Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 184 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 479 938
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ANDERSON, Jon - Change We Must
/ paru le 28-11-2013 /

La rencontre entre Jon Anderson (chant), né dans le Lancashire en 1944, et Chris Squire (basse) mène en juin 1968 à la formation de Yes. Peter Banks (guitare), Tony Kaye (claviers) et Bill Bruford (batterie) participent aussi à l’aventure, avant de s’en écarter plus ou moins volontairement selon le cas. Steve Howe (guitare), Rick Wakeman puis Patrick Moraz (claviers) et Alan White (batterie) assurent la relève. D'incontestables dons, une volonté constante d’amélioration, un sens critique développé, un pragmatisme évident, un entourage efficace leur permettront de rencontrer un succès croissant qui ne se démentira jamais vraiment. Il leur apportera assurance, reconnaissance et aisance financière. En conséquence, la plupart de ses membres tenteront volontiers d’autres expériences.

Après l’album « Relayer » en 1974 et les obligations épuisantes qui en découlent, le groupe se met temporairement en veilleuse. Ses membres respirent et se consacrent à d’autres projets. C’est ainsi qu’en 1976, Jon Anderson inaugure une carrière solo en parallèle avec la sortie d’un album réussi, « Olias of Sunhillow », représentatif de ce qu'il incarne à l'époque et dans lequel il joue de tous les instruments. L'intérêt du public est réel.

Dix-huit ans plus tard, en 1994, sort « Change We Must », son septième album en solo. Avec celui-ci, il retrouve l’univers de la musique classique qu’il n’a en fait jamais vraiment quitté, invitant maestros et orchestres, chœurs et cantatrice, virtuoses du genre. Sa voix si particulière, haute perchée et mélodieuse, convient tout particulièrement à cet environnement proche à maints égards de la musique de Yes. Il en profite pour mettre au goût du jour quelques titres de son passé récent. C’est ainsi qu’est soulignée à quatre reprises sa collaboration fructueuse au sein du duo Jon & Vangelis avec le claviériste grec Vangelis Papathanassiou, fondateur des Aphrodite’s Child, un temps pressenti pour remplacer Rick Wakeman et très actif en solo, ainsi que sa participation au renouveau de Yes avec Trevor Rabin et Trevor Horn à l’époque de « 90125 », et son ouverture au Rock FM américain de Toto et consorts au temps de son album « In the City of Angels ».

Au final, « Change We Must » s’écoute de bout en bout avec beaucoup de plaisir. Artiste accompli, l’homme a toujours su manier avec aisance complexité et finesse. Il confirmait ici, une fois de plus, sa capacité à prendre des risques et toute l’étendue de son talent.

Les titres (63’54) :

  1. State of Independence (Anderson/Vangelis)(5’42)(A)
  2. Shaker Loops (Anderson/Adams)(5’30)
  3. Hearts (Anderson/Rabin/Squire)(5’04)(B)
  4. Alive & Well (Anderson/Tolley)(4’44)
  5. The Kiss (Anderson/Vangelis)(3’52)
  6. Chagall Duet (Anderson/Valencia)(3’31)
  7. Run on, John (Anderson/Tolley)(2’46)
  8. Candle Song (Anderson/Vangelis)(3’34)(D)
  9. A View from the Coppice (Anderson/Tolley)(2’48)
  10. Hurry Home (Anderson)(6’51)(C)
  11. Under the Sun (Anderson)(4’59)(C)
  12. Change We Must (Anderson/Vangelis)(5’45)(D)
    +
  13. Interview with Jon Anderson (5’06)
  14. Change We Must (Single Version)(Anderson/Vangelis)(3’42)(D)

Versions originales :

(A) « The Friends of Mr Cairo » (Jon & Vangelis)(1981)
(B) « 90125 » (Yes)(1983)
(C) « In the City of Angels » (Jon Anderson)(1988)
(D) « Page of Life » (Jon & Vangelis)(1991)

Les interprètes :
  • Jon Anderson : Chant
  • Geoffrey Alexander : Orchestration (5, 6, 8, 10, 11)
  • Nick Ingman : Orchestration (1, 4, 12)
  • Matt Clifford : Orchestration (7, 9)
  • Tim Handley : Orchestration (7, 9)
  • Opio Singers : Chœurs (1, 2, 3, 10, 12)
  • Nigel Warren-Green : Orchestration (3), Violon (8)
  • Bob Stewart : Orchestration (3)
  • Opio Singers : Chœurs (1, 2, 3, 10, 12)
  • Gwendolyn Mock : Piano (4, 7, 9)
  • Milton McDonald : Guitare (3, 12)
  • Steve Pearce : Basse (3, 11, 12)
  • Toby Alington : Synthétiseurs (3)
  • Ian Thomas : Batterie (3)
  • Sandrine Piau : Chant (6)
  • Jade Anderson : Chant (8)
  • Nadya : Chant (11)
  • Rosie Furness : Cordes (8)
  • Roger Chase : Alto (8)
  • Steve Tees : Alto (8)
  • Jonathan Williams : Violoncelle (8)
  • Skaila Kanga : Harpe (8)

JPS1er
Pays: GB
Esoteric Recordings ECLEC 2420
Sortie: 2013/10/28 (réédition, original 1994)


Lu: 1488
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium