Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 178 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 463 845
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AGE OF TORMENT - I, Against
/ paru le 08-12-2013 /

Qu’elle soit ‘old school’ ou ‘moderne’, la scène Métal belge se porte bien, merci pour elle ! Notre petit pays dispose d’une impressionnante armada de groupes à qui il ne manquerait qu’un petit coup de pouce du destin pour parvenir à sortir de l’ombre. Si les Flamands d’Evil Invaders font désormais figure de très gros espoir pour notre vieille école nationale, Age Of Torment, lui, dispose de tous les atouts pour devenir le nouveau champion du Métal Moderne made in chez nous !

La formation bruxelloise, qui pourtant ne nous avait pas vraiment épatés lors de son passage au PPM Fest en 2011, publie aujourd’hui un album on-ne-peut-plus bluffant. Intitulée "I, Against", la plaque est sombre, rageuse et surtout, elle sort du lot ; chose pas franchement évidente dans un genre musical où la standardisation sonore et vocale est souvent de mise.

Age Of Torment a été fondé en 2009 par le guitariste/chanteur Shaun Van Calster (Resistance, Length Of Time)). "I, Against" fait suite à "Dying Breed Reborn", un premier opus sorti en 2010 sur le label montois UltimHate Records. Le nouvel album, quant à lui, a été enregistré au Noise Factory Studio en compagnie de Nicola Lomartire (Mudwall, The Link) et est publié en collaboration avec Spinal Records et Wormhole Death Records.

Difficile de dire si c’est l’instrumental d’ouverture ("Silencio") qui a inspiré l’artwork de la pochette ou si c’est l’inverse. Toujours est-il que l’image est en parfaite adéquation avec le son : une vieille platine 33T et les craquements de vinyle qui l’accompagnent ; un personnage inquiétant observant son reflet dans le miroir et un riff angoissant aux sonorités plombées qui rappelle autant les frenchies de Gojira que les yankies de Mastodon ; le décor est finement planté !

La suite de la plaque pourrait carrément être qualifiée de bipolaire puisqu’elle oscille entre périodes d’agressivité maniaque et passages mortellement dépressifs. Les compositions sont une succession de contrastes sonores allant de la brutalité morbide du Death à la puissance écrasante du groove, en passant l’agressivité véloce du Thrash et les interludes acoustiques ambiancés du progressif. Le chant forge le caractère unique du groupe. Même chanté à deux voix, il ne décolère pas un seul instant. D’une part, les grunts Death rageurs de Bruno Giannoccaro, de l’autre le chant clair, mais agressif, de Shaun Van Calster ; rien à voir avec les insipides joutes voix death/voix mélodiques typiques du Métalcore : Age Of Torment reste couillu de l’intro à l’outro, tant pis pour les romantiques ! Ajoutons à cela quelques passages, habilement régurgités en français, qui amènent une touche inédite du plus bel effet.

Notons, pour convaincre les derniers indécis, que les parties de batterie ont été assurées par le mercenaire Jonas Sanders (Pro-Pain, Resistance, Drakkar, Komah, etc.) et qu’elles sont donc, forcément, techniquement irréprochables.

"I, Against" est une petite douceur, à classer quelque part entre le Slayer actuel, Gojira, Mastodon, Sepultura et Hatesphere !

L’album (42’30) :

  1. Silencio (1’55)
  2. When I tear Down the Walls (3’02)
  3. Even if I Die (3’53)
  4. Native (3’07)
  5. Interlude 2.1 (2’13)
  6. My Own Disease (4’45)
  7. Your Skin Will Burn (3’49)
  8. I, Against (4’49)
  9. Interlude 2.2 (1’46)
  10. By My Own Hand (1’58)
  11. Witness The End (4’42)
  12. Il n’y a Pas d’Orchestre (1’15)
  13. Liberate Tuteme Ex Inferis (3’01)
  14. Salvation (2’09)

Le groupe :
  • Shaun Van Calster : Guitare et Chant Mélodique
  • Nicolas Prygie : Basse
  • Jon Malvoz  : Guitare
  • Bruno Giannoccaro : Chant


Michel Serry
Pays: BE
Spinal Records/Worm Hole Death – WHD053
Sortie: 2013/09/20


Lu: 2470
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 10
• Semaines de présence au Top 30: 7
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium