Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 367
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 12-12-2017
› OH WONDER + IDER (Bruxelles)
› HIGH HI (Leuven)
› LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
› The GODFATHERS (Verviers)

Les 7 prochains jours:
13-12 K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
13-12 DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
13-12 TINARIWEN (Sint-Niklaas)
13-12 BRNS + WHITE WINE (Liège)
13-12 The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
13-12 Constanza GUZMAN (Liège)
13-12 CHANNEL ZERO (Leuven)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Frank Sinatra (1915)
  • Dionne Warwick (1940)
  • Terry Kirkman (1941)
  • Mike Heron (1942)
  • Albert Lee (1943)
  • Dickey Betts (1943)
  • Grover Washington (1943)
  • Rob Tyner (1944)
  • Tony Williams (1945)
  • Clive Bunker (1946)
  • Ray Jackson (1948)
  • Dan Baird (1953)
  • Sheila Escovedo (1959)
  • †Tommy Bolin (1976)
  • †Ian Stewart (1985)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 186 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 279 412
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


TURNER, Joe Lynn - The Usual Suspects
/ paru le 14-02-2005 /

Né en 1951, Joe Lynn Turner a derrière lui 30 ans de carrière et a participé à une cinquantaine d’albums. Il a joué avec Rainbow, Yngwie Malmsteen et Deep Purple. Cet album, son neuvième en solo, lui rappelle l’époque Rainbow, dit-il.

La musique jouée est un prétexte pour mettre en valeur sa voix, proche de celle de Ian Gillan. Il est accompagné ici par les guitares de Karl Cochran (Ace Frehley) et Al Pitrelli (Megadeth), la basse de David Z (David Z’s Beat Bank), la batterie de John O’Reilly (Rainbow), les claviers de Paul Morris (Rainbow) et Andy Burton (Grace Pool) et les chœurs de Nancy Bender.

« Power Of Love » est un hard rock parfait. Roulements de guitares, riffs puissants, rythmique agressive, batterie inlassablement martelée, voix qui surnage au milieu de ce déferlement, tous les ingrédients du genre sont présents. « Devil’s Door » continue dans la note et « Jack Knife » achève le travail. On est en présence d’une mise en évidence de la voix perçante de Joe Lynn Turner, qui ne manque pas d’atouts. Les guitares ont pris le TGV et tentent de battre le record du monde de vitesse pure. Tel Ian Gillan, Joe Lynn Turner se laisse aller à une brillante démonstration de son talent. La ressemblance entre leurs voix respectives n’a jamais été aussi criante.

D’une approche très nuancée, « Really Loved » est le meilleur titre de l’album. Voix et musiciens se mettent au service d’une mélodie imparable et montrent l’étendue de leur talent. Ils ne sont pas seulement des musiciens qui jouent très vite, ils savent aussi chanter et jouer bien.

Tout en contraste avec les morceaux hard mais sur un mid tempo assez musclé, « Rest Of My Life » est aussi un morceau assez mélodieux qui montre bien la diversité des aptitudes des musiciens. La batterie y est bien mise en exergue et s’acquitte de sa tâche avec brio.

« Into The Fire » renoue avec le hard rock pur et dur assuré par une rythmique vitaminée. La voix de Turner est parfaitement en place et surplombe le tout avec l’aplomb de celui qui sait ce qu’on lui doit. Les soli de guitares sont parfaits dans le genre, entre Deep Purple et Rainbow.

Moins convaincant, « Blood Money » apporte un peu de répit par son rythme moins rapide mais tout aussi appuyé. La voix s’émousse un peu sur ce titre, c’est bien normal : on ne peut pas rester indéfiniment au top.

« All Alone » est un autre morceau mélodique nuancé qui ressort du lot. La voix de Joe Lynn Turner est utilisée avec beaucoup de discernement. A n’en pas douter, il sait moduler sa voix en fonction du genre du morceau.

John O’Reilly adapte aussi sa façon de frapper à la batterie sur « Ball And Chain ». Bien soutenu par la basse de David Z, il livre une prestation tout en nuance à l’inverse de Turner qui gueule littéralement ses lyrics. Karl Cochran et Al Pitrelli y vont d’un dialogue de guitares qui rend sourd (!). Pitié pour nos pauvres oreilles.

Au contraire, « Live And Love Again » amène un peu de sérénité. Joe Lynn varie ses effets de voix et illustre parfaitement toutes les possibilités de celle-ci. Dommage que le morceau, un peu faible mais qui remplit son rôle, ne soit pas à la hauteur de ses ambitions.

Enfin, « Unfinished Business » est un hard rock qui laisse une grande place aux claviers, cette fois. Le rythme imprimé par la section rythmique est irréprochable de justesse. Les guitares se mettent au diapason pour nous offrir une coda qui fait oublier les petites imperfections relevées ci-dessus. Quant à Turner, il finit comme il a commencé : en force.

MM
Pays: US
Frontiers Records / Rough Trade FR CD 230
Sortie: 2005/02/21


Lu: 1958
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 63
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium