Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 21-01-2018
› NOYADES + MONOTROPHY + ZOZO VIOLENTA (Bruxelles)
› BRIDES OF LUCIFER (Bruxelles)
› ZIMMERMAN (Gent)

Les 7 prochains jours:
22-01 The SCANERS (Bruxelles)
22-01 DEER TICK (Bruxelles)
22-01 Lee BAINS III and The GLORY FIRES (Bruxelles)
23-01 SEPTICFLESH + INQUISITION + ODIOUS (Vosselaar)
23-01 Roland DACOS (Liège)
23-01 Lina TULLGREN (Liège)
23-01 DEPEDRO (Leuven)
24-01 STEREOPHONICS + Ales FRANCIS (Bruxelles)
24-01 Natalie PRASS + Nilüfer YANYA + Daniel BLUMBERG (Bruxelles)
24-01 Mathilde RENAULT (Bruxelles)
24-01 ARCH ENEMY + WINTERSUN + TRIBULATION + JINJER (Borgerhout)
25-01 TANAE (Liège)
25-01 LE SINGE BLANC + DON VITO + The MARY HART ATTACK (Bruxelles)
25-01 36 CRAZYFISTS + 68 + ALL HAIL THE YETI (Bruxelles)
25-01 A. SAVAGE + Jack COOPER (Gent)
26-01 BARELY AUTUMN (Bruxelles)
26-01 ZOMBIE ZOMBIE + CAMERA + CAPELO (Bruxelles)
26-01 STARCRAWLER (Bruxelles)
26-01 GLORYHAMMER + CIVIL WAR + DENDERA (Vosselaar)
26-01 The SONICS + The ERROR TEAM (Kortrijk)
26-01 BERTIER + Kouzy LARSEN (Ittre)
27-01 BOMBERBATZ + KHOHD (Liège)
27-01 Omar SOULEYMAN + Gan GAH (Bruxelles)
27-01 TRIO CISCO HERZHAFT (Liège)
27-01 LIIMA + SHY DOG (Bruxelles)
27-01 The SONICS + The GOON MAT and LORD BERNARDO (Liège)
27-01 NOTHING BUT THIEVES + The XCERTS + AIRWAYS (Borgerhout)
27-01 Romain HUMEAU (Ittre)
28-01 THE SOUND OF THE BELGIAN UNDERGROUND (Bruxelles)
28-01 Adrian CROWLEY + Nadine KHOURI (Bruxelles)

Mois en cours:
Janvier 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 


Anniversaires

  • Snooks Eaglin (1936)
  • Ritchie Havens (1941)
  • Edwin Starr (1942)
  • Billy Ocean (1950)
  • †Jackie Wilson (1984)
  • †Champion Jack Dupree (1992)
  • †Colonel Tom Parker (1997)
  • †Charles Brown (1999)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6823 membres.
- En ligne, nous sommes 130 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 740 574
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BENEDICTION - Subconscious terror / The grand leveller
/ paru le 20-12-2014 /

On en avait déjà parlé mais c’est un plaisir de recommencer à parler de Benediction, dont l’œuvre intégrale vient d’être rééditée par le label polonais Metal Mind Productions. Nos amis d’outre Oder-Neisse ont fait les choses dans l’ordre chronologique inverse puisqu’ils nous ont envoyé les derniers albums de Benediction, avant de procéder à l’envoi des premiers albums. Mais cela n’a que peu d’importance au vu des beaux objets que constituent ces deux CD regroupant chacun deux albums et des bonus.

On commence donc avec la paire "Subconscious terror" / "The grand leveller", les deux premiers albums de Benediction, sortis respectivement en 1990 et 1991. Nous sommes à Birmingham, la ville métal anglaise par excellence (Black Sabbath, Judas Priest, Napalm Death, GBH, Godflesh) et le groupe fondé par Darren Brookes et Peter Rewinsky a hâte d’étaler sur la place publiques ses influences thrash et death metal, héritées de l’écoute prolongée de Slayer ou de Death. Le premier album "Subconscious terror" sort sur le label Nuclear Blast, maison allemande qui signait ici un de ses premiers poulains. Le disque épand un death qui laisse encore entrevoir la fougue et l’imprécision de la jeunesse et si la musique de Benediction a besoin d’encore un peu de rodage, cet album bénéficie d’une qualité historique : la présence derrière le micro du mythique, de l’imputrescible, du dévastateur Barney Greenway, qui connaîtra la respect et la notoriété chez les fans de métal extrême en rejoignant Napalm Death, concepteur du grindcore, le style métallique le plus violent du monde.

Pour le moment, Greenway vomit un chant crasseux et carnassier sur de petites bombes comme "Subconscious terror", "Artefacted irreligion", "Experimental stage" ou "Spit forth the dead". On sent encore le groupe tout frais sorti d’un moule cimenté à coups de Slayer et de Death, avec un son un peu brouillon mais qui montre déjà un potentiel ravageur.

L’année suivante, en 1991, Peter Greenway a mis les bouts et est remplacé par Dave Ingram, qui va vocaliser chez Benediction durant la décennie suivante. Il subit son baptême du feu sur "The grand leveller", deuxième opus de la bande à Darren Brookes. Cet album sort également sur Nuclear Blast (ce n’est pas difficile : tous les albums de Benediction sont sortis chez Nuclear Blast) et est produit par Paul Johnston et Benediction. Les propos sont toujours aussi bruts de décoffrage, le timbre vocal de Dave Ingram se glissant à merveille dans l’ombre de celui de Barney Greenway. Il y a une amélioration des techniques d’enregistrement et de l’inspiration du groupe, qui remplace peu à peu ses influences Slayer/Death par des interventions plus personnalisées. C’est cet album qui permet à Benediction de commencer à se faire remarquer à l’étranger, notamment grâce à des coups de bélier comme "Graveworm", "Jumping at shadows", "The grand leveller" ou la reprise du "Return to the eve" de Celtic Frost, traité à la testostérone de mammouth. L’album est suivi en octobre 1992 par le EP "Dark is the season".

Cet EP est d’ailleurs reproduit en bonus sur le premier CD. Cinq morceaux achèvent le travail de destruction entrepris sur les albums, avec comme cerise sur le gâteau une reprise du "Forged in fire" d’Anvil, une belle manière de rendre hommage à ce grand groupe trop souvent laissé de côté. On trouve également sur le deuxième CD les deux morceaux qui avaient constitué le single "The grotesque/Ashen epitaph", sorti en 1994. Il y a donc de quoi s’en mettre derrière le cornet avec cette première salve, mais le feu d’artifice ne serait pas complet sans la suite, le chef-d’œuvre que constitue cette fois "Transcend the Rubicon" et l’intéressant "The dream you dread".

François Becquart
Pays: GB
Metal Mind Productions
Sortie: 2014 (réédition, originaux 1990/1991)


Lu: 1649
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium