Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 382
7 derniers jours:
Interview de Leo Leoni
30 derniers jours:
News en vrac : volume 371

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • David Ruffin (1941)
  • David Greenslade (1943)
  • Mark Collie (1956)
  • Tom Bailey (1957)
  • Jeremy Healey (1962)
  • Dan Spitz (1963)
  • Jonathan Davis (1971)
  • Crispian Mills (1973)
  • †Kate McGarrigle (2009)
  • †Dallas Taylor (2015)
  • †Glenn Frey (2016)
  • †Mike Killie (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 156 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 658 201
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DYLAN, Bob - Tempest
/ paru le 20-10-2012 /

Depuis une dizaine d'années, Bob Dylan nous offre des albums au style moins aventureux. Fini les aventures comme "Time Out Of Minded". Il s'est assagi. N'empêche qu'il est uniforme dans la qualité de ses albums, ce qui n'a pas toujours été le cas par le passé. Dans la continuité de "Love And Theft" (2001), "Modern Times" (2006) et de "Together Through Life" (2009), voici donc "Tempest", un opus qui confirme sa voix de plus en plus éraillée par l'âge. De ce côté, il prend le chemin d'un Leonard Cohen.

Dans ce "Tempest", on appréciera particulièrement l'entraînant "Duquesne Whistle", le groove de "Narrow Day", l'intrigant et captivant "Scarlet Town" et le blues "Early Roman Kings" où plane l'ombre de John Lee Hooker. Mais un des points culminants est sans aucun doute "Tin Angel" qui durant 9 minutes nous dévoile une contrebasse intense menant la danse sur des arrangements dépouillés, Dylan s'y posant en conteur. L'autre révélation est le morceau "Tempest", un folk captivant à souhait avec un violon qui lui donne une couleur traditionnelle. Le morceau s'étale sur près de 14 minutes et là aussi Dylan se transforme en conteur. "Roll On John" termine l'opus en nous entraînant au point qu'on chanterait bien avec le Maître.

Bob Dylan nous offre un très bon album qui contentera sans nul doute ses fans, mais on sent qu'il s'est calmé (faut ménager son coeur fragile à son âge !). N'empêche, voilà un album qui nous séduit plus encore à chaque écoute et je vous conseille de persévérer si au début vous en doutez. Le seul regret est de ne pas avoir les paroles, mais cela fait plus de vingt ans que Bob ne les inclut plus dans les livrets. Dommage, car ici l'objet est livré avec un beau livret reprenant des couvertes de magazines où figure l'artiste, et il y avait largement la place pour y glisser les textes. D'un autre côté, on est gâtés avec pas moins de 68 minutes de musique tout de même !

JPL
Pays: US
Columbia 88725464142
Sortie: 2012/09/10


Lu: 1776
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 27
• Semaines de présence au Top 30: 4
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium