Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • George Clinton (1940)
  • Rick Davies (1944)
  • Estelle Bennett (1944)
  • Don Henley (1947)
  • Al Di Meola (1954)
  • Mick Pointer (1956)
  • Keith Sweat (1961)
  • Emily Saliers (1963)
  • William Calhoun (1964)
  • Pat Badger (1967)
  • Chris Helme (1971)
  • Daniel Jones (1973)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 194 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 055 723
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


COPERNICUS - Immediate eternity II
/ paru le 17-06-2014 /

On pensait s’en être débarrassé, le revoilà. On avait conseillé de fuir la version française de "L’éternité immédiate" de Copernicus, voici la version anglaise qui vient répéter les considérations atomistes et astrophysiques du chanteur fou, qui a fait de ce disque la pierre angulaire de son œuvre musicale. Mais ici, cette version en anglais s’avère nettement meilleure que le disque en français, toutes proportions gardées.

Les courageux qui ont lu la précédente chronique sur "L’éternité immédiate” (et les téméraires qui ont osé écouter l’album) se souviennent que Copernicus, chanteur cosmopolite vraisemblablement originaire de Pologne, avait réalisé plusieurs versions linguistiques de son principal album "Immediate eternity”, d’abord enregistré en 2001 avec l’aide d’un groupe de musiciens équatoriens. Entre 2003 et 2005 ont ainsi été élaborées des versions françaises, allemandes et espagnoles de ce disque.

Ici, nous avons devant nous la seconde version anglaise, appelée à juste titre "Immediate eternity II”, qui est tout simplement "Immediate eternity” réenregistré dans de meilleures conditions de studio et après une tournée du groupe en Equateur. On était alors en 2003 et cette seconde version était plus ou moins restée dans les limbes, ne bénéficiant pas d’une distribution à grande échelle. Désormais, cette version remastérisée est disponible par l’intermédiaire du label Nevermore Inc et elle révèle de nettes améliorations par rapport à la version française qu’il nous avait été donné d’entendre.

Au niveau son et écriture musicale, les accompagnateurs de Copernicus (César Aragundi, guitare ; Newton Velasquez, claviers ; Freddy Auz, basse ; Juan Carlos Juniga Lopez, batterie et Matty Fillou, saxophone ténor) sont toujours aussi solides dans le registre jazz rock, avec d’intéressants solos de guitare et l’entretien d’une atmosphère dramatique qui souligne les propos du chanteur. Ce dernier, quant à lui, est toujours aussi délirant dans ses textes et l’interprétation qu’il en fait. Mais, pour une raison sans doute due à la langue, les textes anglais passent mieux aux oreilles des non-anglophones. Evidemment, on comprend que Copernicus raconte toujours les mêmes histoires loufoques et emphatiques mais son style vocal s’accommode mieux de la langue anglaise, qu’il maîtrise mieux que le français.

On ne va pas cependant hurler au génie et on laissera aux amateurs de bizarreries le soin de choisir ou pas d’écouter cet album. Mais il faut avoir à l’esprit que s’il fallait choisir entre "L’éternité immédiate” et "Immediate eternity II”, cette version anglaise est incontestablement plus convaincante, et même non dépourvue d’un certain charme, paradoxalement.

François Becquart
Pays: EC
Nevermore, Inc
Sortie: 2014 (réédition, original 2003)


Lu: 1282
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium