Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 165 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 267
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FILIAMOTSA - Sentier des roches
/ paru le 16-02-2013 /

Filiamotsa est également connu sous le nom de Filiamotsa Soufflant Rhodes quand il évolue en quintette. Mais quand ce duo français originaire de Nancy retrouve sa forme originale, c'est Filiamotsa. Mais cela ne fait pas beaucoup de différence car que ce soit en quintette ou en duo, Filiamotsa est toujours plein de bonnes surprises pour qui apprécie la musique expérimentale et quelque peu noisy.

C'est vrai qu'il y a une petite limite à l'adhésion à ce groupe. Si vous aimez les mélodies bien construites, les chansons à trois couplets avec refrain bien identifiable, ou même les structures progressives bien ficelées et savamment balisées, il va falloir vous éloigner du chemin de Filiamotsa, qui pratique avec le seul apport d'une batterie et d'un violon un boucan surréaliste et avant-gardiste capable de faire passer Frank Zappa et Magma pour les Chœurs de l'Armée Rouge.

Nous avions eu l'occasion d'évoquer en ces pages l'album "Filiamotsa Soufflant Rhodes", sorti l'année dernière et qui offrait déjà une palette saisissante de ce que pouvait faire la formation en quintette. Avec la formule duo, autour d’Emilie Weber et Anthony Laguerre, on progresse dans les mêmes angoisses labyrinthiques générées par la batterie et le violon, auquel on ajoute aussi un second violon et un clavier actionnés par Philippe Orivel. C'est donc un faux duo, mais un vrai trio qui démarre ce "Sentier des roches" dans les ambiances suffocantes de "Zittern", moment de frousse sonore auquel s'enchaîne sans qu'on y prenne garde le morceau suivant, "Cerveau des familles".

"Cerveaux de familles" est le premier morceau où l'on entend la voix d'Anthony Laguerre, qui place des paroles surréalistes et hallucinées dans ce poème poisseux, tremblotant et environné de sons lugubres. On retrouve Anthony Laguerre donnant vie à "Chiens déguisés", qui démarre dans un brouhaha crissant, où un violon irritant est peu à peu absorbé par des nappes de batterie. Le texte est ici inquisiteur envers ceux qui veulent amasser toujours plus de richesses. Entretemps, "4QSO" est venu livrer un spoken word entêtant par le biais de G.W. Sok, ex-chanteur de The Ex invité pour l'occasion. Autres invités, les musiciens de l'Archipel Nocturne qui viennent faire tonner les violoncelles sur "Montroyal".

Filiamotsa a beau opérer sans basse ni guitare, il parvient à monter un mur sonore colossal, rageur, inondé de subtilités, d'ingrédients tantôt rêveurs, tantôt désespérés. "So noise" lâche moins de deux minutes de sauvagerie violonique, tandis que "La porte de la fontaine" fait intervenir un autre invité, en la personne du claviériste Chapelier Fou. Ce dernier titre affûte rythmiques tribales, égosillement du violon et vapeurs épaisses de claviers étouffants.

On ressort de ce périple aussi éprouvant que prodigieux avec la conviction que Filiamotsa est décidément un groupe d'une indiscutable originalité, au message poignant et aux ressources musicales riches. Le duo se lancera dans une tournée française à partir de la mi-février. Rien n'est encore prévu pour la Belgique, mais ce serait bien le diable si cette excellente formation ne venait pas nous faire un petit coucou un de ces jours.

François Becquart
Pays: FR
Stilobrique / Les Disques de Plomb / Whosbrain
Sortie: 2013/03/04


Lu: 1275
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 56
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium