Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 206 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 494 514
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ACOLYTE - Alta
/ paru le 17-05-2013 /

À force d’être utilisé pour un oui ou pour un nom, le terme ‘Progressif’ ne signifie plus vraiment grand-chose. De nos jours, le premier combo venu, dont les compositions utilisent des structures plus compliquées que celles du "Highway To Hell" d’AC/DC est en droit de revendiquer l’étiquette progressive.

Formé à Manchester, en 2008, par le guitariste/compositeur Malekh, Acolyte se réclame de la scène Black Métal Progressive. Inutile, toutefois, de chercher un quelconque étalage de démonstrations techniques dans les neuf titres de son premier opus "Alta". Le côté ‘progressif’ d’Acolyte repose plus sur l’utilisation de structures alambiquées et de variations d’ambiances que sur de réelles échappées virtuoses.

Si, dans sa bio, le groupe britannique cite volontiers Enslaved, Deathspell Omega et Blut aus Nord au nombre de ses influences les plus évidentes, il oublie (NDR : intentionnellement ?) de faire référence à Opeth. Pourtant, c’est souvent à ces derniers que l’on pense lorsque l’on pose une oreille attentive sur "Alta". Des titres tels que "Leng" ou "Formidine", par exemple, auraient très bien pu figurer sur "Blackwater Park" ou "Deliverance" sans que personne n’y trouve quelque chose à redire.

Il serait cependant injuste de réduire Acolyte à une copie conforme de son aîné suédois. Black Métal oblige, ce sont ici les vocaux venimeux et les atmosphères funéraires qui définissent l’ambiance générale des compositions.

En résumé, celles et ceux d’entre vous qui préféraient la version ‘extrême’ d’Opeth à son pendant ‘post seventies’ actuel peuvent foncer, les yeux fermés, chez leur disquaire préféré. Les amateurs de métal extrême et d’atmosphères malsaines aussi. Pour les fans de métal progressif, une écoute préliminaire s’impose.

L’album (57’01) :

  1. Alta (00’29)
  2. Charybdis (5’17)
  3. Leng (9’23)
  4. The Nameless Expanse (5’23)
  5. Sunrise (6’33)
  6. Formidine (6’11)
  7. Vultures (5’58)
  8. The Ashenground (6’10)
  9. Epistle (11’37)

Le groupe :
  • Malekh : Guitare Rythmique/Composition
  • JT : Chant/Lyrics
  • Chris : Guitare Lead
  • Brady : Batterie
  • Paul : Bass

Michel Serry
Pays: GB
Mordgrimm Records
Sortie: 2013/05/07


Lu: 1261
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 46
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium