Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 206 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 494 596
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


EVERYDAYS (The) - The Everydays
/ paru le 09-06-2014 /

The Everydays est un duo folk qui se forme en 2012 en Caroline du Nord. Il est le résultat de l’association entre Dave Zoll et Tim Marsh, des musiciens se côtoyant déjà dans divers groupes locaux, comme Bayou Diesel, Chalwa et Asheville Horns. Ensemble, ils font le tour des bars et des clubs locaux pour jouer leur musique, ouvrant pour des musiciens comme Malcolm Holcombe ou Red June.

Après avoir emmagasiné les heures de concerts et les idées de morceaux originaux, Dave Zoll et Tim Marsh viennent déposer leur sac à dos et leurs housses de guitare au studio Disfonctional Family de Leicester en Caroline du Nord, pour deux sessions d’enregistrements effectuées le 20 janvier et le 17 mars 2013.

Il en résulte un premier album éponyme de dix chansons, qui sillonnent un folk parfaitement traditionnel et classique, croisement entre Simon & Garfunkel et Johnny Cash. Dave Zoll et Tim Marsh chantent à l’unisson, tressant des harmonies de guitare en parfait équilibre. L’ambiance générale du disque est plutôt à la tranquillité. On démarre sur du velours avec "You can leave", qui a quand même une fâcheuse tendance à forcer sur le refrain qui devient exagérément répétitif. Il n’y a apparemment pas eu trop de neurones sacrifiés pour écrire les paroles de cette chanson.

Les choses deviennent plus pertinentes avec "Waiting", qui continue de monter dans les airs, à cheval sur des guitares cristallines et des voix harmonieuses. "So I leave it to you" est sans doute le morceau le plus poignant de l’ensemble, avec sa mélancolie gracieuse et sa grandiose tristesse. A partir de là, The Everydays ont établi leurs marques et peuvent développer ce style résolument classique en matière de folk mais qui, par son côté intemporel, est toujours très parlant aujourd’hui. "Sound of the truth", "Sadie", "Ain’t no change" ou "Time to go" sont toutes de jolies chansons calmes et reposantes. Cette constance dans ce style est d’ailleurs peut-être le léger défaut de la cuirasse mais si on considère d’écouter cet album le soir en regardant le soleil se coucher, la magie opère.

François Becquart
Pays: US
Autoproduction
Sortie: 2014


Lu: 951
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 59
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium