Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 170 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 025 377
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BLACK MAJESTY - Stargazer
/ paru le 02-08-2012 /

Black Majesty est sans aucun doute le plus ’germain’ des combos australiens. Cinq albums ("Sands Of Time" en 2003, "Silent Company" en 2005, "Tomorrowland" en 2007, "In Your Honor" en 2010 et "Stargazer", le petit dernier) publiés par le label allemand Limb Music GMBH ; tournées en compagnie d’Helloween, Blind Guardian et Edguy ; apparition remarquée au Wacken Open Air ; nouvel opus mixé par Roland Grapow (Masterplan, ex-Helloween) ; artwork conçu par Dirk Illing (NDR : qui a déjà travaillé pour Scorpions et Running Wild) : avouez que cela fait beaucoup de ‘teutonneries’ pour un quatuor basé à Melbourne, en plein pays des kangourous.

Vous l’aurez deviné, Black Majesty ne donne pas dans le hard rock’n’roll aux voix râpeuses comme le font ses illustres compatriotes de Rose Tattoo, AC/DC ou The Angels, mais circule à la vitesse de la double grosse caisse sur l’autobahn tracée jadis par Helloween, Gamma Ray, Iron Savior et Primal Fear.

Si, en raison de cette appartenance à un style musical fortement exploité de ce côté-ci de la planète, nous avons un peu de mal à trouver une once d’originalité à ce "Stargazer", il nous faut bien admettre que la qualité du power métal des antipodes ne souffre aucune critique. Le chant haut perché de John Cavaliere, soutenu par les mélodies et les joutes de guitares de Steve Janesvki et Hanny Mohamed est parfaitement mis en valeur par le mix limpide de l’ancien guitariste d’Helloween. Le rythme effréné de la batterie enchantera tout amateur de power métal mélodique qui se respecte. À tester d’office, si vous êtes accros au style.

L’album (48’30) :

  1. Falling (4’44)
  2. Lost Horizon (4’33)
  3. Voice Of Change (4’32)
  4. Killing Hand (4’25)
  5. Journey To The Soul (4’36)
  6. Holy Killers (5’12)
  7. Symphony Of Death (5’39)
  8. Edge Of The World (4’21)
  9. Stargazer (6’41)
  10. Shine (4’16)
Le groupe :
  • Pavel Konvalinka : Batterie
  • Steve Janesvski : Guitares
  • John Cavaliere : Chant
  • Hanny Mohamed : Guitares

Michel Serry
Pays: AU
Limb Music LMP 1207-132CD
Sortie: 2012/07/20


Lu: 1805
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 23
• Semaines de présence au Top 30: 4
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium