Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Channel Zero au Zik-Zak
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 14-12-2017
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
› BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
› ISOLDE (Sint-Niklaas)
› TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
› FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
› DAAU (Hasselt)
› SON LITTLE (Bruxelles)
› NAZARETH (Verviers)
› The PROSPECTS (Borgerhout)

Les 7 prochains jours:
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Charlie Rich (1932)
  • Frank Allen (1943)
  • Jackie Mcauley (1946)
  • Joyce Vincent Wilson (1946)
  • Cliff Williams (1949)
  • Mike Scott (1958)
  • Peter Stacy (1958)
  • †Dinah Washington (1963)
  • †Ahmet Ertegun (2006)
  • †Chris Feinstein (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 362 304
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DAVIES, Debbie - After the fall
/ paru le 03-08-2012 /

Dans le monde du blues, ce sont surtout les hommes qui président aux destinées du genre, laissant aux femmes une petite place dans les chœurs ou derrière un orgue Hammond B3, tout au plus. Mais il arrive fort heureusement que quelque donzelle vienne dire non à cet état de fait et sorte les guitares pour faire comprendre à ces Messieurs qu’il y a encore des Calamity Jane qui en ont autant dans le pantalon que les hommes.

Debbie Davies est de cette race, une guitare de fer dans une housse de soie rose, le charme associé à la poigne. La gamine qui grandit dans les années 60 à Los Angeles est immédiatement captée par le son rugueux des Bluesbreakers de John Mayall qui mettent à l’époque en lice ce jeune prodige d’Eric Clapton. Debbie Davies l’a décidé, elle deviendra blueswoman, ignorant les mélodies psychédéliques fleuries du moment et se rabattant sur les trois rois : B.B. King, Freddie King et Albert King. Debbie se fait les dents dans des petits groupes de rock ‘n’ roll durant les années 70, dans la région de San Francisco. Elle revient à Los Angeles en 1984 et démarre une carrière plus consistante dans le groupe de la femme de John Mayall, Maggie Mayall & The Cadillacs. Puis ce sera un emploi envié dans le groupe du mythique Albert Collins à la fin des années 80, avant une situation de guitariste lead chez Fingers Taylor.

Au début des années 90, Debbie Davies en sait assez pour mettre sur pied sa propre troupe de mercenaires du blues. Elle s’engage dans une carrière solo qui, dix-huit ans après et onze albums plus tard, se solde par une myriade de récompenses : dix nominations aux Blues Music Awards, un prix en 2010 dans la catégorie de la meilleure vocaliste féminine blues. Des gens importants la réclament en studio : Ike Turner, James Cotton, Mick Taylor, Peter Green, Duke Robillard, Tommy Shannon, Charlie Musselwhite, Bruce Katz, Per Hanson ou Rod Carey, excusez du peu.

Avec son "Blues blast" en 2007 et l’album instrumental "Holdin’ court" en 2009, Debbie devient une force reconnue parmi un public plus vaste. C’est donc pleine de confiance que la musicienne revient avec son nouveau "After the fall", un album marqué par quelques épisodes difficiles de l’existence : la perte de sa bonne copine Robin Rogers et un bras fracturé, ce qui n’est jamais bon pour un ou une guitariste. Accompagnée de Don Castagno (batterie), Matt Lindsey (basse), Scott Hornick (basse) et Bruce Katz (claviers), Debbie Davies livre ici une dizaine de titres qui fleurent bon le blues costaud et émotionnel. Debbie fait montre d’une maîtrise redoutable de la guitare, sur lit de rythmique soigneusement cimentée ("Don’t put the blame" "The fall", "Done sold everything", l’instrumental "R.R. boogie"). Elle adoucit les propos, comme seule une femme peut le faire, sur des moments plus recueillis et touchants ("True blue fool", "Little broken wing", l’hommage à Robin Rogers sur "Down home girl") et fait swinguer le monde sur "Goin’ to a gaggle" ou "Google me baby". On remarquera aussi l’excellent "I’ll feel much better when you cry", blues ruisselant et cossu à la façon de Freddie King ou Buddy Guy. Du classique, mais avec quelle force !

Debbie Davies se pose en femme forte du blues et les machos de service auront intérêt à ravaler leur morgue devant cette nana qui taraude les guitares comme les grands.

François Becquart
Pays: US
M.C. Records MC-0069
Sortie: 2012/07/16


Lu: 1534
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 34
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium