Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 205 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 021 546
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


COCKER, Joe - Fire it Up
/ paru le 10-12-2012 /

Joe Cocker s’est rendu célèbre grâce à sa voix unique et sa musique passionnée. Après plus de quatre décennies au sommet de son art, il est toujours l’un des artistes les plus populaires dans le monde entier. Son incroyable carrière a notamment été marquée par de nombreux disques de platine, ainsi que de nombreuses récompenses (Grammy Awards, Golden Globes, Academy Awards). Joe Cocker, en vrai héritier des années soixante, connaît son premier grand tube en reprenant une chanson des Beatles : "With a Little Help From My Friends". Sa performance de chanteur halluciné lors du festival de Woodstock (1969) lance sa carrière internationale. Il aurait eu le temps de mourir deux ou trois fois, comme tant d'autres.

Mais comme les oiseaux doivent leur existence aux dinosaures, beaucoup d'artistes contemporains lui doivent une fière chandelle. Comme il le dit dans une récente interview visible sur le site de Classic 21, "quels sont les chanteurs récents encore capables de chanter avec leurs couilles?" À bon entendeur...

Et donc, à 68 ans, Joe publie son vingt-troisième album qui nous change de ses disques de reprise de standards du rock. Ce sont des originaux écrits pour sa voix rocailleuse que défend ici le natif de Sheffield. Joe Cocker a enregistré ce nouvel album dans les studios californiens de Matt Serletic (Matchbox Twenty, Rob Thomas, Collective Soul, Carlos Santana) de novembre à mai 2012. Il a fait appel à plusieurs talents pour l'écriture de ses chansons, comme l'Américain Marc Broussard, Joss Stone et Keith Urban. Une fois qu'on s'est habitué au formatage un peu radio FM, il faut reconnaître que la voix de Joe fait encore des prouesses comme sur le titre éponyme qui introduit l'album "Fire it Up". "I come in peace" est gorgé de soul. On retrouve là-dedans tout le savoir-faire. La balade romantique "You don't know what you are doing to me" est un classique instantané. L'optimiste "Walk through the world with me" termine cet album sur une note optimiste.

Joe Cocker a déclaré à propos de "Fire It Up" : "Travailler sur un album est comparable à la peinture et ses variations de couleurs". On le croit sur parole avec l'écoute de cet album.

Olivier Dahon
Pays: GB
Sony Music
Sortie: 2012/11/05


Lu: 2735
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 7
• Semaines de présence au Top 30: 7
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

Entity
le 12/12/2012 | mon évaluation:
Je n'ai pas encore écouté l'album en entier mais je regrette toujours ce "formatage fm" auquel vous faites allusion, les productions de Joe Cocker ne me touchent plus depuis longtemps et me semblent manquer de l'authenticité dont il a pu faire preuve à ses débuts, enfin cela reste néanmoins écoutable.

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium