Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 12-12-2017
› OH WONDER + IDER (Bruxelles)
› HIGH HI (Leuven)
› LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
› The GODFATHERS (Verviers)

Les 7 prochains jours:
13-12 K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
13-12 DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
13-12 TINARIWEN (Sint-Niklaas)
13-12 BRNS + WHITE WINE (Liège)
13-12 The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
13-12 Constanza GUZMAN (Liège)
13-12 CHANNEL ZERO (Leuven)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Frank Sinatra (1915)
  • Dionne Warwick (1940)
  • Terry Kirkman (1941)
  • Mike Heron (1942)
  • Albert Lee (1943)
  • Dickey Betts (1943)
  • Grover Washington (1943)
  • Rob Tyner (1944)
  • Tony Williams (1945)
  • Clive Bunker (1946)
  • Ray Jackson (1948)
  • Dan Baird (1953)
  • Sheila Escovedo (1959)
  • †Tommy Bolin (1976)
  • †Ian Stewart (1985)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 193 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 272 701
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


LACUNA COIL - Broken Crown Halo
/ paru le 04-04-2014 /

Après l’énorme succès de «Dark Adrenaline», leur précédent album sorti en 2012, le groupe italien Lacuna Coil a parcouru le monde pendant 2 ans, tantôt comme headliner, tantôt en première partie de groupes comme Megadeth, Motorhead, Volbeat, Sevendust et Paradise Lost. Excusez du peu! Malgré le succès du CD et de la tournée, l’histoire du groupe est entachée d’une série de coups durs. Des problèmes familiaux forceront Lacuna Coil à annuler sa participation à la croisière Shiprocked Cruise 2014. Peu de temps après, alors que la parution du nouvel album a été annoncée et que les premières dates de concert viennent à peine d’être dévoilées, Cristiano « Pizza » Migliore (guitare) et Cristiano « CriZ » Mozzati quittent le groupe pour raisons familiales. C’est une séparation en bons termes. Lacuna Coil se compose donc aujourd’hui de Cristina Scabbia et Andrea Ferro (chant), Marco « Maus » Biazzi (guitare) et Marco Coti Zelati (basse).

Depuis le 31 mars 2014, nos tympans sont à la fête avec la sortie du nouvel opus lacuna coilien intitulé «Broken Crown Halo». Une première écoute rapide apporte immédiatement la confirmation tant attendue : oui, le groupe est parvenu à faire aussi bien qu’avec l’album précédent. Et pourtant la barre était placée très haut. Du côté des textes, Andrea explique que le groupe a toujours été fasciné par les différences et les comparaisons entre la vie réelle et les contes de fées. Pour ce nouvel opus, ils ont donc mélangé des éléments très « dark » et même d’horreur à des situations de la vie de tous les jours, créant ainsi une métaphore : «Nous nous battons pour un royaume et une couronne qui ne sont pas ce qu’ils semblent être. Les textes illustrent la période confuse dans laquelle nous vivons et les situations de fragilité que nous rencontrons au quotidien». Les épreuves de leur passé récent ont eu pour effet de rendre les membres du groupe plus forts et plus soudés. Et c’est perceptible dans leur musique.

Dès la première écoute, je suis scotché par l’énergie qui se dégage de l’album au son très carré et sans compromis, le tout servi par les voix magnifiquement complémentaires d’Andrea et Cristina. Après le très volontariste «Nothing Stands In Our Way», arrive le ténébreux morceau intitulé «Zombies». Après une telle débauche d’énergie, un petit moment d’apaisement avec «Hostage To The Light» qui permet à la voix de Cristina de déployer toute sa puissance et son charisme. Plus j’avance dans l’écoute de cette nouvelle plaquette, plus je me dis qu'on a affaire à un très grand cru de Lacuna Coil.

La suite reste du même niveau avec «Victims», petite merveille d’orfèvrerie musicale. Des riffs de guitare comme on aime, un souffle puissant qui vous emporte vers le Nirvana musical. Quel pied ! «Die & Rise» est sous-tendu par un son bien lourd à la guitare. La voix d’Andrea fait merveille sur ce morceau qui envoie. Un des meilleurs morceaux de l’album à mes yeux. Signe que le passé récent n’a pas été facile à vivre, «I Forgive (But I Won’t Forget Your Name)» permet au groupe de régler ses comptes. Quel bel exemple de résilience ! Si seulement tous nos problèmes pouvaient être réglés par des morceaux d’aussi bonne facture…

L’originalité des morceaux ne laisse de surprendre. On pourrait craindre que les morceaux se ressemblent tous et que l'album devienne ennuyant à la longue. Que du contraire. «Cybersleep» est un magnifique morceau mid-tempo sur fond de guitares électriques avec un clavier discret à l’arrière-plan. Une invitation à la rêverie métallique… Les premières notes de «Infection» ont un côté électro qui me fait frémir. « Non ils n’ont pas osé », me dis-je. Ouf, on repart sur la combinaison traditionnelle basse-guitare-batterie et chant. Et toujours ces rythmes dont Lacuna Coil a le secret et qui font le ravissement des fans du groupe.

Intro au petit côté de musique hindoue pour «I Burn In You», tempo un peu inférieur au reste de l’album. Très jolis backing vocals asiatisant de Cristina sur la partie chantée par Andrea. Avant-dernier morceau déjà avec «In The End I Feel Alive». Morceau pêchu, du Lacuna Coil pur jus. Avec quelques expérimentations sonores dans l’instrumental. Le morceau dont on se dit qu’il va déchirer en live (mais je me suis fait cette réflexion pour tout l’album en fait…). «One Cold Day», plus long morceau de l’album, ferme la marche magistralement. L’intro a un petit côté cinématique, la mélodie est léchée et superbement mise en valeur par la voix de Cristina. Quand le CD s’arrête, je me sens comme un junkie métalleux souffrant les affres du manque. Un seul remède : réécouter en boucle cet album qui ne va peut-être pas révolutionner la planète rock, mais qui réjouira en tout cas les fans de Lacuna Coil et les amateurs d’un bon trip métal gothique aux accents alternatifs.

Le groupe réussit à poursuivre son évolution musicale tout en conservant les recettes de son succès et en s’autorisant quelques expérimentations. Résultat : un CD à la production soignée qui mérite amplement le détour et restera pour moi comme un des albums marquants de l’année.

Pour info, Lacuna Coil sera au Alcatraz Metal Fest 2014 en août prochain.

Hugues Timmermans
Pays: IT
CENTURYMEDIA
Sortie: 2013/04/01


Lu: 2658
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 5
• Semaines de présence au Top 30: 12
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium