Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Chet Atkins (1924)
  • Billy Guy (1936)
  • Jerry Keller (1937)
  • Brian Wilson (1942)
  • Anne Murray (1945)
  • Lionel Richie (1949)
  • Cyndi Lauper (1953)
  • Alan Longmuir (1953)
  • Michael Anthony (1955)
  • Anton Fier (1956)
  • Kelly Johnson (1958)
  • John Taylor (1960)
  • Chris Gibson (1960)
  • †Ira Louvin (1965)
  • Stone Gossard (1966)
  • Charlotte Hatherley (1979)
  • †Sadik Hakim (1983)
  • †Lawrence Payton (1997)
  • †Claydes Charles Smith (2006)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 473 614
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ADRENALINE MOB - Men Of Honor
/ paru le 14-02-2014 /

Si nous n’avions pas émis un avis cent pour cent négatif à son sujet, nous n’avions cependant pas été totalement convaincus par "Omertà". Ce premier album d’Adrenaline Mob (sorti en mars 2011) nous avait semblé relativement peu inspiré et franchement trop simpliste pour un gang au sein duquel militaient deux légendes du Métal Progressif tels que Mike Portnoy (ex-Dream Theater, Transatlantic, The Winery Dogs, etc.) et Russel Allen (Symphony X, Allen/Lande). En juin de l’année dernière, Portnoy avait annoncé sa démission via un message posté sur facebook dans lequel il justifiait son départ par un conflit entre l’agenda d’Adrenaline Mob et celui de ses autres projets musicaux. D’autres sources (internes au groupe) avaient préféré voir en sa désertion une réaction au succès relatif du projet.

N’en déplaise à l’égo surdimensionné de l’avide ‘drum-hero’, ce départ précipité fait énormément de bien à Adrenaline Mob dont le nouvel opus, intitulé "Men Of Honor", est une véritable tuerie. Le mérite en revient, en grande partie, au nouveau batteur qui n’est autre que le patriarche A.J. Pero. En ‘laissant partir’ Portnoy, Adrenaline Mob s’est définitivement débarrassé du poids de cette étiquette ‘pas assez progressif’ qui lui pesait sur les épaules (NDR : Russel Allen avait déjà prouvé, avec "Atomic Soul", son album solo publié en 2005, qu’il ait capable d’exceller dans d’autres genres que le Prog) et peut enfin voguer sereinement dans la direction de son style de prédilection : le Hard Rock/Groove Métal puissant et moderne !

En vieux briscard de la scène, A.J. Pero ne semble pas impressionné par le vide laissé par son prédécesseur. Tel le loup qui urine à tout-va pour délimiter périmètre dont il est le seigneur et maître, le batteur des Twisted Sister mitraille sans pitié dès l’entame du titre d’ouverture. L’effet est saisissant : pas de doute la meute a un nouveau meneur et nous allons en découdre !

Cependant, notre vieille ‘Sœur Tordue’ n’est pas la seule à cogner dur sur cette plaque en acier trempé. Entre les riffs ‘coups-de-poings’ au groove ravageur de Mike Orlando et la basse destructrice de John Moyer (Disturbed), il faut encore subir les assauts vocaux d’un Russel Allen plus hargneux et rageur que jamais. Comme il le faisait déjà sur "Omertà", Orlando illumine chaque titre de ses soli virevoltants et inventifs.

Si la plutpart des titres qui composent "Men Of Honor" sont orageux et tapageurs (mais toujours hautement mélodiques), Adrenaline Mob s’offre quand même quelques plages plus relaxantes (NDR : on ne renie manifestement pas aussi facilement un passé progressif), comme le très langoureux "Behind These Eyes" ou l’envoutant "Crystal Clear".

Avec "Men Of Honor", l’union sacrée de la puissance et de la mélodie tient déjà son nouveau champion de l’année. La réussite est totale !

L’album (51’34) :

  1. Mob Is Back (4’36)
  2. Come On Get Up (4’11)
  3. Dearly Departed (4’58)
  4. Behind These Eyes (5’33)
  5. Let It Go (3’53)
  6. Feel The Adrenaline (5’56)
  7. Men Of Honor (4’26)
  8. Crystal Clear (5’03)
  9. House Of Lies (3’56)
  10. Judgment Day (4’04)
  11. Falling To Pieces (4’58)

Le groupe :
  • Russell Allen : Chant
  • Mike Orlando : Guitares
  • John Moyer  : Basse
  • A.J. Pero : Batterie

Michel Serry
Pays: US
Century Media
Sortie: 2014/02/24


Lu: 2051
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 3
• Semaines de présence au Top 30: 13
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium