Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 185 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 480 020
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CEREMONIAL OATH - The Book Of Truth (2CD)
/ paru le 26-01-2013 /

Voici la superbe réédition d’un disque devenu culte alors qu’il ne cassait pas trois pattes à un canard et qui ne doit sa quasi-sanctification qu’à son line-up de superstars en herbe.

L’histoire remonte à 1988. Jesper, Markus, Anders et Oskar sont quatre adolescents de Göteborg (Suède). Leur groupe, appelé Desecrator, met deux démos en boîte. En 1990, le quatuor décide de changer son nom en Ceremonial Oath et enregistre un EP intitulé "The Lost Name Of God". L’édition originale du premier album "The Book Of Truth" sort en 1993. Le groupe enregistre un second opus ("Carpet") avant de se séparer en 1996. Jesper (Strömblad) abandonne la basse et part s’incruster chez In Flames en tant que guitariste. Markus (Norberg) s’assied derrière les fûts de Cemetary. Anders (Iwers), quant à lui, laisse tomber la guitare pour jeter son dévolu sur la basse qu’il tient, aujourd’hui encore, chez Tiamat. Oscar (Dronjak) abandonne définitivement le chant (ouf) et fonde Hammerfall. Sans le savoir, Ceremonial Oath était donc un super-groupe !

Certains considèrent aujourd’hui "The Book Of Truth" comme l’un des albums précurseurs de la fameuse scène death mélodique de Göteborg. Pourtant, nous sommes encore bien loin d’atteindre des sommets de créativité. L’album est constitué de riffs ordinaires et relativement insipides. Les parties lead, si elles ne sont pas irréprochables, sont quand même ce qu’il y a de mieux sur l’album. Le chant d’Oscar Dronjak, qui était sans doute l’un des plus atroces dealers de grunts de toute la planète death métal, est insupportable sur "The Book Of Truth" et carrément ridicule sur les démos de Desecrator offertes en bonus sur le second CD.

La version originale de "The Book Of Truth" est épuisée depuis les années 90. Century Media, qui n’a pas fait les choses à moitié, propose l'édition ultime comprenant 2 CDs (ou deux LPs), un livret étendu reprenant les notes des pochettes originales, des commentaires titre par titre, les paroles, des photos inédites et des scans de flyers et fanzines de l’époque. Les neufs titres bonus du second CD n’ont jamais été publiés en CD ou LP.

Vous l’aurez compris, cette réédition est destinée aux fans ultimes de Ceremonial Oath, In Flames, Tiamat et Cemetary, ainsi qu’aux collectionneurs et aux archivistes de la scène extrême. Si vous êtes l’un de ceux-là, vous savez ce qui vous reste à faire !

L’album (45’36) :

  1. Prologue: Sworn to Avenge (1’05)
  2. Chapter I: The Invocator (3’16)
  3. Chapter II: For I Have Sinned - The Praise (5’24)
  4. Chapter III: Enthroned (5’16)
  5. Chapter IV: Only Evil Prevails (5’30)
  6. Chapter V: Thunderworld (2’26)
  7. Chapter VI: Lords of Twilight (5’42)
  8. Chapter VII: Ceremonial Oath (7’34)
  9. Chapter VIII: The Lost Name of God (3’51)
  10. Chapter IX: The Book of Truth (1’52)
  11. Chapter X: Hellbound (3’40)

Le second CD (43’05) :
  1. Intro : The Hour Between Darkness And Dawn (1’38)
  2. Remains Of Death (5’53)
  3. Force Of Habit (4’50)
  4. A Nocturnal Predator (2’49)
  5. Into The Abyss Of Hell (5’58)
  6. The Invocator (4’01)
  7. Necrosis (8’41)
  8. The Lost Name Of God (3’42)
  9. For I Have Sinned / The Praise (5’22)

Titres 1-4 : démo "Wake The Dead" enregistrée sous le nom de Desecrator en 1989, Titres 5-7 : démo "Black Sermons" enregistrée sous le nom de Desecrator en 1990, Titres 8-9 : EP "The Lost Name Of God" enregistré en 1992 sous le nom de Ceremonial Oath.

Le groupe :
  • Jesper Strömblad : Basse
  • Markus Nordberg : Batterie
  • Anders Iwers : Guitares
  • Oscar Dronjak : Chant, Guitare

Michel Serry
Pays: SE
Century Media
Sortie: 2013/01/25 (réédition, original 1993)


Lu: 1718
Partager sur :
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium