Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 202 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 494 638
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DOGHOUSE SAM AND HIS MAGNATONES - Buddha Blue
/ paru le 16-10-2012 /

Les membres de Doghouse Sam and his Magnatones ne sont plus tout jeunes. Pourtant ce trio composé de Doghouse-Wouter Celis- Sam (voix, guitare, harmonica), Jack Fire O Roonie (basse) et Franky Gomez, récemment élu meilleur batteur de Hollande, nous livrent un premier opus au son un peu crasseux, à la fois roots et flambant d’une énergie incroyable. L’album a été produit par Misha den Haring de T99 Fame.

Sam est un aficionado de guitares vintage « hollow body » dont le jeu est influencé par des guitaristes tels Rick Holstrom, Junior Watson, Anders Lewen et Danny Kordelius. Sa voix, très blues, peut rappeler les accents de Stevie Ray Vaughan, souvent couplée à un harmonica. "Ain’t Got Time" fait démarrer "Buddha Blue" en trombe avec ce blues électrique pur et dur. "Love to Spend" fait un peu redescendre le tempo dans le style boogie-woogie. "Hurt" est un blues lent dans le style John Lee Hooker qui montre l’excellence du jeu d’harmonica de Celis. "It ain’t easy" se rapproche de John Hiatt. Mentionnons aussi le piano « saloon » de Bans Janssen, invité sur "Roll Up My Sleeves". "Crossroads" est plus électrique, voire rock, avec une guitare en arrière-plan dont les effets rappellent les tripatouillages de The Edge.

Ils auront pris leur temps, notamment en participant à plus de 500 concerts en Europe, mais le résultat est un album quasi parfait, une mini-encyclopédie du blues, qui n’a rien à envier aux productions transatlantiques. En ce mois d’octobre, on a pu les entendre sur l’émission Blues Café de Classic 21, et on conseillera de ne pas les rater le 21 octobre à Hamme pour le Belgium Blues Challenge !

Olivier Dahon
Pays: BE
Blues Boulevard Records/Music Avenue 250324
Sortie: 2012/09/24


Lu: 1760
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 47
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium