Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • William "Count" Basie (1904)
  • Kenny Rogers (1937)
  • James Burton (1939)
  • Harold Reid (1939)
  • Tom Coster (1941)
  • Jackie DeShannon (1944)
  • Carl Giammarese (1947)
  • Joe Strummer (1952)
  • Glenn Hughes (1952)
  • Nick Kane (1954)
  • Steve Smith (1954)
  • Budgie (1957)
  • Liam Howlett (1971)
  • †Robert Moog (2005)
  • †Dean Turner (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 153 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 688 131
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FAFARD, Antoine - Ad perpetuum
/ paru le 23-10-2014 /

Le bassiste Antoine Fafard revient ici avec un troisième album solo qui confirme les qualités de ce musicien québécois en matière de jazz fusion. Le personnage commence à se faire un nom dans la profession et a toujours su s’entourer de collaborateurs triés sur le volet pour réaliser ses albums. Après "Solus operandi" (2011) et "Occultus tamitis" (2013), l’ancien bassiste de Spaced Out édite "Ad perpetuum", un album qui conserve les caractéristiques des précédents, à savoir un titre en latin et des ambiances jazz fusion qui révèlent un très haut niveau technique.

Antoine Fafard connaît du beau monde et après avoir fait venir sur ses albums des musiciens de haute volée comme Terry Bozzio (Jeff Beck, Frank Zappa), Jerry Goodman (Mahavishnu Orchestra), Gavin Harrison (King Crimson, Porcupine Tree), Scott Henderson (Tribal Tech), Simon Phillips (Jeff Beck, Toto), Chad Wackerman (Allan Holdsworth, Frank Zappa) ou Dave Weckl (Chick Corea, Mike Stern), le voici en compagnie de Vinnie Colaiuta (batterie, qui a aussi joué avec Frank Zappa et Jeff Beck, ainsi qu’avec Joni Mitchell et Sting) et Jerry De Villiers Jr. (guitariste compositeur québécois également titulaire d’un gros CV : Ziggy Marley, Diane Dufresne, Frank Marino et une pléthore de jazzmen).

Ce troisième album d’Antoine Fafard a été composé en trois mois, un délai imposé par Colaiuta dont l’agenda surchargé n’offrait qu’un court créneau pour l’enregistrement des morceaux. C’est donc avec ce défi en tête qu’Antoine Fafard a mis sur partition une dizaine de titres. Et ce n’est pas parce qu’ils ont dû être élaborés dans un court délai que ces pièces manquent de complexité ou de finesse. Au contraire, on est ici dans un jazz fusion d’un classicisme pur. Peut-être un peu trop classique d’ailleurs, car on ne peut s’empêcher de penser, à l’écoute, que ces titres rappellent largement des choses déjà entendues par le passé.

Cependant, il faut quand même souligner la performance d’Antoine Fafard, qui a réussi à construire une instrumentation impeccable, remarquablement produite et suscitant des atmosphères variées. Le style de cet album pourrait se résumer dans un des morceaux dont le titre en dit long : "Same but different". Cette différence vient du fait que pour la première fois, Antoine Fafard compose un album solo du début à la fin avec les mêmes musiciens, ce qui apporte bien évidemment une forte cohérence. Après cela, tout est affaire de goût mais il faut bien avouer que les solos de guitare de De Villiers Jr, les rafales sur les fûts de Colaiuta et les parties rythmiques de Fafard sont tout simplement sidérantes. Dans le genre, on appréciera plus particulièrement des titres comme "Eternal loop", "PolySeven" ou "The egg".

Pour être tout à fait complet sur cet album, mentionnons aussi la présence sur trois titres du claviériste Gerry Etkins et du saxophoniste Jean-Pierre Zanella sur trois autres morceaux. Gary Husband vient quant à lui doubler la batterie sur "D-day". Et il va sans dire qu’aucun chanteur ne vient se mesurer à tous ces géants de l’instrument, on est dans du jazz fusion, pas dans une chorale de scouts.

François Becquart
Pays: CA
Unicorn Digital UNCR-5092
Sortie: 2014/10/15


Lu: 1191
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 55
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium