Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 13-12-2017
› K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Leuven)
› TINARIWEN (Sint-Niklaas)
› DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
› BRNS + WHITE WINE (Liège)
› The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
› Constanza GUZMAN (Liège)
› SLOVENIANS + The BLACK BELTS + WAGONMAN (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Tony Gomez (1940)
  • Ted Nugent (1948)
  • Jeff Baxter (1948)
  • David O'List (1948)
  • Tom Verlaine (1949)
  • Randy Owen (1949)
  • Tom Hamilton (1951)
  • Berton Averre (1952)
  • †Zaln Yanovsky (2002)
  • †Woolly Wolstenholme (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 170 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 312 071
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BLOC PARTY - Silent Alarm
/ paru le 22-03-2005 /

Le groupe anglais Bloc Party est composé de Kele Okereke, voix, guitare, Russell Lissack, guitare, Gordon Moakes, basse, et Matt Tong, batterie. A la programmation, il y a Elliot James. Chacun des membres du groupe revendique des influences multiples mais leur exploit, c’est que cela ne s’entend presque pas. Leur musique, festive mais avec des paroles douces amères, ne ressemble à aucune autre.

Outre le sound, outre la voix du chanteur, plutôt cool, elle se distingue aussi par des harmonies vocales très soignées, par un jeu de batterie qui surgit souvent à contretemps, une basse bien mise à l’avant-plan et le jeu des guitares juste assez agressif sans n’être que cela. Les mélodies sont aussi une composante importante. Enfin, il y a une alchimie parfaite entre les membres du groupe, notamment entre le bassiste et le batteur, et personne ne cherche à tirer la couverture à soi.

Voilà en gros comment on peut définir la musique primesautière et très spéciale de Bloc Party. Leur chance a été d’être invités en support act par Franz Ferdinand. Depuis, leur musique déferle un peu partout et ils pourraient bien connaître le même succès que les Ecossais.

« Like Eating Glass » débute par des bruits bizarres bourrés d’inventivité, sur un rythme tonique proche de ce qui est décrit sommairement ci-dessus. Les incantations de Kele Okereke sont bien relayées sur le plan instrumental, notamment par une rythmique impeccable. On y traite d’environnement et de l’avenir de l’humanité.

Différent du premier morceau, « Helicopter », une satire de George W., apporte la preuve que la rythmique est pour beaucoup dans l’originalité du groupe. Le phrasé de Kele Okereke s’imbrique parfaitement dans cet amalgame combiné à la façon dont les guitaristes jouent sans ostentation. Chacun fait son boulot en s’amusant et c’est communicatif.

« Positive Tension » laisse une grande place aux percussions et la voix entre rap et hip hop de Kele Okereke résonne et s’y intègre parfaitement, juste avant que les guitares n’ajoutent une couleur supplémentaire à l’ensemble.

« Banquet » part un peu comme Fisher Z, un groupe des eighties, mais l’influence des Pixies laisse pointer le bout de l’oreille, sans que l’on puisse le moins du monde parler de copie. C’est juste suggéré par la voix. Paul Epworth, le co-producteur, s’est occupé de la programmation. Le climat général se caractérise par une joie de vivre qui rappelle The Beat, ce groupe anglais multiracial qui produisait un mélange de musique de danse entre ska et reggae et de textes qui dénonçaient la politique néo-libérale de Margaret Thatcher fin des seventies – début des eighties. Ici, il y a quelques allusions à la politique mais la joie de jouer de la musique est primordiale. En tout cas, le résultat est magnifique.

« Blue Light » est merveilleusement mélancolique et se déroule sur un rythme hypnotique avec des guitaristes qui pensent plus aux notes qu’aux riffs et un batteur qui semble prendre plaisir à dérouter par son jeu varié. Les harmonies vocales, ponctuées par les guitares, sont excellentes et les quelques effets bien choisis et très à propos. Le morceau se termine a capella. Encore un grand moment, mais finalement c’est le cas tout au long du CD.

Le rythme de « She’s Hearing Voices » est bien marqué dès le début mais chose curieuse, cela évoque un peu Joy Division. On n’est pas dans le joyeux cette fois mais Kele Okereke n’est pas Ian Curtis. C’est plutôt sa petite amie qui a des problèmes. La voix du chanteur se prête à tous les styles et cela apporte de la variété à sa musique.

« This Modern Love » commence par des incantations énoncées par Kele Okereke, soutenu par des harmonies vocales de toute beauté, sur un rythme sautillant et répétitif. Ici aussi, les guitares égrènent des notes plutôt que des riffs et elles contribuent à rendre atypique ce morceau hypnotique qui vous met sans prévenir dans un état second. La rythmique se surpasse pour le mener à son terme avec brio.

Autre scénario pour « The Pioneers », essentiellement marqué par le martèlement de la batterie et le jeu tout en finesse des guitares. La voix de Kele Okereke change de timbre en cours de route. Autre atmosphère, autre grand moment.

« Price Of Gasoline » est un magnifique assemblage de rythme échevelé, de guitares discrètes, d’effets électroniques et d’une voix incantatoire rythmée sans merci par les percussions. C’est le morceau le plus déroutant de cet album. Les handclaps en font presque une parade militaire. C’est une allusion évidente à l’Irak.

« So Here We Are » est nettement plus doux, rythmé qu’il est par les percussions et les guitares dont le tempo curieux fait partie de l’originalité. Ce tempo s’accélère au fur et à mesure au point d’en faire une sorte de leitmotiv.

« Luno » commence dans une ambiance spatiale mais sur un tempo ultra rapide. Essentiellement instrumental, il est ponctué malgré tout par les interventions vocales de Kele Okereke qui le rendent incantatoire. Le jeu des guitares se fait plus agressif, mais ça se termine surtout par des effets électroniques.

L’attaque des guitares de « Plans » est indubitablement un des autres points forts de l’album. L’enchaînement des percussions et la frappe des tambours est parfaite mais pour une fois, en restant discrètes, les guitares dominent le débat. Un petit chef-d’œuvre supplémentaire.

Le sublime « Compliments » termine en beauté cet album sur une musique douce qui montre toute la versatilité de Bloc Party. La voix principale, les harmonies vocales discrètes, le jeu très particulier des guitares, la rythmique parfaite, le crescendo incandescent qui mène lentement au paroxysme sont autant de moments privilégiés qui font tout oublier.

La brusque interruption après quatre minutes trente et la longue attente de cinq minutes qui font mériter le titre caché, instrumental magnifique, font partie des habitudes très discutables. N’y revenons pas cette fois. Ce serait injuste de prendre une telle claque et de pénaliser cet album pour ça. C’est vraiment trop bon.

Bloc Party est venu à Bruxelles le 7 mars. Peut-être avez-vous eu la chance de les voir à l’œuvre. Si c'est la cas, vous avez vu un futur grand.

MM
Pays: GB
Wichita Recordings / V2 VVR 1030562
Sortie: 2005/02/14


Lu: 3271
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 6
• Semaines de présence au Top 30: 13
Auditorium
Bloc Party
Silent Alarm
Like Eating Glass (audio)high--
Helicopter (audio)high--
Banquet (vidéo)high--
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

kevin
le 24/03/2005 | mon évaluation:
Je te donne mille fois raison: nous avons affaire à un futur grand... Malheureusement, je n'ai pas pu les voir en concert, je ne connais que depuis peu (et après le concert...)
l.chavanne
le 09/05/2005 | mon évaluation:
Cet album est une vraie bombe!!!
Il vous fait passer par toutes les émotions avec une intensité unique.
Ce groupe est prêt pour un succès international et il le mérite bien au vu de la diversité et de la qualité d'interprétation de ses membres.
L'album est, sans aucun doute, à se procurer au plus vite.
Croyez moi, vous ne serez pas déçu.
luigidibiagio
le 05/07/2005 | mon évaluation:
Totalement subjugant ! J'ai découvert ce groupe recemment et depuis j'accroche à fond ! J'ai du me repasser le CD 100 fois et j'ai toujours l'impression de le découvrir les larmes aux yeux. Depuis je suis à fond dans le groupe et ne pense qu'à ça ! A quand une tournée en France ? Merci Bloc Party

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium