Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 24-05-2018
› ROSETTA + MAUDLIN + QUIETUS (Bruxelles)
› Selda BAGCAN and BOOM PAM + Derya YILDIRIM and GRUP SIMSEK + Gaye SU AKYOL (Bruxelles)
› Kyle CRAFT (Bruxelles)
› FRANKIE COSMOS + The GOON SAX (Gent)
› WIEGEDOOD (Kortrijk)
› PJDS + FALLING MAN (Borgerhout)
› Sean KOCH + SEAGULLS (Leffinge)

Les 7 prochains jours:
25-05 AUREL (Bruxelles)
25-05 REVEREND BEAT-MAN and Nicole Izobel GARCIA + DEADLINE + JENKINSES (Bruxelles)
25-05 GLASS MUSEUM + RARI + NAPSIS (Bruxelles)
25-05 COLOUR HAZE + HIDDEN TRAILS (Hasselt)
25-05 FUTURE OLD PEOPLE ARE WIZARDS + RUN SOFA (Gent)
25-05 SOULS OF DIOTIMA + SOLITUDE WITHIN (Lens)
25-05 BODEGA (Leffinge)
25-05 LITTLE BIG (Bruxelles)
25-05 LOMA + Adam TORRES (Kortrijk)
25-05 CAR SEAT HEADREST + NAKED GIANTS (Bruxelles)
25-05 Jacques STOTZEM (Liège)
25-05 JEAN JEAN + BILLIONS OF COMRADES (Braine-le-Comte)
26-05 BOGGAMASTA + GLÜ (Bruxelles)
26-05 Ty SEGALL and The FREEDOM BAND + The OBLIVIANS (Borgerhout)
26-05 SOULS OF DIOTIMA + FOOL'S PARADISE + SOLITUDE WITHIN (Eernegem)
26-05 Josh T. PEARSON + Erika WENNERSTROM (Bruxelles)
26-05 Mr YAZ (Liège)
26-05 BORN RUFFIANS (Bruxelles)
27-05 MOANING + BODEGA (Bruxelles)
27-05 LOMA + Adam TORRES (Bruxelles)
27-05 SLEEP (Bruxelles)
28-05 Anna VON HAUSSWOLFF + MIAUX (Bruxelles)
28-05 MONSTER MAGNET + PENDEJO + TABLE SCRAPS (Leuven)
28-05 SUMAC + HEY COLOSSUS (Kortrijk)
28-05 UNKNOWN MORTAL ORCHESTRA (Bruxelles)
29-05 CHROMEO (Bruxelles)
29-05 Chad VANGAALEN (Bruxelles)
29-05 MONSTER MAGNET + PENDEJO + TABLE SCRAPS (Gent)
29-05 The BUTTERTONES (Leffinge)
29-05 SUMAC + HEY COLOSSUS + MOUNTAIN DUST (Liège)
30-05 Marina CEDRO (Liège)
30-05 Courtney BARNETT + LOOSE TOOTH (Bruxelles)
30-05 Laura VEIRS + AMAROUN (Bruxelles)
30-05 Gavin JAMES + SAARLOOS (Leuven)
31-05 AUTHOR AND PUNISHER + TREPANERINGSRITUALEN + ALL SHADOWS AND DELIVERANCE (Bruxelles)
31-05 ROLLING BLACKOUTS COASTAL FEVER + Stella DONNELLY (Bruxelles)
31-05 SHARKO (Liège)
31-05 Sue FOLEY (Hasselt)

Mois en cours:
Mai 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 


Anniversaires

  • Bob Dylan (1941)
  • Derek Quinn (1942)
  • Patti Labelle (1944)
  • Dave Peacock (1945)
  • Steve Upton (1946)
  • Albert Bouchard (1947)
  • Rosanne Cash (1955)
  • †Elmore James (1963)
  • Rich Robinson (1969)
  • †Duke Ellington (1974)
  • †Gene Clark (1991)
  • †Paul Gray (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 173 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
110 844 530
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ALL SHALL PERISH - Hate, malice, revenge
/ paru le 18-12-2014 /

Depuis qu’Eddie Hermida a quitté All Shall Perish en 2013 pour remplacer le défunt Mitch Lucker chez Suicide Silence, les spéculations inquiètes courent sur le destin de ce groupe californien, un des fers de lance du deathcore. All Shall Perish a-t-il péri ou va-t-il renaître de ce nouveau coup du sort, pourtant pas un des premiers en matière de changement de personnel pour ce groupe à la structure versatile?

Mais à défaut de parler de l’avenir d’All Shall Perish, nous allons ici nous pencher vers son passé, à l’occasion de la réédition de ses deux premiers albums par le label Metal Mind Productions. L’histoire commence en 2002 dans la baie de San Francisco, autour des restes des groupes Antagony, End Of All et Boof, d’où surgissent quelques musiciens bien décidés à continuer l’aventure deathcore avec un nouveau groupe. Matt Kuykendall (batterie), Ben Orum (guitare rythmique), Mike Tiner (basse), Caysen Russo (guitare) et Craig Betit ("chant") ont à peine fondé All Shall Perish qu’ils sont remarqués par le label japonais Amputated Vein qui leur fait sortir leur premier album "Hate, malice, revenge" en 2003.

Cet album ressort deux ans après sur le label Nuclear Blast, qui permet au groupe de monter en puissance dans son propre pays et entretient avec lui des rapports durables. Entretemps, Craig Betit et Caysen Russo ont quitté le groupe, remplacés respectivement par Eddie Hermida et Chris Storey. Ceux-ci n’apparaitront que sur l’album suivant, "The price of existence" (2006). Pour le moment c’est donc ce féroce "Hate, malice, revenge" qui sert de carte de visite à l’entrée d’All Shall Perish dans le monde du deathcore. Le groupe figure d’ailleurs parmi les précurseurs du genre, ayant réussi à combiner avantageusement ses influences héritées du death metal européen (Opeth, At The Gates) et américain (Cannibal Corpse, Dying Fetus).

Autant dire qu’ici, All Shall Perish fait une percée d’une violence inouïe. La voix d’outre-tombe oscille entre déglutition de trolls et hurlements de gargouilles frénétiques. Ce ne sont pourtant pas les hymnes à Satan qui préoccupent All Shall Perish mais des sujets politiques liés au complot, à la domination du pouvoir et des multinationales, à la corruption et à la décadence de l’humanité. Les guitaristes et la section rythmique dominent parfaitement leur sujet, amalgamant les figures de style death, metalcore, grindcore, doom et même mélodiques avec un sens aiguisé de la mesure, équilibrant le tout dans une marmite qui déverse des kilotonnes de décibels furieux, plaçant d’innommables blasts entre les deux yeux et secouant le cervelet avec des changements de rythmes spectaculaires. "Deconstruction", "Our own grave", "Sever the memory", "Never ending war" et le totalitaire "Herding the brainwashed" sont les jalons marquants de ce premier album déjà remarquable, annonciateur de la scène deathcore, par la suite pas forcément imaginative mais toujours plus intéressante que le metalcore.

Avec un tel premier album, on se demande bien comment les choses vont évoluer. Ça tombe bien, il y a une suite à la prochaine chronique.

François Becquart
Pays: US
Metal Mind Productions
Sortie: 2014 (réédition, original 2003)


Lu: 1720
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium