Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 168 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 367 337
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DUCS (Les) - Les Ducs
/ paru le 09-01-2015 /

La France est depuis longtemps une république, ayant rangé ses nobliaux et autres gentilshommes terriens au rang d’aimable attraction pour touristes ou de guides de châteaux décrépis et hypothéqués. Mais certains hobereaux continuent à relever fièrement le gosier et à proférer des mots d’esprit à l’usage des amateurs de fine plaisanterie et de subversion intellectuelle classieuse. On ne sait pas en fait si les Ducs en sont de vrais mais une chose est sûre : ce quatuor du Poitou, actif depuis 2007, est une belle bande d’aristocrates de la chanson rock.

Chatouillant la langue de La Bruyère pour en tirer de fins gloussements à la fois touchants et doux-amers, les Ducs sillonnent depuis quelques années le pays de Descartes et montent des concerts où le spectacle visuel théâtral et festif le dispute âprement à une musique virevoltant entre rock et chanson. Ainsi, Damien Abolivier (batterie, percussions et chœurs), Jean-Philippe (basse, guitare et chœurs), Romain "Cz" (guitare, basse et chœurs) et 2n2o (chant, guitare, percussions et chœurs) ont sillonné les principales mégalopoles françaises (Pont-sur-Yonne, Senonches, Longué-Jumelles, Montsauche-les-Settons, Le Ménil-Bérard, Flayat ou Brain-sur-l’Authion) afin égayer le cultivateur fourbu ou le prof de maths en mutation disciplinaire avec leur vision foutraque et épicurienne des choses de l’existence.

Après un premier album "Anita" (2007), suivi d’un deuxième album "62" (2010), les Ducs font toujours plus audacieux et font précéder leur quatrième album qui n’existe pas encore d’un troisième album sobrement intitulé "Les Ducs". Présenté comme de la chanson rock théâtralisée, cet album fournit son lot de petites surprises et titille les neurones pour réveiller en nous les aspects les plus rusés et drôles de notre système cérébro-spinal.

Il faut impérativement lire les paroles des chansons qui sillonnent ce disque plein de verve et d’humour. Les Ducs y pratiquent la langue des oiseaux, manipulant jeux de mots habiles ou syntaxe alambiquée, toujours au service de la dérision et de la rigolade. Un exemple? "Ces pesantes cités fagots / Phagocytées par tant d’faux gars / A qui faire gaffe est une loi / Entre êtres humains et traîtres humains / Verser la chaude sauce tomate urge / Mais ici nul thaumaturge / Ni maître-queue divin" enjolive "La ballade du vieux con", un titre sans rapports avec les textes qu’il profère.

Et toutes les chansons de cet album sont dans cette optique décalée et poétique, aussi subversive qu’humoristique ("Courir sur des terres minées, c’est courir d’arrache-pied", dans "Déterminé"). On se bidonnera donc au contact des textes qui illustrent "L’ homme moyen", "Cent jours cent nuits", "La complainte d’une plainte" ou "La ponte". Les Ducs renouent ici avec la tradition de ces chansons faisant de l’absurdité un genre littéraire, comme avaient pu le faire leurs prédécesseurs Boris Vian ou Bobby Lapointe.

Elle est loin, cette tradition d’insouciance et d’impertinence qui jalonnait le chant français, écrasée par le crétinisme affairiste des Obispo, Bruel ou Pagny. Les Ducs éduquent et restaurent ici le flambeau de la belle langue, rejoignant les rangs des quelques francs-tireurs récents qui commencent à réoccuper tout doucement les étagères les plus raffinées de l’armoire de la chanson rock française (comme Thomas Et Son Groupe Electrogène, Baptiste Pizon ou Jack Dupon).

Et bien entendu, pour défendre jusqu’au bout leurs valeurs de dérision et d’anticonformisme, les Ducs, après avoir porté haut les couleurs de la langue française, achèvent leur album avec une chanson en russe. On n’en attendait pas moins d’eux.

François Becquart
Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2014/05/13


Lu: 1759
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 30
• Semaines de présence au Top 30: 1
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium