth & White Lies", quant à elles, sont finalisées dès le début 2012.

Pour un premier album, "Black Truth & White Lies" est une franche réussite. Backtrack Lane y décline un heavy rock plutôt original, sorte de compromis équilibré entre le hard rock classique des eighties et le métal moderne de l’ère post-grunge. Pour faire clair : la musique de Backtrack Lane, c'est un peu Guns’n’Roses, Hardcore Superstars et Airbourne qui auraient conclu un pacte d’alliance sonore avec Nickelback et les Foo Fighters. Et ce mariage, qui, à première vue, pourrait sembler contre nature, fonctionne finalement plutôt bien.

Car malgré un son de guitares résolument moderne et un timbre vocal qui emprunte plus à Eddie Vedder (Pearl Jam) qu’à Axl Rose, les compositions de la double fratrie savent rester entraînantes et même générer un plaisir quasi similaire à celui que l’on éprouve en écoutant un bon vieil AC/DC ou un classique d’Aerosmith.

De quoi réconcilier les vieux fêtards et les jeunes déprimés !

L’album (41’46) :

  1. Black Truth & white Lies (Intro) (2’10)
  2. Burn It (3’16)
  3. Untie Me Now (4’22)
  4. Ain’t It Enough (3’47)
  5. Bad Stories (4’17)
  6. Excess (3’19)
  7. Some Memories Remain (3’42)
  8. I Live Again Feat. Eddy Santacreu (Koritni) (4’49)
  9. Watch Out (3’03)
  10. Running Away (4’45)
  11. Hollywood Gonzo (4’11)
Le groupe :
  • Raphaël Gatti : Chant, Basse
  • Adrien Crestey : Guitare Lead, Chœurs
  • Stefan Gatti : Guitare Rythmique, Chœurs
  • Guillaume : Batterie, Chœurs

Michel Serry
Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2012/04/30


Lu: 1923
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 50
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium