Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Ginger Baker (1939)
  • Johnny Nash (1940)
  • Roger Cook (1940)
  • William Ashton (1943)
  • Edwin Hawkins (1943)
  • Ian Gillan (1945)
  • John Deacon (1951)
  • Ivan Neville (1959)
  • Joey Tempest (1963)
  • MC Eric (1970)
  • Elizabeth Wolfgramm (1972)
  • †Dorsey Burnette (1979)
  • †Michael Been (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 644 719
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


COMMON FATES - Lamb vs wolf
/ paru le 19-01-2013 /

Revoici les Ardennais de Common Fates qui signent ici leur deuxième album. Après un "Unspoken word" qui avait fait très bonne impression, Dorian Grégoire (chant et guitare), Maxime Fannoy (guitare et chant), Chris Debrigode (batterie) et Pascal Kluser (basse) rebranchent leurs instruments et posent sur la table douze nouveaux titres.

Auparavant, l'un de ces titres, "Down", avait déjà fait l'objet début 2012 d'une diffusion sur la Toile et les médias sociaux habituels, attirant l'attention de webzines et de journaux voyant en ce titre beaucoup de bonnes choses et un très bon augure pour l'album en préparation.

Ce nouvel album est enregistré par le groupe avec l'aide de Renaud Labarbe au studio de Reno Mellow au Luxembourg. Lorsqu'on lit les secrets de fabrication de ce garçon sur des forums de techniciens du son, on apprécie d'autant plus le travail fourni sur "Lamb vs wolf". Mais il n'y a pas que le son dans la vie, il y a aussi l'écriture des morceaux. Sur "Lamb vs wolf", Common Fates retrouve son style post-grunge aux connotations Nickelback, faisant régner l'électricité sans partage sur "What's going wrong today?" (qui démarre avec des extraits de radio anglophones commentant la tuerie de Liège de 2011), "So sexy" ou les excellents "Inside" ou "Top of the world".

Au cours de l'écoute, on a pu se faire quelques frayeurs vers le milieu du disque, qui a commencé à faire plus de concessions qu'il n'en faut à des ballades rappelant un peu trop Nickelback, justement, et qui pouvaient inquiéter ceux qui ne sont pas trop versés dans le post-grunge n'ayant plus rien à voir avec le grunge et boursouflé de slows plus ou moins indigestes. Mais Common Fates redonne un salutaire coup de collier sur le dernier tiers de l'opus et termine la course avec ce joli trio "Inside", "Top of the world" et "Thanks for the scars".

Pour résumer, mélodique et volontiers romantique sur les ballades mais capable de reprendre ses esprits quand il s'agit de faire tonner les guitares, Common Fates confirme les qualités qu'il avait développées sur son premier album, l'effet de surprise en moins mais avec une personnalité musicale ne cessant de s'affirmer.

François Becquart
Pays: BE
Change Production Records
Sortie: 2013/01/15


Lu: 2950
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 18
• Semaines de présence au Top 30: 4
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium