Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Spencer Davis (1941)
  • Wolfgang Flur (1947)
  • Ron Asheton (1948)
  • Geezer Butler (1949)
  • Mick Tucker (1949)
  • John Wetton (1949)
  • Chet McCracken (1952)
  • Bruce Crump (1957)
  • †Billie Holiday (1959)
  • Lou Barlow (1966)
  • †John Coltrane (1967)
  • †Chas Chandler (1996)
  • †Gordon Waller (2009)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 959 645
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CHARNIA - Dageraad
/ paru le 21-09-2014 /

Le label Consouling Sounds est actif depuis quelques temps dans le registre musical que l’on résumera sous le nom de post-rock, mais qui comprend de nombreuses sous-divisions : post-hardcore, sludge, doom, drone, ambient. Le but du jeu est toujours de fournir à l’auditeur le sentiment qu’il sort de sa cave et qu’il se retrouve dans un monde post-apocalyptique, entièrement dévasté, sans aucune trace de vie. Bref, le post-rock et ses différents avatars ne sont pas là pour fournir de la franche rigolade.

Parmi les poulains de Consouling Sounds, nous avons déjà eu l’occasion de parler de Nordmann, d’Eleonora ou du projet Church Of Ra, dispensateurs d’une musique sombre et triste, mais non dépourvue de beauté. De nouveaux combos viennent rejoindre cette cohorte de moines-soldats du son gluant et lourd, parmi lesquels les Flamands de Charnia.

Ce groupe composé de Thibaud Meiresone-Keppens (chant), Jelle Pieters (guitare), Diederik van Eetvelde (basse) et Seppe Batens (batterie) vient du Waasland, près d’Anvers, et fomente un postcore aux lourds relents sludge depuis 2012. Auteur d’une première démo en 2013 ("The silent cartographer"), Charnia met aujourd’hui sur la table son premier album, concocté avec patience et rigueur.

"Dageraad" (l’aube, dans la langue de Guido Gezelle) se compose de cinq titres, dont le dernier occupe nos tympans pendant plus d’une quart d’heure. Mais les quatre autres morceaux ne sont pas mal non plus, avec leurs six minutes de moyenne. Ces durées permettent l’élaboration de profondes secousses sonores qui broient les oreilles avec lenteur et laissent surgir un chant peu banal, très haut perché et cassé, un peu comme si le chanteur s’était retrouvé avec les testicules dans un étau bien, mais alors bien serré.

Des débuts brumeux de "Daknam" jusqu’à cet épique "Dageraad", l’album de Charnia défile dans les oreilles comme une longue coulée de sons lourds et brûlants. Les guitares fissurent le béton sous une rifferie de mastodontes et la rythmique maintient le tout sous une chape de plomb d’où nul ne peut s’échapper. Charnia sait aussi y faire dans la distillation d’ambiances diverses, des plages planantes et mélancoliques succédant sans heurts à des moments rageurs.

Voici un bel album de sludge angoissé et caverneux, un disque que les amateurs n’ayant pas froid aux oreilles sauront apprécier.

François Becquart
Pays: BE
Consouling Sounds
Sortie: 2014/09/15


Lu: 1155
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 76
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium