Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Aaron Thibeaux Walker (1910)
  • Tony Mansfield (1943)
  • Gladys Knight (1944)
  • Billy Vera (1944)
  • Gary Stewart (1944)
  • John Fogerty (1945)
  • Pierre Rapsat (1948)
  • Ray Laidlaw (1948)
  • John McGeoch (1955)
  • Steven John Harrington (1959)
  • Roland Gift (1962)
  • Kylie Minogue (1968)
  • Mark Richardson (1970)
  • †Chris Squire (2015)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6715 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
100 883 558
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


THEE IMAGE - Thee Image/Inside The Triangle
/ paru le 07-10-2014 /

Le destin de Thee Image est intimement lié à celui d’un autre groupe plus célébre, Emerson, Lake and Palmer. En 1973, Greg Lake fonde le label Manticore Records qui publie Still, un album solo de Pete Sinfield et des albums de PFM et Banco, deux groupes italiens de musique progressive. Au départ basé à Londres, le label s’exporte vers les Etats-Unis et en 1975, la distribution américaine non-ELP sera confiée à Motown Records. Le label hébergera une nouvelle signature, le groupe américain Thee Image.

Formé en 1973, le groupe est composé d’anciens membres de Blues Image, Iron Butterfly et de Cactus (dont le guitariste Mike Pinera et le claviériste Duane Hitichings, qui officia auprès de Buddy Miles). Le premier groupe de Pinera, Blues Image, publiera un single, "Ride Captain Ride" qui fut un hit aux Etats-Unis et débuta comme groupe résident dans un club de Miami, Thee Image. Très demandé comme guitariste, Mike Pinera formera en 1973 Thee Image avec Duane Hitchings au clavier et Donny Vogsburgh à la batterie. Le groupe fut signé chez Manticore en 1974.

Leur premier album éponyme rencontre un petit succès commercial aux Etats-Unis et en Europe où il est commercialisé par WEA. Si ce n’est pas un chef d’oeuvre, c’est un album agréable à écouter, où la voix de Pinera fait des merveilles, avec un son bien sûr très seventies. "Good Things" et "For Another Day" sont des morceaux particulièrement remarquables. "Drift Off Endlessly" est une ballade un peu superflue, mais "Love is Here", morceau de bravoure blues-rock est très réussi, même les sons de synthés ont très vieilli.

"Inside The Triangle", sorti en 1975, est plus anecdotique, rappelant le générique de séries télés désuètes (Starsky et Hutch). L’échec commercial de ce deuxième album annonce la fin du groupe en 1976 et préfigurera la faillite du label Manticore. Saluons l’excellent travail de remasterisation qui est une constante chez Esoteric Recordings.

Olivier Dahon
Pays: US
Esoteric Recordings MANTCD105
Sortie: 2014/09/29 (réédition, originaux 1974-1975)


Lu: 834
Partager sur :
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium