Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 180 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 377 794
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


GAMBALE, Frank - Raison d'Être
/ paru le 10-02-2005 /

Ce nouvel album en solo du guitariste-virtuose australien Frank Gambale, né en 1957, s’ajoute à la bonne douzaine d’autres déjà publiés depuis son premier en 1986. En plus, comme la majorité des musiciens actifs dans les Fusions Jazz/Rock, ses collaborations avec d’autres grosses pointures de ce style musical sont légions.

Personnellement, les deux fois que je l’ai vu en scène, dans les années 1980, c’était dans des groupes d’une qualité musicale éblouissante et qui m’ont laissé un souvenir indélébile : Chick Corea’ Elektric Band (avec Chick Corea, John Patitucci et Dave Weckl) et Vital Information (avec Tom Coster, Jeff Andrews et Steve Smith).

Outre ces deux groupes avec lesquels il a beaucoup tourné et enregistré, il a également participé en trio, avec le bassiste Stu Hamm et le batteur Steve Smith, à trois albums sortis entre 1998 et 2002. De plus, on a pu le retrouver avec la plupart des artistes cités plus haut sur leurs albums solos et, également, avec une myriade d’autres artistes pour diverses sessions (Jeff Berlin, Jimmy Earl, Greg Bissonette, …).

Si ceci est indéniablement l’album d’un virtuose, il n’est pas caractérisé par un déballage abscons de techniques guitaristiques stériles truffées de constantes courses de vitesse. Au contraire, cet opus est fondé sur un équilibre parfait entre de belles parties mélodiques, une véritable recherche de subtiles harmonies sophistiquées et une technique impressionnante, mais toujours maîtrisée.

La totalité de CD est construit sur la base d’un trio même si deux bassistes différents y ont participé.

Dans les notes reprises sur la pochette, il est précisé qu’il n’y a aucun clavier et, à l’écoute de l’album, cela étonne parfois, … jusqu’à ce qu’on lise la pochette qui détaille les guitares et le matériel de pointe qu’il utilise ici et qui ont souvent été construits spécialement pour lui. La guitare à double manche que l’on voit sur la pochette en est un exemple.

A la batterie et aux percussions, un autre virtuose, le vétéran de 61 ans Billy Cobham, toujours aussi spectaculaire, qui n’en finit pas de collaborer avec la crème des musiciens circulant sur la planète depuis la fin des années 1960 et qui a réalisé également de nombreux enregistrements à son nom. Un de ceux-ci est d’ailleurs, à mon sens, l’un des albums majeurs de ses trente-cinq dernières années, « Spectrum », en 1973, pour lequel il avait engagé des gens de la carrure de Tommy Bolin, Jan Hammer, Ron Carter, Joe Farrell et Leeland Sklar, pour ne citer qu’eux. Je rappellerai ici quelques unes de ses collaborations les plus notoires : Miles Davis, George Benson, Larry Coryell, Mahavishnu Orchestra, Bob Weir, Stanley Clarke, Jack Bruce, Paradox, … On ne peut s’empêcher d’être impressionné par un tel bonhomme, que j’avais d’ailleurs vu, il y a deux ou trois ans, dans un concert au Spirit of 66 dans une formation très Jazz.

Les deux bassistes s’appellent Ric Fierabracci (opus 1, 3, 4, 5, 6, 7, 9) et Steve Billman (opus 2, 8, 10, 11, 12) et me sont inconnus. Le premier a récemment collaboré avec Chick Corea et son Elektric Band. Inutile de préciser que leur niveau est du calibre des autres.

Ci-dessous, le détail des douze titres, tous composés par Frank Gambale, qui représentent au total 68’38 et qui sont tous d’un très haut niveau :

  1. « Foreign Country » (6’56)
  2. « Cachination » (5’52)
  3. « Bittersweet » (8’17)
  4. « Table for One » (6’42)
  5. « Nouveau Vignettes I : Debut Solo » (1’25)
  6. « Nouveau Vignettes II : Melodique » (1’10)
  7. « Nouveau Vignettes III : Two Minutes B.C. » (1’57)
  8. « Kaanapali » (6’37)
  9. « May the Fourths Be with You » (7’03)
  10. « Monkey Wrench » (5’51)
  11. « Smug » (6’25)
  12. « Complex Emotions » (10’16)
J’ai écouté ce CD à de nombreuses reprises, avec un énorme plaisir chaque fois, dans tous les ordres et c’est donc, … dans un désordre certain, que je parlerai de quelques titres, pour l'exemple.

Sur « Complex Emotions », Billy Cobham s’en donne à cœur joie et démontre à quel point il n’a rien perdu de son imposante technique. On le retrouve ici dans un jeu plus proche de ce qu’il produisait dans les années 1970, en solo, avec Mahavishnu Orchestra ou, début 1980, avec Jack Bruce, par exemple. Frank Gambale, comme tout au long de cet album, officie clairement en tant que chef d’orchestre et prend également sa part dans cette superbe pièce marquée aussi par le beau solo de basse de Steve Billman. Eblouissant ! La meilleure pièce de l’album.

Dans « Foreign Country », l’influence conjointe de Steve Morse et d’Allan Holdsworth peut être immédiatement décelée tant dans le jeu technique et aéré de Frank Gambale que dans les sonorités et le rythme. De son côté, Billy Cobham prouve directement qu’il n’est pas là pour faire de la figuration. Impeccable ! Mon numéro deux.

Sur « Kaanapali », toute la finesse et le feeling des trois musiciens s’expriment dans une composition particulièrement « cool ». Un vrai frisson de plaisir ! Mon numéro trois.

« Bittersweet » comprend un remarquable solo de basse de Ric Fierabracci tout comme un remarquable solo de guitare.

Sur « Smug », Frank Gambale offre pas mal d’espace à un Steve Billman particulièrement impressionnant à la basse.

Les trois parties de « Nouveau Vignettes » mettent chaque musicien plus individuellement en valeur : la première partie à la guitare acoustique sur laquelle la basse part en solo dans la deuxième et suivie des percussions dans la troisième. Bien mené !

La plage « Monkey Wrench » est construite dans un style Jazz plus classique et surprend dans cet ensemble.

En résumé, cet album peut être qualifié de franche réussite. La parfaite fusion du Jazz et du Rock. Excellentes compositions, superbes performances des musiciens, diversités sonores. De plus, même si l’album est au seul nom de Gambale, c’est à un véritable trio que l’on est ici confronté avec un parfait équilibre entre chaque artiste : des musiciens au sommet de leur art, en pleine maturité et sans aucun égo. Une grande satisfaction et… un espoir de pouvoir les voir en concert.

JPS1er
Pays: US
ESC Records ESC3691-2
Sortie: 2004/10/15


Lu: 2174
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 7
• Semaines de présence au Top 30: 13
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium