Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 210 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 021 362
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ENGINES OF LOVE (The) - Heartbreak
/ paru le 15-11-2014 /

Les Engines Of Love mettent les moteurs sous tension à Liège vers 2007 avant de lancer leur bolide sur les scènes du pays et finalement mettre sur le marché en 2011 "Hermetic", un premier album capable de développer assez de puissance pour atteindre des vitesses qui sauront convaincre les amateurs de sensations fortes.

Également connus sous le ancien nom de Championship Manager, les six membres du combo ont notamment fait leurs armes au sein de Saint-André, 7 even PM, Hippodrome et Jeronimo. Beaucoup d’heures en salles et en répèt. C’est pourtant avec la même énergie qu’à leurs débuts que ces piliers de la scène rock liégeoise ont produit "Heartbreak", leur deuxième album, cette fois sur le label liégeois Anorak Supersport qui abrite également Jeronimo.
Gabriel Dozin (chant et guitare), Pierre-Alain Bernard (guitare, claviers et chant), Benjamin Leduc (guitare et claviers), Vincenzo Ricatti (basse et chant) et Axel Denteneer (batterie) sont les musiciens ayant participé à l’album. Jérôme Mardaga plus connu sous le nom de Jeronimo est invité en tant que guitariste sur deux titres.

"Closer" ouvre l’album sur des guitares répétitives baignant dans un fond sonore proche de Mogwai. La voix de Gabriel Dozin est très équilibrée, laissant place à une longue partie instrumentale sur ce morceau de plus de sept minutes. "Long Distance" carbure au ralenti, comme une berceuse accompagnée de guitares menaçantes juste ce qu’il faut. "Heartbreak" est le point culminant de l’album, avec son refrain et thème entêtant. Le groupe démontre un certain art de basculer dans des ambiances musicales radicalement opposées, un peu à la manière de Ghinzu, un style qui saura aussi convaincre les amateurs de rock progressif. On préfèrera "V8" à "V12". "Asphalt" entame un virage grunge toute guitare dehors, qui donne à l’album un aspect “guerrier de la route”. L’album s’achève avec l’apaisant et quasi-instrumental "The Love".

Malgré quelques retards à l’allumage, on retiendra du deuxième album des Engines of Love de vrais morceaux de bravoure et une énergie qui donne envie de les voir sur scène.

Olivier Dahon
Pays: BE
Anorak Supersport ano055cd
Sortie: 2014/10/01


Lu: 971
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 82
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium