Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

7 derniers jours:
Il n'y a pas d'article-phare pour les 7 derniers jours.
30 derniers jours:
News en vrac : volume 384

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 22-02-2018
› FLEDDY MELCULY (Leuven)
› Stef Kamil CARLENS + Benjamin SCHOOS (Liège)
› DIRK. + FORNET (Bruxelles)
› Douglas FIRS + HAZY WAY (Opwijk)
› LONEY DEAR + YUSUF (Leuven)
› HER'S + The FUTURE DEAD (Leffinge)

Les 7 prochains jours:
23-02 COSMO (Bruxelles)
23-02 Stef Kamil CARLENS + Matt WATTS (Antwerpen)
23-02 LONEY DEAR (Kortrijk)
23-02 Billie EILISH + AERIS ROVES (Bruxelles)
23-02 SITARDUST + Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
23-02 CLAN OF XYMOX + The BREATH OF LIFE + The ARCH (Bruxelles)
24-02 RHAPSODY + BEAST IN BLACK + SCARLET AURA (Borgerhout)
24-02 WACKEN OPEN AIR CONTEST: METAL BATTLE SEMI-FINAL (Hasselt)
24-02 JOON MOON (Bruxelles)
24-02 SHAKEY GRAVES + Cat CLYDE (Bruxelles)
24-02 ANVIL + TRANCE (Kortrijk)
24-02 WAND (Hasselt)
24-02 IAMX (Liège)
24-02 BONE TEE and The SLUGHUNTERS (Liège)
25-02 The MOLOCHS + Danny BLUE and The OLD SOCKS (Leffinge)
25-02 IAMX (Liège)
25-02 CARNIFEX + OCEANO + AVERSIONS CROWN + DISENTOMB (Hasselt)
25-02 Ry X and BRUSSELS PHILARMONIC SOLOISTS + Hannah EPPERSON (Bruxelles)
27-02 ELBOW (Merksem)
27-02 CINDY WILSON (Gent)
27-02 JAWHAR (Bruxelles)
27-02 HERE LIES MAN (Bruxelles)
27-02 Brian FALLON and The HOWLING WEATHER + Dave HAUSE (Antwerpen)
28-02 PUBLIC ACCESS TV (Hasselt)
28-02 REX ORANGE COUNTY (Bruxelles)
28-02 KING GIZZARD and The LIZARD WIZARD + MILD HIGH CLUB (Gent)
28-02 FRANZ FERDINAND + The VACCINES (Bruxelles)
28-02 Lee RANALDO BAND + Chris FORSYTH and The SOLAR MOTEL BAND (Gent)
28-02 FUGU MANGO + ELBI (Bruxelles)
01-03 The GLORIOUS SONS (Bruxelles)
01-03 CRADLE OF FILTH + MOONSPELL (Borgerhout)
01-03 The LIGHTHOUSE (Leuven)
01-03 Alice BOMAN (Bruxelles)
01-03 IBEYI (Bruxelles)
01-03 IAMX (Sint-Niklaas)
01-03 DEATH FROM ABOVE + LE BUTCHERETTES (Bruxelles)

Mois en cours:
Février 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 


Anniversaires

  • Norman Smith (1923)
  • Guy Mitchell (1927)
  • Ernie K-Doe (1936)
  • Bobby Hendricks (1938)
  • Louise Lopez (1943)
  • Mick Green (1943)
  • Graham Lewis (1953)
  • John Sparks (1953)
  • Michael Wilton (1962)
  • †Florence Ballard (1976)
  • †Andy Warhol (1987)
  • †Ian Wallace (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 102 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
108 547 423
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ANTIDOTE - No peace in our time
/ paru le 20-01-2013 /

Il n'y a pas que les dieux ou les méchants dans James Bond qui ressuscitent. Il y a aussi parfois des groupes mythologiques ayant eu un trajet tellement météoritique dans le paysage rock qu'on se demande s'ils ont vraiment existé. Avec Antidote qui revient aux affaires, c'est tout le monde du punk hardcore new-yorkais qui retient son souffle, arrête de bouger et se demande ce que ce combo mythologique, contemporain d'Agnostic Front et Cro-Mags, va leur asséner sur la tête après 21 ans d'absence.

L'histoire d'Antidote (qu'il ne faut pas confondre avec le groupe punk néerlandais des années 90) remonte en effet à assez loin dans le cours du temps. Formé en 1982 par Robb Nunzio, Antidote emboîte le pas aux groupes punk hargneux qui l'ont influencé, Black Flag en tête. La discographie originale du groupe dans les années 80 se résume à… un EP. C'est assez maigre, mais ce "Thou shalt not kill" de 1983 est une sorte de Saint Graal pour les amateurs de hardcore, tant cette galette fait office de saintes écritures établissant les règles très strictes du genre. En neuf minutes et huit titres, Antidote avait posé les bases du hardcore à tendance métallique, avec ces titres courts et brutaux dont raffolaient également les hardeux en train de mettre au point à l'époque le speed metal naissant.

Antidote disparaît dès 1984, à la façon d'une bande de petits voyous qui se font la malle aussitôt le larcin commis. Mais une première résurrection a lieu en 1990, avec l'album "Return 2 burn", qui n'est pas vraiment plus long (sept titres) mais poursuit la vision belliqueuse et sans concessions de la bande à Robb Nunzio. Puis les types d'Antidote retournent dans les profondeurs des rues de New York pour ne réapparaître au grand jour qu'en 2010, avec une signature sur le label Bridge Nine. Ce dernier a d'abord l'excellente idée de rééditer l'EP "Thou shalt not kill", ce qui vaut largement un prix Nobel.

Puis c'est la sortie de ce "No peace for our time", magnifique rafale de dix morceaux qui tiennent l'auditeur en haleine pendant… vingt minutes. Oui, à peine le temps d'une introduction à l'orgue d'un titre de Yes, mais l'essentiel et l'indispensable se trouvent dans cette rondelle, qui fusille les tympans en règle et émet des propos critiques et caustiques sur notre société et toutes ses tares diverses et variées. Nunzio (guitare) s'est entouré de Zum (basse), REA (batterie) et Drew Stone (chant) et le moins que l'on puisse dire, c'est que les types n'ont pas perdu une once de leur énergie et de leur colère, remettant immédiatement Antidote sur les rails et replaçant le groupe dans les hautes sphères de la hiérarchie hardcore. Les titres s'abattent au petit trot sur nos tympans, la batterie dispense un rythme de jogger bobo poursuivi par une meute de loups enragés en plein milieu de Central Park, le chanteur éructe des slogans avec la conviction d'un activiste radical défiant à lui seul un escadron de policiers anti-émeute sur la 53e Rue et la guitare balance sans discernement riffs de catcheur uruguayen et solos fielleux. Tout cela sonne délicieusement old school et réapprend à la génération montante comment les anciens avaient l'habitude de balancer des coups de tatane dans un monde hypocrite et une société en déliquescence.

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes : Antidote est de retour et ça va cogner.

François Becquart
Pays: US
Bridge Nine Records
Sortie: 2012/11/21


Lu: 1659
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 23
• Semaines de présence au Top 30: 2
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium