Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Ginger Baker (1939)
  • Johnny Nash (1940)
  • Roger Cook (1940)
  • William Ashton (1943)
  • Edwin Hawkins (1943)
  • Ian Gillan (1945)
  • John Deacon (1951)
  • Ivan Neville (1959)
  • Joey Tempest (1963)
  • MC Eric (1970)
  • Elizabeth Wolfgramm (1972)
  • †Dorsey Burnette (1979)
  • †Michael Been (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 629 962
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DYSCORDIA - Twin Symbiosis
/ paru le 02-11-2013 /

Le nom de Dyscordia a déjà été évoqué dans nos pages cette année. Les habitués se souviendront que le groupe avait été l’un des deux gagnants (NDR : avec Hellcity) du concours Metal Battle Alliance 2013. Cette victoire lui avait donné accès aux scènes de deux festivals importants : le PPM Fest de Mons et le Dokk'em Open Air de Dokkum (Pays-Bas).

Basé à Courtrai, en Flandre Occidentale, Dyscordia réunit en son sein quelques membres de gangs locaux disparus (Gwyllion, Artrach, Rhymes of Destruction, Anesthesy, Impedigon) ou encore actifs (Varangian). Le premier essai discographique du groupe, sorti fin 2010, était un EP 6 titres intitulé "Reveries".

"Twin Symbiosis", le premier album véritable du sextette, a été publié de manière indépendante (et beaucoup trop confidentielle) en mars 2013. Technique, original, puissant, mélodique et fort d’une production signée par Maître Jens Bogren (Opeth, Katatonia, Amon Amarth, Soilwork, etc.) en personne, "Twin Symbiosis" est un album de classe internationale et, le fait de limiter sa diffusion aux frontières de notre petit pays tenait carrément de l’hérésie pure. Heureusement, Dyscordia bénéficie aujourd’hui d’un soutien promotionnel plus adéquat et devrait, on l’espère en tout cas, révéler son talent et son originalité à plus grande échelle.

Car d’originalité et de talent, Dyscordia n’en manque assurément pas. D’originalité, en premier lieu, puisque son style musical relativement classique, à la croisée des chemins entre le power et le progressif, se voit rehaussé de dialogues surprenants entre vocaux clairs et extrêmes. De talent, ensuite, puisque ses musiciens sont d’un niveau supérieur à la moyenne. Nous pensons plus particulièrement à Guy Commeene, dont les soli de guitare, techniques et mélodieux, sont un véritable enchantement pour l’oreille et à Piet Overstijns, le chanteur (prinicpal), dont les puissantes cordes vocales ont manifestement été manufacturées à l’aide d’un acier identique à celui qui avait été utilisé chez Rob Halford, Geoff Tate et Warrel Dane. Overstijns est, à notre humble avis, l’une des plus belles voix du métal belge.

Chaque membre du groupe mérite sans doute une félicitation particulière pour sa prestation sur l’album. Mais au-delà de ces performances individuelles, le plus grand talent de Dyscordia, en tant que groupe, est d’être parvenu à combiner de façon homogène des sensations que nous éprouvons habituellement séparément, lorsque nous compulsons les œuvres de Judas Priest, Queensÿche, Opeth et Symphony X.

Si une telle affirmation ne vous donne pas, au minimum, envie de jeter une oreille sur "Twin Symbiosis" c’est que vous n’aimez pas autant le métal mélodique que vous le croyez !

L’album (57’58) :

  1. Dreamcatcher Tree (1’47)
  2. The Empty Room (6’39)
  3. From Sight to Black (4’39)
  4. Rise to Perception (4’26)
  5. Ache of Hearts (5’45)
  6. The Loser's Game (5’48)
  7. In Solitude (5’25)
  8. Locked Within (4’53)
  9. Black Clown (4’54)
  10. Twin Symbiosis (5’42)
  11. My Devotion (7’54)

Le groupe :
  • Piet Overstijns : Chant
  • Stefan Segers : Chant et Guitares
  • Martijn Debonnet : Guitares et Chœurs
  • Guy Commeene : Guitare Lead
  • Wouter Nottebaert : Basse et Chœurs
  • Wouter Debonnet : Batterie

Michel Serry
Pays: BE
Road Mark Productions – RPM2013
Sortie: 2013/03/16


Lu: 2391
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 13
• Semaines de présence au Top 30: 8
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium