Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • June Carter (1929)
  • Stuart Sutcliffe (1940)
  • Terry Nelhams (1940)
  • Rosetta Hightower (1944)
  • Paul Goddard (1945)
  • Myles Goodwyn (1948)
  • Glenn Danzig (1955)
  • Lee John (1957)
  • Richard Coles (1962)
  • Steve Shelley (1962)
  • Paul Arthurs (1965)
  • James MacPherson (1966)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 162 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 528 041
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DEAMON'S CHILD - Daemon's Child
/ paru le 23-03-2014 /

La rapidité est ce qui caractérise Deamon’s Child. Ce trio allemand est à peine formé depuis un an (mars 2013) que son premier show à Hanovre est déjà complet fin décembre dernier. Il faut dire que l’excellente démo six titres que ces gaillards avaient larguée sur le monde libre en septembre dernier avait fait son œuvre à juste titre. Et le lendemain de ce show, le groupe entre en studio à Brême pour produire les neuf titres de son premier album (sous la férule de l’expérimenté Gregor Hennig). Et en trois semaines, l’affaire est pliée, les morceaux sont en boîte, la pochette est illustrée et la galette sort sur le label Zygmatron d’où elle se répand en Europe à partir de ce doux printemps.

Vite fait, vite dit, façon Blitzkrieg, comme on dit. Et de la rapidité, on va aussi en croquer pendant tout le disque, puisqu’Ana Muhi (basse et chant), Missu (guitare) et Tim Mohr (batterie) nous assènent un rock stoner rythmé comme du punk et chanté comme du grunge expérimental déviant, et le tout dans la langue de Franz Beckenbauer, excusez du peu. Le style est simple : des rythmiques hachées basées sur la frappe herculéenne du batteur, des rafales courtes de guitare et de basse branchées sur la centrale nucléaire la plus proche et un chant faussement angélique de petite jeune fille qui distille un fiel malsain entre les oreilles.

A partir de là, les neuf morceaux déboulent comme une horde hirsute de guerriers crasseux directement sortis des bas-fonds hideux d’une cité décadente. Ça vous bastonne le cervelet à coups de solos de batterie rugueux ("Äffschen fährt Fahrrad", "Lutscher"), ça vous aplatit les neurones sous des piles de guitares épaisses et bondissantes ("Alles bio, immer bio"), ça vous cabosse le bulbe rachidien par propulsion de punk hardcore psychédélique ("Delfine") et ça vous emmène parfois en orbite géostationnaire à bord de satellites hantés par des zombies extraterrestres ("Geier zwei", "Venus").

Pour leurs débuts discographiques, les gens de Deamon’s Child commettent le petit larcin sonique par excellence : vite pensé, vite jeté en pâture et terriblement efficace. Un croisement inquiétant qui nous fait penser à la jeunesse de Sonic Youth, des Queens Of The Stone Age et des Melvins.

François Becquart
Pays: DE
Zygmatron Records
Sortie: 2014/04/18


Lu: 959
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 68
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium