Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 168 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 388 754
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CHERRY CHOKE - Raising the waters
/ paru le 09-04-2015 /

Le label allemand Elektrohasch, dirigé par le gourou électrique et leader de Colour Haze, Stefan Koglek, ne produit pas que des groupes allemands. Il a toujours soutenu un musicien britannique du nom de Matthew Bethancourt en éditant les groupes successifs de ce garçon qui n’est jamais vraiment sorti des années 70. Elektrohasch a en effet sorti des albums de Josiah, premier groupe de Bethancourt, puis des Kings Of Frog Island enfin de Cherry Choke, derrière lequel on retrouve encore et toujours ledit Bethancourt.

Ce petit microcosme autour de Matthew Bethancourt mérite que l’on s’y intéresse, surtout si on aime le stoner rock. Que ce soit avec Josiah (2000-2008), Kings Of Frog Island (depuis 2003) ou avec Cherry Choke (depuis 2007), Matthew Bethancourt ressuscite les sonorités et les ambiances cultivées en des temps anciens par toute une série de petits groupes de hard rock anglais qui tentaient de rattraper les géants de Black Sabbath ou de Led Zeppelin. La ville d’origine de Matthew Bethancourt permet peut-être de comprendre ses obsessions musicales. Leicester, située à une trentaine de kilomètres de Birmingham (la ville de Black Sabbath et de Judas Priest), est aussi la ville qui a vu naître le groupe Black Widow, sans doute le symbole de ces combos hard rock de série B qui évoluaient dans l’ombre de Black Sabbath. Tenant en 1970 et 1972 d’un rock lourd progressif à fortes connotations satanistes (mais assez peu violentes), Black Widow a souvent été comparé à Black Sabbath, ce qui est à mon avis un peu exagéré.

Mais voilà, c’est là que se situe l’épicentre de l’inspiration de Matthew Bethancourt et que l’on ressent bien sûr sur le nouvel album de Cherry Choke, troisième de la lignée après "Cherry Choke" (2009) et "A night in the arms of Venus leads to a lifetime on Mercury" (2011). Fidèle à son habitude, Cherry Choke travaille à partir d’un son très vintage, à des kilomètres de ce que peut être le son contemporain. Si vous parlez de Pro-Tools aux mecs de Cherry Choke, ils vous pendent à un gibet de voleur ou vous font disparaitre en fumée sur un bûcher de sorcière. Cette authenticité suinte également dans les compositions, faites de rock hippie bien lourd invoquant Lucifer ("Rage on"), de ruades fuzzy médiévales ("Mindbreaker") ou de puissants élans dramatiques couverts d’épaisses guitares ("Used to call you friend", un grand moment du disque).

La seconde partie de l’album donne plus dans le cosmique, avec de superbes passages psychédéliques lourds fraisés au sitar ("Where the sun rises") ou sombrant dans de farouches accès de rage sur fond d’orgue Hammond ("Six & seven"). Les fantômes de Black Widow, Three Man Army, Mayblitz ou Stonehouse surgissent sous les accords herculéens des guitares. L’album se termine de façon plus bucolique avec la guitare acoustique de "Discarded hearts", avant qu’un étrange morceau caché entièrement voué à des sonorités drones vénusiennes ne vienne récupérer tout ce qui vient de se passer dans l’espace intergalactique.

Pour en revenir à ce qui était dit au début de cette chronique, soulignons l’aide apportée par Stefan Koglek, qui a accueilli Cherry Choke dans les studios de Colour Haze, a mixé l’album, l’a enregistré avec Mario Oberpucher et a même signé quelques parties de guitare douze cordes acoustique. Cette coopération anglo-allemande au service du stoner rock a également été étendue jusque sur scène puisque Cherry Choke faisait partie (avec Radio Moscow) des groupes ouvrant pour la tournée européenne de Colour Haze en mars dernier.

Ceux qui ont raté l’événement peuvent se rattraper avec ce très bon disque de Cherry Choke, sans oublier les albums de Colour Haze et pourquoi pas de Josiah ou Kings Of Frog Island. Tapez dedans, tout est bon.

François Becquart
Pays: GB
Elektrohasch Records
Sortie: 2015/03/20


Lu: 1125
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 21
• Semaines de présence au Top 30: 5
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium