Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Spencer Davis (1941)
  • Wolfgang Flur (1947)
  • Ron Asheton (1948)
  • Geezer Butler (1949)
  • Mick Tucker (1949)
  • John Wetton (1949)
  • Chet McCracken (1952)
  • Bruce Crump (1957)
  • †Billie Holiday (1959)
  • Lou Barlow (1966)
  • †John Coltrane (1967)
  • †Chas Chandler (1996)
  • †Gordon Waller (2009)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 140 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 949 930
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DEAD CAN DANCE - Anastasis
/ paru le 11-09-2012 /

Voilà le retour des Morts qui peuvent danser, 16 ans après leur dernier album "Spiritchaser". Depuis, les deux membres du groupe ont fait leur carrière en solo. Lisa Gerrard a fait connaître sa voix céleste au grand public avec la bande originale de Gladiator, et a multiplié les collaborations, notamment avec Klaus Schulze. Nous avions chroniqué leur concert lors de leur passage à l’Ancienne Belgique en 2009. Deux ans auparavant, Lisa Gerrard se produisait en solo au Palais des Beaux Arts. N’oublions pas non plus le passage de Dead Can Dance au Cirque Royal en 2006, où l’on pouvait commander les fameux CDs live de leur performance.

Mais si Lisa Gerrard parvient à remplir les salles grâce aux ex fans de Dead Can Dance, il n’en est pas de même pour Brendan Perry, la voix masculine du groupe. Que penser de ce retour qui signe aussi la fin de leur collaboration avec 4AD, pour PIAS ? Bien sûr, on pense à des préoccupations commerciales. "In it for the money" comme le disait si honnêtement la chanson de Supergrass.

À l’écoute, pas de doute, les Australiens n’ont pas changé leur formule. Sauf qu’en 2012, ô joie, on peut se procurer également une superbe édition vinyle, avec deux disques transparents. Le bon fan aura donc l'édition digitale, le CD et le vinyle. Musicalement, les différentes interviews glanées çà et là font état d’un album très inspiré par la musique traditionnelle grecque. Mais cela est vrai des anciens albums aussi.

Sur le vinyle, le son est ample, profond avec des basses soutenues. Le premier vinyle qui couvre les quatre premiers morceaux donne l’impression d’une suite de morceaux composés par Brendan Perry et Lisa Gerrard, successivement. Plaisant sans plus. Il faut attendre le deuxième vinyle pour que la magie s’opère avec "Kiko" et son rythme à contre-temps, où les instruments s’invitent progressivement, avant un final instrumental où l’ensemble converge dans une apothéose jouissive. Pendant quelques minutes, on semble retrouver le Dead Can Dance d’antan, qui nous avait fait tant vibrer adolescents. "Opium" est aussi majestueux, où l'on retrouve cette alliance d’instruments traditionnels et de synthés, avec la voix de Brendan Perry en filigrane. Les deux derniers morceaux ("Return of She-King" et "All in Good Time") sont en demi-teinte.

À part ces deux morceaux qui tiennent le haut du pavé, la nouvelle est que Dead Can Dance revient, en concert, et c’est complet partout. Et cet album est la cerise sur le gâteau pour les fans, venant apporter du matériel en plus, car la setlist commence à se faire vieille… À noter que cet album a constitué un fond sonore adéquat pour accompagner ma lecture de la série saga fantasy de George RR Martin, A game of thrones.
Enfin, en 2012, il est difficile de répondre à la question de savoir quel genre de musique fait Dead Can Dance. Essayez, vous verrez que ce n'est pas évident...

Olivier Dahon
Pays: AU
PIASR311CDX
Sortie: 2012/08/13


Lu: 3066
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 14
• Semaines de présence au Top 30: 9
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

Gilou
le 15/11/2012 | mon évaluation:
Leur meilleur CD à ce jour selon moi. Très homogène et très accrocheur !

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium