Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Cleveland Duncan (1935)
  • Madeline Bell (1942)
  • Tony Joe White (1943)
  • Dino Danelli (1944)
  • Andy Mackay (1946)
  • David Essex (1947)
  • Blair Thornton (1950)
  • Ian Thomas (1950)
  • Janis Siegel (1952)
  • Dennis Greaves (1957)
  • Martin Gore (1961)
  • Tim Kellett (1964)
  • Nick Menza (1964)
  • Saul Hudson (1965)
  • Rob Dickinson (1965)
  • Alison Krauss (1971)
  • †Keith Godchaux (1979)
  • †Rob Collins (1996)
  • †Amy Winehouse (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 168 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 080 512
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ENTOMBED A.D. - Back to the front
/ paru le 07-08-2014 /

Formé en Suède il y a un quart de siècle, Entombed fait depuis longtemps partie de l’Olympe des groupes death metal contemporains. Les fans de death old school ont toujours des trémolos dans la voix lorsqu’ils évoquent "Left hand path" et "Clandestine", les deux premiers albums du groupe datant de 1990 et 1991, dont l’originalité et la force de frappe rivalisent toujours de nos jours avec les nouvelles scènes death, black ou metalcore qui tentent d’occuper le trône métallique.

Depuis quelques temps, cependant, Entombed avait un peu disparu des radars chargés de surveiller les couches hautes de la hiérarchie métallurgiste. Le dernier album "Serpent saints – The ten amendments" remontait à 2007 et était porteur d’espoir, le groupe étant revenu vers son style death metal des débuts, après plusieurs années d’expériences davantage tournées vers un groove metal teinté de rock ‘n’ roll.

Cependant, cet album n’avait pu avoir un successeur, Entombed étant en proie à quelques difficultés de personnel. Tout ceci s’est soldé par le départ du guitariste Alex Hellid en 2013, lequel a été assez malin pour garder la propriété du nom Entombed, interdisant aux membres restants de se produire sous ce patronyme.

Ceci a dû sacrément embêter le chanteur original Lars-Göran Petrov, la voix caractéristique du groupe depuis 1989. Mais ce dernier et ses acolytes Nico Elgstrand (guitare), Victor Brandt (basse) et Olle Dahlstedt (batterie) ne se sont pas laissés démonter et continuent désormais l’aventure sous le nom d’Entombed A.D. Et preuve de la bonne forme des quatre protagonistes, Entombed A.D. sort un premier album alors que l’ancien Entombed du félon Alex Hellid est toujours au point mort.

Cet album "Back to the front" a un nom qui veut tout dire. D’abord, cela évoque le retour aux affaires d’Entombed A.D. et ensuite la petite connotation guerrière est là pour rappeler que l’artillerie lourde va tonner durant les onze titres de cette excellente galette. Produit par Roberto Laghi (In Flames, Hardcore Superstar) aux studios Bohus de Kungälv (qui virent notamment passer Abba et Europe), "Back to the front" exprime un death metal se faufilant habilement entre sonorités old school ("Bedlam attack", "Waiting for death") et plus modernes.

Au fur et à mesure que l’on pénètre dans cet album, on a de plus en plus envie d’envahir la Pologne, exhortés par les riffs carnassiers et le chant d’ours mal léché de Petrov. Le groupe parvient à maintenir un haut degré de violence lourde et d’agression sonore jusqu’à la fin de l’album, qui donne des coups de boutoir de plus en plus impitoyables ("Eternal woe", "Digitus medius", "Vulture and the traitor", "The underminer"). Le dernier morceau "Soldier of no fortune" (pour ceux qui n’ont pas l’édition de luxe qui propose un douzième titre) termine le tout dans l’inquiétude d’une douce intro en quarte augmentée, vite suivie par des rythmiques de bulldozer en flammes lancé à toutes vitesses dans la masse informe des derniers auditeurs hachés menu.

Ainsi, Entombed A.D. n’a pas à rougir de ne plus pouvoir s’appeler Entombed, tant sa reconversion est convaincante et régénératrice. Le groupe sera en opération au Kreun de Courtrai le 21 septembre prochain. Que les amateurs de charcuterie fine se tiennent prêts…

François Becquart
Pays: SE
Century Media
Sortie: 2014/08/04


Lu: 1689
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 10
• Semaines de présence au Top 30: 9
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium