Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • William "Count" Basie (1904)
  • Kenny Rogers (1937)
  • James Burton (1939)
  • Harold Reid (1939)
  • Tom Coster (1941)
  • Jackie DeShannon (1944)
  • Carl Giammarese (1947)
  • Joe Strummer (1952)
  • Glenn Hughes (1952)
  • Nick Kane (1954)
  • Steve Smith (1954)
  • Budgie (1957)
  • Liam Howlett (1971)
  • †Robert Moog (2005)
  • †Dean Turner (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 174 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 701 585
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CHILD BITE - Vision crimes / Monomania
/ paru le 30-03-2013 /

Sacrée surprise que cet album divisé en deux, en provenance d'un obscur groupe de Detroit qui est quand même dans le circuit depuis 2005 mais qui semble se complaire dans l'underground. On sait peu de choses de ce Child Bite mais il est clair que leurs deux derniers EP réunis en un seul album vont servir de carte de visite. Et en matière de visite, ce sera plutôt le genre descente de police plutôt qu'une aimable visite d'un aide-comptable boutonneux venu demander la main de votre fille avec un bouquet de fleurs en plastique et des gants couleur beurre-frais.

Child Bite vient donc de la bonne ville de Detroit, déjà un excellent signe quand on se souvient que c'est le bled des Stooges et des MC5, entre autres. Shawn Knight (chant, guitare et effets électroniques), Sean Clancy (basse), Brandon Sczomak (guitare) et Ben Moore (batterie) ont des allures d'intellos décalés, le genre étudiant en électronique ou archiviste de musée d'art moderne. Mais dans leur tête, c'est le chaos, la rage, la réinvention du nucléaire à l'usage des ménages du Midwest.

Knight et Clancy sont les membres fondateurs de ce groupe qui aligne jusqu'à présent trois albums : "Wild feast" (2006), "Fantastic gusts of blood" (2008) et "The living breathing organ summer" (2010). Il faut y ajouter quelques EP, dont des splits avec d'autres combos (Stationary Odyssey, Dope Body) et un nombre conséquent de singles le plus souvent partagés avec des groupes comme DD/MM/YYYY ou Big Bear. Les deux derniers EP ("Monomania", 2012, et "Visions crimes", 2013) ont donc été assemblés en un seul CD de 13 titres qui va faire le bonheur des amateurs de post-hardcore arty et noisy.

Point de vue sons et riffs, ça démastique bien les tympans. Le chant de Shawn Knight vient se greffer sur ce rodéo sonore avec un timbre qui rappelle le grand Jello Biafra, hurleur des non moins mythiques Dead Kennedys. Les constructions des morceaux, folles et erratiques, démentes et imprévisibles, supportent sans problème la comparaison avec The Dillinger Escape Plan ou Jesus Lizard. On sent une certaine différence entre les sept premiers morceaux ("Vision crimes") et les six suivants ("Monomania") et il serait même conseillé de commencer l'écoute par "Wrong flesh", huitième morceau qui démarre le premier EP, pour plus de cohérence chronologique.

Enfin, la cohérence, c'est un terme un peu superflu si l'on veut s'enfoncer dans l'esprit et la vision musicale de Child Bite, qui aligne des morceaux aux durées diverses (de 40 secondes à plus de six minutes) et qui distille des ambiances angoissées et colériques en multipliant à l'envi les changements d'atmosphères. La production est compacte, à la limite du mono, absorbant l'auditeur dans un étau sonore inquiétant et étouffant. Les jérémiades de Shawn Knight s'enroulent autour de la cervelle pour mieux l'obséder et la section rythmique élastique et carnassière en rajoute une couche dans le chaos ambiant.

À la fois prospectif et rétro (les Dead Kennedys croisent les Minutemen), cet album de Child Bite est une grande bouffée d'air toxique dans un paysage parfois trop serein. À emporter impérativement lors de votre prochain séjour en asile psychiatrique, juste pour l'ambiance.

François Becquart
Pays: US
Joyful Noise Recordings
Sortie: 2013/04/02


Lu: 1163
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 57
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium