Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 367
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 12-12-2017
› OH WONDER + IDER (Bruxelles)
› HIGH HI (Leuven)
› LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
› The GODFATHERS (Verviers)

Les 7 prochains jours:
13-12 K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
13-12 DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
13-12 TINARIWEN (Sint-Niklaas)
13-12 BRNS + WHITE WINE (Liège)
13-12 The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
13-12 Constanza GUZMAN (Liège)
13-12 CHANNEL ZERO (Leuven)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Frank Sinatra (1915)
  • Dionne Warwick (1940)
  • Terry Kirkman (1941)
  • Mike Heron (1942)
  • Albert Lee (1943)
  • Dickey Betts (1943)
  • Grover Washington (1943)
  • Rob Tyner (1944)
  • Tony Williams (1945)
  • Clive Bunker (1946)
  • Ray Jackson (1948)
  • Dan Baird (1953)
  • Sheila Escovedo (1959)
  • †Tommy Bolin (1976)
  • †Ian Stewart (1985)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 169 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 283 886
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DEPECHE MODE - Delta Machine
/ paru le 22-04-2013 /

"Delta Machine" est le treizième album du groupe Depeche Mode. Décidément, 2013 est riche sur le plan des retours musicaux, après Bowie, Suede et My Bloody Valentine, on retrouve à l'avant les vieux routiers de Depeche Mode. La quasi-totalité des chansons du groupe est composée par Martin L.Gore. Depeche Mode (aussi connu sous les initiales DM) est un groupe de musique anglais originaire de Basildon et formé en 1979. Toujours présent sur la scène internationale, il s'agit d'un des combos les plus influents et les plus populaires nés au cours de l'ère new wave au sein du courant électro-pop. Son nom provient d'un magazine de mode français.

Dave Gahan est le chanteur attitré de Depeche Mode, Martin L. Gore en est le claviériste, guitariste et chanteur secondaire, pendant que le troisième membre Andrew Fletcher officie aux claviers. Le chiffre 13 est bien présent, 2013, treizième album, treize chansons pour "Delta Machine". Le titre de cet album résume bien l'ambition du groupe, qui après avoir vendu cent millions d'albums et classé cinquante chansons dans le top 10, n'a vraiment plus rien à prouver. Il va à nouveau conquérir le monde et ce n'est pas la première fois que cela arrive. Delta c'est le Mississippi, le berceau du blues authentique qui va être réinventé et réarrangé à la sauce électro par nos vieux routiers du rock électronique. Machine c'est la technologie, les sons électro, l'avenir et les beats digitaux. Depeche Mode a toujours regardé devant lui et a été en avance sur son temps avec sa musique novatrice. Le trio a de nouveau collaboré en studio avec Flood et Ben Hillier, à qui l'on doit un très gros travail sur "Sounds Of The Universe", album sorti il y a quatre ans.

Le titre d'ouverture "Welcome To My World" invite les gens ne connaissant pas le groupe ou les fans de la première heure à les rejoindre dans leur conquête du monde. On en vient ensuite à "Angel" qui est un morceau très beau qui mérite de devenir le second single. La basse y est profonde, le rythme puissant et la voix de Dave est impériale et à la limite aérienne. "Heaven" est le single qui a précédé la sortie de l'album. C'est une superbe ballade, même si les accords sont un peu simplistes. La mélodie est là et la voix de Gahan, qui sait se faire gutturale, est un appel pour entraîner et enlacer sa partenaire sur le dance floor. Avec "Secret To The End" qui est un des cinq morceaux signés Dave Gahan, la rythmique est syncopée.

Sur " My Little Universe", il n'y a pas vraiment de mélodie, les synthétiseurs sont très analogiques et la voix très sèche n'a pas d'effet de réverbération. On pourrait penser à "Something To Do" et leur période plus industrielle et agressive. La chanson "Slow" nous amène un riff de guitare blues dans les oreilles et n'arrête pas, sur son refrain, de changer de tonalité. Le morceau était prévu à l'époque pour "Songs Of Faith And Devotion", mais n'avait pas été enregistré. Depeche Mode nous offre une nouvelle expérience musicale, suave, lancinante. On arrive à "Broken" qui est de toute beauté. C'est pour moi, un point fort de "Delta Machine". Ce morceau pourrait rivaliser avec "Never Let Me Down Again" qui a été un tube planétaire. Il fera certainement partie de la liste des morceaux de la tournée mondiale qui suivra ce bijou. "The Child Inside" est le seul titre chanté par Martin, on revient à quelque chose de plus classique pour le bonhomme. J'adore sa voix, c'est le ciment qui lie Depeche Mode.

Avec "Soft Touch/Raw Nerve", c'est comme si Joy Division et les Rolling Stones s'étaient concertés. La version de l'album n'est pas mal du tout, surtout sur l'envolée "Oh Brother", mais il prend toute sa dimension en live où l'aspect post-punk ressort davantage. Le morceau le plus abouti de l'album est "Should Be Higher", il est puissant, bien fait, la mélodie est accrocheuse et les nappes de synthétiseurs sont omniprésentes. Le chant parfait de Dave accompagne bien les basses de "Alone" qui sont puissantes. "Soothe My Soul" est un slow en puissance. Ce morceau va faire un ravage sur les pistes de danse. Il va certainement être remixé à souhait pour s'adapter aux différents dance floor.

"Goodbye" est un blues qui nous vient de loin. Depeche Mode l'adapte superbement à la sauce électronique. Le refrain possède une vraie puissance lyrique et Dave s'en donne à coeur joie pour jouer les bluesmen. "Delta Machine" est un disque contemporain, inventif, troublant, apaisant dans ses tonalités mais d'une rare profondeur dans son propos, parfaitement en phase avec le questionnement de notre époque. Et comme si cela ne suffisait déjà pas à notre bonheur, Dave Gahan se surpasse tant dans son chant aérien que dans l'écriture. Il ne signe pas moins de cinq chansons de l'album (qui en compte dix-sept dans sa version de luxe) et, preuve d'une complicité apaisée avec son frère ennemi, il signe pour la première fois un morceau, "Long Time Lie", avec Martin Gore. Pour moi, "Happens All The Time" est un retour en arrière pour être en accord avec les fans de la première heure dont je fais partie, il séduit par sa musicalité.

"Always" est prenant après plusieurs écoutes et ferait une bonne face B lors d'un remix d'un des treize morceaux de l'album. Depeche Mode a toujours été très fort dans ses remixes. "All That's Mine" est un morceau plus froid et organique parfaitement en phase avec ce que Depeche Mode a déjà pu nous faire.

Depeche Mode est dans sa pleine maturité musicale. Ils viennent de nous faire un album abouti, bien fait, de grand cru et intemporel dont on se rappellera encore dans 20 ou 30 ans. C'est du Depeche Mode toujours en avance sur sa décennie dans la recherche des sons et à la pointe de son art.

CD 1 :

  1. Welcome to My World
  2. Angel
  3. Heaven
  4. Secret To The End
  5. My Little Universe
  6. Slow
  7. Broken
  8. The Child Inside
  9. Soft Touch/Raw Nerve
  10. Should Be Higher
  11. Alone
  12. Soothe My Soul
  13. Goodbye

CD 2 :
  1. Long Time lie
  2. Happens All The Time
  3. Always
  4. All That’s Mine

Didier Deroissart
Pays: GB
Mute / Sony Music
Sortie: 2013/03/25


Lu: 2994
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 13
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium