Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 163 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 460 790
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DELAIN - We are the others
/ paru le 16-07-2012 /

Lorsque Martijn Westerholt quitta en 2001 pour raison médicale le groupe qu’avait fondé son frère Within Temptation, il ne lui fallut pas longtemps pour fonder son propre band, ce qu’il fit un an plus tard, et Delain vit le jour en 2002. Le premier album « Lucidity » sort à l’automne 2006, le second « April rain » en mars 2009 et le groupe publie aujourd’hui son troisième album « We are the others ».

Delain pratique bien évidemment un métal symphonique avec voix féminine, genre constituant un véritable fer de lance de l’industrie musicale batave et genre justement initié et lancé par Within Temptation. « We are the others » est excellemment produit par Jacob Hellner (Rammstein, Apocalyptica, …) et regorge de titres aux mélodies imparables. Le titre phare « We are the others » fait référence au meurtre discriminatoire en 2007 de Sophie, une jeune gothique anglaise et le morceau se veut une ode aux étrangers, à ceux qui se détournent de la norme, que ce soit en adoptant une attitude différente, un comportement autre ou un mode de vie autre que celui attendu par le système de chacun de nous en intégrant la Norme. Bref, le thème de la différence. Ce propos est tout à l’honneur de Delain.

Delain propose une série de titres servis par une rythmique puissante sur laquelle se greffent des arrangements symphoniques judicieusement placés, jamais encombrants, des intros implacablement réussies et un sens mélodique indéniable. Il est en effet impossible d’échapper aux refrains accrocheurs et autres couplets marquants que possèdent « We are the others » (avec choeurs d’enfants), « Mother machine » qui concurrence directement le groupe de l’autre Westerholt et ouvre tous les concerts actuels de Delain ou « I want you » qui adopte un ton plus pop tout en restant énergique. Même armada mélodique pour « Babylon », « Generation me », « Hit me with your best shot ». « Get the devil out of me » joue dans des ambiances assez proches de celles que l’on peut trouver chez Dakrya tandis que le très énergique « Not enough » termine l’album sans faillir. On trouve aussi des accents parfois légèrement électroniques, mais le ton général reste métal avec quelques incursions à tendance plus pop.

Il y a aussi et surtout Charlotte Wessels dont la qualité vocale a progressé de façon sensible et qui assure un chant de très haute tenue, supérieur aujourd’hui à celui de bien de ses consœurs, Sharon den Adel sans doute comprise. L’importance de son empreinte vocale est évidente dans l’identité du groupe et le niveau de qualité qu’atteint maintenant Charlotte Wessels joue pour beaucoup dans le succès du band. Son registre s’est ainsi pas mal élargi, comme l’atteste « I want you ».

4 bonus tracks (3 titres de « Lucidity », un d’« April rain ») sont offerts en prime, tous live, qui rendent bien compte de l’attrait que peut générer Delain en concert, malgré le son relativement moyen de l’enregistrement.

Ajoutons un artwork très classe qui fait de cet album un must dans son genre. Aucune faiblesse dans les titres, des mélodies solides et inoxydables, une dynamique jamais prise en défaut, une production parfaite, un chant sans défaut et en progression constante tant au niveau feeling que technique, autant de qualités qui font de « We are the others » un must pour les amateurs du genre et de Within Temptation, Lacuna Coil et autres Nightwish, groupes qui n’ont qu’à bien se tenir avec l’arrivée de Delain dans leur cénacle.

Musiciens :

  • Charlotte Wessels - chant
  • Timo Somers - guitare solo et « ambiance »
  • Oliver Phillips - guitare solo et « ambiance »
  • Guus Elkens - guitare rythmique
  • Otto Schimmelpenninck van der Oije - basse
  • Martijn Westerholt - clavier
  • Sander Zoer - batterie
Liste des morceaux :
  1. Mother Machine 4:36
  2. Electricity 4:12
  3. We Are The Others 3:19
  4. Milk And Honey 4:29
  5. Hit Me With Your Best Shot 3:59
  6. I Want You 4:52
  7. Where Is The Blood (Feat. Burton C. Bell) 3:17
  8. Generation Me 3:44
  9. Babylon 4:08
  10. Are You Done With Me 3:07
  11. Get The Devil Out Of Me 3:21
  12. Not Enough 4:45
  13. The Gathering (live) bonus track 4:02
  14. Control The Storm (live) bonus track 4:15
  15. Shattered (live) bonus track 4:20
  16. Sleepwalker’s Dream (live) bonus track 4:33

Eric Piettre
Pays: NL
Redline Music 22 2104409
Sortie: 2012/06/01


Lu: 3065
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 4
• Semaines de présence au Top 30: 11
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium