Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Pinkney (1925)
  • Bobby Helms (1933)
  • Floyd Ashton (1933)
  • Mike Seeger (1933)
  • Nesbert Hooper (1938)
  • Johnny Thunder (1941)
  • Pete York (1942)
  • Tommy Aldridge (1950)
  • Rick Price (1951)
  • Matt Johnson (1961)
  • Marcia Schofield (1962)
  • †Jackie Edwards (1992)
  • †Jerry Wexler (2008)
  • †Johnny Moore (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 159 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 530 939
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DIRTY SOUND MAGNET - The Bloop
/ paru le 03-10-2014 /

Désenchantés ! C’est ce que nous sommes après avoir écouté "The Bloop" ! Bien sur, la qualité n’est pas en cause, car Dirty Sound Magnet n’est manifestement pas capable d’écrire autre chose que de très bonnes chansons. Non. Ce qui nous gène sur ce nouveau disque que le site internet de la formation suisse nous présente comme un second album, c’est sa durée ! Car avec ses 23 petites minutes de plaisir sonore, la plaque nous semble aussi frustrante qu’une éjaculation précoce.

Comme "What Lies Behind", le premier album du quatuor fribourgeois sorti en octobre 2012, "The Bloop" remet agréablement les seventies au goût du jour en s’inspirant (surtout, mais pas seulement) de l’œuvre de Led Zeppelin. Si la qualité des compositions ne souffre aucune critique, le format court (encore lui) nuit grandement à l’intensité. Difficile, en effet de satisfaire l’envie de Rock’n’roll initiée par le disque précédent lorsque les quatre sixièmes des titres proposés sur celui-ci sont des ballades ("Pagan Hill", "21st Century Witch"), des bluettes psychédéliques ("Move") ou des instrumentaux orientalisant (percussions, sitar et bouzouki à l’appui) rappelant l’exode hippie vers Katmandu à la fin des sixties ("Sunday Drama").

La chose serait plutôt bien passée si elle avait été noyée, comme sur "What Lies Behind", dans une véritable orgie Heavy Rock’n’roll. Malheureusement avec un seul brûlot burné ("Chocolate Woman") et un seul blues musclé ("Strike Me (Hate Yourself"), "The Bloop" nous laisse un peu sur notre faim.

L’album (22’58) :

  1. Chocolate Woman (2’55)
  2. Pagan Hill (3’48)
  3. 21st Century Witch (3’39)
  4. Sunday Drama (5’22)
  5. Move (3’37)
  6. Strike Me (Hate Yourself) (3’34)

Le groupe :
  • Didier Coenegracht : Chant, Claviers
  • Stavros Dzodzosz : Guitares, Bouzouki, Sitar
  • Maxime Cosandey : Batterie, Percussion
  • Marco Mottolini : Basse

Michel Serry
Pays: CH
Autoproduction
Sortie: 2014/06


Lu: 1133
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 92
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium